Visiter Montmirail et son Château dans la Sarthe

Cette semaine, je vous emmène découvrir deux nouvelles pépites. Il s’agit de la jolie cité de Montmirail, située dans la Sarthe, et de son superbe château. Ce village, dont l’origine remonte à l’époque gallo-romaine, était l’une des cinq baronnies de l’ancien Perche-Gouët.

Situé sur une ancienne motte féodale culminant à 300m d’altitude, le village de Montmirail est labellisé « Petites Cités de Caractère ». A peine 400 habitants mais une longue histoire et un joli patrimoine architectural. Le bourg, organisé en spirale autour de son château, comprend de jolies maisons bourgeoises en brique rouge ou pierre de tuffeau (pierre calcaire à grain fin).

Montmirail est un village incontournable de la région, situé à 60km de la vieille cité du Mans. Je l’ai d’ailleurs mentionné dans ma sélection des 3 villages les plus romantiques de la Sarthe. Pour les amateurs de marche, je vous ai mentionné en fin d’article un joli parcours à faire pour ne rien louper des attraits de cet endroit.

Mais c’est quoi cette histoire !

Montmirail était un site stratégique et défensif, situé le long de la voie antique reliant Le Mans à Chartres. Le village s’est construit à partir du 5e siècle autour d’une simple tour en bois surélevée sur une butte de terre. L’édifice de bois a évolué au 9e siècle pour laisser place au fameux château en U, abritant une cour centrale.

En 1060, la hauteur du village lui vaut le nom latin de “Mons Mirabilis” : mont d’où l’on admire ou mont admirable. Il fait partie de l’ancienne province du Perche-Gouët, qui comprend 35 paroisses et 5 baronnies. Le château et les terres resteront propriété de la famille Gouët pendant plus de 600 ans.

En 1169, le château devient célèbre car il accueille une rencontre au sommet entre le roi de France Louis VII le Jeune, Henri II Plantagenêt, roi d’Angleterre et Thomas Becket, archevêque de Canterbury. L’objectif est de réconcilier le roi d’Angleterre et son archevêque alors en exil dans le Royaume de France, suite à un désaccord sur la gestion religieuse du Royaume. Malheureusement, cette réconciliation ne se fera pas. L’archevêque sera assassiné dans sa cathédrale de Canterbury par le roi d’Angleterre.

Assiégés par Richard Cœur de Lion en 1194 et convoités par les Anglais pendant la guerre de Cent Ans, la cité et le château ont été reconstruits au 15e siècle.

Savez-vous que les deux rois ont en commun la même épouse : Aliénor d’Aquitaine. Elle a été l’épouse du roi de France puis a rompu ses noces pour se remarier avec Henri II Plantagenêt, roi d’Angleterre.

Ces endroits devraient aussi vous plaire :
🔸 La Cité Plantagenêt, le plus vieux quartier du Mans
🔸 L'Abbaye Royale de l'Epau, dernière demeure de la Reine Bérangère
🔸 Fresnay-sur-Sarthe, magnifique Cité de Caractère au bord de l'eau

Que voir à Montmirail ?

Comme le village est assez petit, tout se fait à pied. Je vous recommande donc de visiter le château, indétrônable emblème du village. Mais aussi l’Hôtel-Dieu, la chapelle Saint-Servais, l’ancien grenier à sel devenu presbytère et les belles demeures bourgeoises du 17e et 18e siècles.

Le château de Montmirail

Deux femmes ont joué un rôle important dans la modernisation de l’ancien château défensif. La première était Marie de Melun, épouse de Jean V de Bruges de La Gruthuse. Elle fit construire le fameux pignon flamand du château, directement inspiré de l’architecture brugeoise.

La seconde était la princesse de Conti, connue également sous le nom de Marie-Anne de Bourbon, la fille du roi Louis XIV et de Mademoiselle de La Vallière, première maîtresse officielle du roi. Elle y aménage les pièces de réception.

Le château est revendu en 1719 au Marquis de Neuilly et reste dans cette famille pendant près de 300 ans. Là encore, les femmes tiennent un rôle primordial car il se transmettra de mère en fille.

Dans le château, vous découvrez deux superbes salles d’armes à partir desquelles un escalier en colimaçon descendant jusqu’aux cachots. Mais aussi deux très belles pièces classées : la salle à manger et le grand salon qui comprend un très beau mobilier Régence et des boiseries représentant les 5 sens. Les appartements sont décorés dans le style Louis XV.

En sortant du château, ne manquez pas d’aller découvrir le travail de l’un des derniers Taillandiers d’Armes en France. Il fabrique notamment le fameux “Couteau de Montmirail” réalisé avec les anciennes poutres du château.

Eglise Notre-Dame de l’assomption

Elle date du 15e siècle et se situe à mi-chemin entre le gothique flamboyant et le style renaissance. L’église comprend 4 éléments classés. Le plus étonnant est le vitrail à droite du choeur, représentant le mariage de Marie de Melun et de Jean de Bruges en 1505. Mais elle comprend aussi un reliquaire, une pieta en bois et un beau retable du 17e siècle.

L’ancienne Chapelle Saint-Servais

Elle est située hors des enceintes de la ville. Cette ancienne chapelle est aujourd’hui une habitation privée qui ne se visite pas. Il reste encore la forme arrondie d’une des extrémités, là où se tenait avant le chœur de la chapelle.

Suivez le guide !

Sarthe Tourisme vous propose un joli parcours pour découvrir pleinement le village et ne rien manquer de ses curiosités. Ce parcours longe les remparts de Montmirail et vous permet de découvrir le château, l’église Notre-Dame de l’Assomption, l’Hôtel-Dieu, la maison du Bailli, l’ancien grenier à sel et le jardin des remparts.

En Aout, Montmirail organise une grande fête médiévale avec beaucoup d’animations (marché médiéval, bal, spectacles de rue, campements du moyen-âge). Avis aux amateurs !

Pour visiter le Château de Montmirail, voici le lien.

Montmirail village

Je veux bien y aller mais c’est où Montmirail ?

Et si je veux passer un week-end sympa à Montmirail ?

Sachez que vous pouvez dormir dans l’une des 5 chambres d’hôtes du Château. Elles sont toutes superbes. Vous pouvez, bien sur, petit-déjeuner sur place.

Les beaux villages n’attendent que vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *