Balade à Saint-Jean-aux-Bois, sur l’air de “Mon Amant de Saint-Jean”

Visiter Saint-Jean-aux-Bois sur un air de bal musette

Vous ne pouvez pas passer dans la région de Compiègne, dans l’Oise, sans vous arrêter à Saint-Jean-aux-Bois. Ce petit village est vraiment adorable. Il a failli être classé parmi les “Plus beaux villages de France” et très honnêtement, il l’aurait mérité!.
Il se dit que c’est dans ce village que Bruno Carrara, producteur et compositeur à succès, aurait écrit la mélodie des Amants de Saint-Jean. Tout un programme !

Elle qui l’aimait tant, elle le trouvait le plus beau de Saint-Jean…

Paroles de la célèbre chanson “Mon Amant de Saint-Jean”

Qui ne connait pas Mon Amant de Saint-Jean ? Les moins jeunes connaissent bien cette chanson car elle été un immense succès dès sa sortie en 1942. Et les plus jeunes l’ont beaucoup entendue car elle a été reprise par Patrick Bruel en 2002. Bon, ça fait quelques années déjà mais cette chanson est indémodable et son ambiance de valse musette délicieusement rétro.

C’est d’abord en 1942, sur les ondes de Radio Paris, que la chanson a connu un grand succès. Elle était interprétée à l’époque par Lucienne Delyle. Par la suite, Edith Piaf, Bourvil ou Mouloudji ont repris le titre. 

L’histoire dit que Bruno Carrara serait tombé amoureux d’une jeune femme de Vieux-Moulin, un village voisin. Il l’emmenait souvent au bal à Saint-Jean et aurait écrit cette mélodie dans l’auberge du village “La Bonne Idée” qui existe toujours aujourd’hui. Si vous passez devant, vous verrez la plaque commémorative que la mairie a déposée sur le mur de l’auberge.

Un village qui aurait pu être classé parmi les plus beaux villages de France

Ce tout petit village d’environ 300 habitants situé dans l’Oise avait postulé pour être classé parmi les plus beaux villages de France. Avec ses monuments historiques, sa rue très pittoresque et son abbaye, ce village à tous les atouts pour faire partie de cette prestigieuse liste. Mais le comité de sélection en a décidé autrement et le village n’a plus repostulé. Quel dommage car je trouve qu’il le mérite vraiment et n’a rien à envier à ceux qui en font partie.

J’ai une petite devinette pour vous: savez-vous comment s’appellent les habitants de Saint-Jean-aux-Bois? C’est presque introuvable si vous ne connaissez pas l’histoire de ce village. Et bien, ils sont appelés les Solitaires car en 1794 sous la Révolution française, le village avait pris le nom de la Solitude. C’est un joli nom, vous ne trouvez pas?

Ce village me fait beaucoup penser à Gerberoy, un autre petit village situé dans l’Oise, mais plutôt vers la Normandie cette fois-ci. J’y ai consacré un article à lire ici. Vous verrez, c’est assez ressemblant.


Un peu d’histoire…

Saint-Jean-aux-Bois doit son existence à la création d’une abbaye de religieuses bénédictines en 1152 par la reine Adélaïde, veuve de Louis VI le Gros. Cette abbaye était entourée de larges fortifications qui la protégeait des indésirables.

Au fil du temps, cette abbaye devient prieuré, puis simple église. Les fortifications ont presque entièrement disparues à l’exception de deux portes pittoresques. Elles ont toutefois laissé leur empreinte dans le plan circulaire du village car toutes les maisons ont été construites par rapport à leur ancien tracé.


Que voir à Saint-Jean-aux-Bois?

La porte fortifiée et son pont levis

Ce qui est le plus impressionnant dans ce village est le passage de la porte fortifiée qui enjambe le ru des planchettes pour se rendre à l’abbaye.
On dirait qu’on entre dans un château.. mais pas du tout, c’est bien une ancienne abbaye qui se cache derrière ces remparts.

L’ancienne abbaye

Seul vestige de l’abbaye avec l’ancienne salle capitulaire, plus ancienne (vers 1170), l’église a été construite d’un seul jet dans les années 1220. Elle est de style gothique.

L’abbaye était dotée d’un domaine de bois et de prés dont l’exploitation devait permettre à la communauté des bénédictines de vivre en autarcie.
Le porche de la ferme, encore bien conservé, atteste de cette vie laborieuse.

La rue des abbesses

C’est suite à un vaste pillage survenu au XVIIe siècle, et donc pour renflouer ses caisses, que le prieur décide d’accueillir des villageois dans son enceinte moyennant finance.

Ces premiers habitants sont majoritairement des bucherons qui habitaient dans ces très jolies maisons basses. La rue des abbesses forme un grand arc de cercle autour de l’ancienne abbaye.

Le chêne vieux de 800 ans

Pour ceux qui aiment la forêt, il y a 105 km de piste et 60 km de randonnée autour du village.

Et il ne faut pas louper le vieux chêne. L’un des plus vieux chênes forestiers de France. On estime qu’il aurait été planté sous le règne du Roi Saint Louis.

Il fait près de 8 mètres de circonférence, ce qui fait de lui une attraction locale.

Et si je veux manger ou dormir sur place?

  • L’auberge “A la bonne idée“. Cuisine gastronomique portée par le chef Yves Giustinani, une étoile au guide Michelin. Ce lieu est également un hôtel 3*.

J’ai bien envie d’y aller … mais c’est où
Saint-Jean-aux-Bois?


Les coulisses de ma visite

Tout a commencé par des photos publiées sur Instagram. Je pense que ça devait être sur le compte de l’office du tourisme de l’Oise. Le village semblait très joli. Un matin, je me suis décidée à y aller. Et je n’ai pas été déçue. Même si ce village est tout petit et que la rue typique se situe autour de l’ancienne abbaye, il mérite d’être découvert. D’ailleurs, il suffit de lire les commentaires des visiteurs sur les réseaux sociaux pour s’en rendre compte. Beaucoup de personnes y vont pour s’y promener ou pour faire des randonnées pédestres dans la forêt car il y a quelques beaux sentiers. Bref, j’ai été émerveillée par le charme de ce village et je recommande à qui se trouve aux alentours ou à qui souhaite faire une jolie balade de se rendre à Saint-Jean-aux-Bois.


Informations pratiques

Pour vous rendre à Saint-Jean-aux-Bois, il vaut mieux y aller en voiture. Surtout si vous en profitez pas visiter la région. Je vous conseille d’ailleurs de lire mon précédent article sur le Château de Pierrefonds pour vous inspirer. Le coin est magnifique !

Pour voir le vieux chêne, il faut suivre le parcours pédestre accessible à tous (20 min). Fléchage: « le chêne Saint-Jean » depuis la rue des Meuniers.

Share
Pin it
Share
Tweet
Share
Share
1 comment

Laisser un commentaire

You May Also Like