Patrimoine – 6 beaux monuments à découvrir dans la Sarthe

Cette semaine, je vous emmène à nouveau dans la Sarthe, mais cette fois-ci pour découvrir son joli patrimoine. Entre châteaux et abbayes, la Sarthe a de quoi ravir les férus de visites de monuments emblématiques. Je vous en ai sélectionné six qui devraient vous plaire. Ils sont situés à 1 heure de route maximum du Mans, donc largement accessibles pour une découverte à la journée. Bonne route et belles visites !

Le château du Lude est considéré comme le premier château de la Loire au nord de la vallée. Perché sur les rives du Loir, le château et son jardin se situent en plein cœur de la “petite cité de caractère” du Lude.

Sa particularité ? Il possède 4 façades de style complètement différent puisqu’il a été plusieurs fois remanié entre le moyen-âge et le 19e siècle. Il est aussi l’un des derniers grands châteaux de la Loire encore habité par une famille, dont les générations se succèdent depuis plus de 250 ans.

Bâti au 10e siècle, avec douves et murs épais de 10 mètres, le château possède aussi un jardin classé “remarquable“, une roseraie dédiée principalement aux roses chinoises et un labyrinthe.

L’élément le plus ancien et le plus remarquable est un “studiolo” ou cabinet de peintures daté de la seconde moitié du 16e siècle. La petite pièce est décorée de peintures murales et d’un plafond de grotesques, attribué aux peintres de l’école de Raphaël. C’est un exemple unique de studiolo à l’italienne dans un château français.

Le château de Courtanvaux est caché au fond du Perche Sarthois, à la frontière de la Sarthe et du Loir-et-Cher. Caché, car contrairement aux autres châteaux, il n’est pas sur une butte mais au bord d’une petite rivière.

Sa particularité ? Il a tour à tour appartenu à 4 puissantes familles de la région dont les de Montesquiou-Fezensac, apparentés au célèbre mousquetaire d’Artagnan. Parmi elles, Maman Quiou, gouvernante du fils de Napoléon Ier, descendante directe du Grand Louvois et Marie Bibesco, richissime princesse roumaine, dont vous entendrez beaucoup parler durant la visite.

Vous allez adorer son enfilade de salons et sa bibliothèque remplie de livres anciens. Dans l’un des salons, plus de 150 armoiries sont peintes sur les murs et ne comportent que le nom des femmes de la famille. C’est plutôt étonnant d’avoir voulu marquer l’importance des femmes dans l’histoire du château non ?

Une petite pépite ouverte à la visite (payante) mais dont l’entrée du parc est entièrement gratuite. Parfait pour un petit piquenique du dimanche ou une balade dans les jardins d’un des plus beaux monuments de la Sarthe.

Circuit « Châteaux et seigneuries du Perche ».
Vous aimez les châteaux ? Si vous visitez les 4 châteaux qui composent ce circuit du Perche Sarthois, vous bénéficiez non seulement d’entrées à tarifs réduits et vous pouvez également remporter des lots en participant à un tirage au sort. Découvrez les conditions du circuit Châteaux et Seigneureries du Perche.

Le château de Montmirail (dont j’ai déjà parlé il y a quelques années) est situé à 60 km du Mans, dans un joli village labellisé « Petites Cités de Caractère », tout comme Le Lude.

Sa particularité ? Le château de Montmirail se distingue par sa double façade, reflétant deux périodes distinctes de son histoire. Côté village, l’aspect est austère et médiéval, avec des tours, des ouvertures de tir et des mâchicoulis. En revanche, côté jardin, l’atmosphère est plus accueillante et Renaissance, avec un mur en brique orné, de larges ouvertures et un fronton triangulaire.

Le château a connu une histoire particulière car il a vu se rencontrer au 12e siècle les rois de France et d’Angleterre. Il a aussi changé plusieurs fois de propriétaire, notamment au 18e siècle lorsqu’il a été acheté par Louis-Armand de Bourbon, prince de Conti. C’est d’ailleurs sous l’impulsion de son épouse, Marie-Anne de Bourbon (fille du roi Louis XIV et de Mademoiselle de La Vallière) que les intérieurs du château ont été somptueusement réaménagés dans le style de l’époque.

C’est une abbaye immense et magnifique, située sur les bords de la Sarthe. Cette abbaye bénédictine a été fondée en 1010. Je vous conseille de pénétrer dans son église abbatiale, qui possède à la fois une architecture romane et gothique.

D’ailleurs, à l’intérieur de la nef, l’abbaye Saint-Pierre de Solesmes possède deux immenses ensembles sculptés : La mise au tombeau de la Vierge, et la passion et la résurrection du Christ.

Sa particularité ? Etre une abbaye mondialement connue pour pratiquer les offices en chant grégorien. Une merveille qui a indéniablement sa place dans cette liste des beaux monuments à découvrir dans la Sarthe !

Offices :
7H30 Laudes (durée 40 min)
10H Messe conventuelle chantée (durée 1h15, 1h45 dimanches et jours de fête)
13H Sexte (durée 15 min)
13H50 None (durée 15 min)
17H Vêpres (durée 30 min)
20H30 Complies (durée 30 min)

Je vous propose de terminer cette jolie balade patrimoniale dans la Sarthe par Le Mans.

Située en plein cœur de la cité Plantagenêt, La Cathédrale Saint-Julien a été le témoin de nombreux événements importants de l’histoire du Mans. Elle a notamment vu le mariage entre Geoffroy le Bel et Mathilde, héritière du royaume d’Angleterre ou encore le baptême de leur aîné, Henri II. Elle possède aussi, avec Notre-Dame de Chartres, l’un des plus beaux ensembles de vitraux médiévaux.

Sa particularité ? Etre l’une des plus vastes cathédrales en France (134m de long pour une surface de 5000m2).

La construction de la cathédrale Saint-Julien du Mans a duré plus de 400 ans, elle mélange donc plusieurs styles architecturaux, comme celui du gothique et celui du roman. Avec d’un côté, une nef romane et voûtée, datant du règne des Plantagenêt. Et de l’autre, un cœur et des transepts gothiques du règne des capétiens.

Et si comme moi, vous aimez les orgues, la cathédrale du Mans possède deux grandes orgues, installés au 16e siècle et comprenant quatre claviers et 4500 tuyaux.

Située aux portes du Mans, l’abbaye Royale de l’Epau (dont j’ai aussi parlé dans un autre article) fait partie des plus beaux exemples d’architecture cistercienne en France.  Et son histoire, riche et mouvementée, est intimement liée à celle de Bérengère de Navarre, reine au destin hors du commun. Car c’est la veuve de Richard Cœur de Lion qui a fait construire cette abbaye au 13e siècle.

Détruite durant la guerre de Cent-Ans, puis malmenée lors de la Révolution Française, l’abbaye est rachetée par le département de la Sarthe qui en fait un site culturel d’envergure. Avec son parc de 13 hectares et son jardin potager, l’abbaye est propice à la promenade et à la détente. Elle propose aujourd’hui une programmation tout au long de l’année, tels que des concerts, des expositions, des conférences et des spectacles.

Sa particularité : Le gisant de la reine Bérengère de Navarre est exposé dans l’abbatiale. Il est l’un des rares gisants royaux du 13e siècle à avoir été conservé en France. C’est un témoignage précieux de l’art funéraire de cette époque, et il rappelle la vie extraordinaire de Bérengère de Navarre, reine d’Angleterre et fondatrice de l’abbaye de l’Épau.

Je vous conseille de découvrir le site internet de Sarthe Tourisme pour obtenir plus d’informations sur les beaux monuments mentionnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *