Visite de la Cité Plantagenêt, le plus vieux quartier du Mans

Marcher dans les ruelles du Mans, c’est comme voyager dans le temps, entre le moyen-âge et la renaissance. Ses pavés, ses maisons à pan-de-bois, ses monuments, tout est en parfait état de conservation depuis le 15e siècle. Si vous aimez les vieilles pierres et l’histoire, cette cité est faite pour vous !

Cette semaine, je vous emmène découvrir la vieille cité du Mans. L’ancienne capitale provinciale du Maine est un endroit vraiment magnifique qui possède un patrimoine extraordinaire et très bien conservé. Ce qui lui vaut d’ailleurs d’être labellisé « Ville d’Art et d’Histoire » et d’être en lice pour le classement de sa muraille gallo-romaine au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO.

Depuis 2003, Le vieux Mans s’appelle La Cité Plantagenêt, pour rappeler son histoire récente. Elle tient son nom de la célèbre dynastie princière. Celle d’Henry II, devenu roi d’Angleterre, et de son fils Richard Cœur de Lion, dont la veuve a vécu plus de 25 ans dans la cité.

Alors, comme d’habitude, faisons un rapide tour historique de la ville avant d’y entrer et d’en découvrir ses secrets.

C’est quoi cette histoire ?

La cité du Mans existe depuis plus de 23 siècles. A l’époque, elle s’appelait Vindunum (la colline blanche) et était habitée par un peuple gaulois, les Cénomans. Devenue la capitale des Cénomans sous l’empire romain, la cité n’était encore qu’une ville ouverte et sans murailles au 2e siècle.

Ce n’est qu’au 3e siècle que les romains décident d’encercler la ville d’une solide enceinte défensive, comme une centaine d’autres villes importantes de la Gaule. Pourquoi ? Pour se protéger des révoltes paysannes (les gabaudes) et des invasions barbares.

Aujourd’hui, la cité est considérée, avec Rome, comme l’une des deux villes d’Europe les mieux conservées du Bas-Empire romain.

Le berceau de la dynastie des Plantagenêt d’Angleterre

Après la chute de l’empire romain, le territoire est réparti entre plusieurs petits seigneurs. Jusqu’à ce que, en 1128, Mathilde – héritière du royaume d’Angleterre et du duché de Normandie – épouse Geoffroy de Plantagenêt – comte du Maine et de l’Anjou. C’est à ce moment-là que l’empire Plantagenêt s’installe au Mans. Plus tard, l’ascension de leur fils, Henri II Plantagenet, au trône d’Angleterre renforce l’ampleur de cette dynastie. Le Maine est alors pris dans les conflits entre royaumes d’Angleterre et de France (dirigée par les Capétiens).

En 1204, Bérangère de Navarre, veuve de Richard Cœur de Lion – l’un des fils d’Henri II Plantagenet – s’installe définitivement dans le palais comtal du Mans. Elle y fonde l’abbaye royale de l’Epau.  

Ces autres lieux devraient aussi vous plaire :
🔸 Fresnay-sur-Sarthe, magnifique cité de caractère au bord de l'eau
🔸 Provins, une imposante cité médiévale aux portes de Paris
🔸 Balade à Gisors, la capitale oubliée du Vexin Normand
🔸 Lyons-la-Forêt, une source d'inspiration pour de nombreux artistes

Et je dois voir quoi dans le Vieux Mans ?

Le quartier historique, la Cité Plantagenet

Tout le monde a déjà vu la Cité Plantagenêt au moins une fois dans sa vie. Pourquoi ? Parce qu’elle a servi de décors de cinéma à de nombreux films. Cyrano de Bergerac (avec Gérard Depardieu) ou encore l’Homme au Masque de Fer (avec Léonardo di Caprio) et plein d’autres encore…. Si vous êtes amateur de vieilles pierre, cette vieille cité vous plaira par son coté authentique et immersif.

Sa muraille gallo-romaine

Ces remparts datent de la fin du 3e siècle (280-295) et mesurent 1,3 km de long sur 8m de haut. Sur les 26 tours fortifiées d’origine, il n’en reste aujourd’hui que 12 et 3 poternes. Elle est même l’une des mieux conservées de l’empire romain (avec celle de Rome et de Constantinople). Ce qui la rend unique, c’est qu’elle est ornée de frises géométriques et qu’elle est construite en pierre de couleur ocre (la pierre de roussard) liée par un mortier rose. Cette muraille polychrome est un témoignage unique de l’architecture militaire du Bas-Empire romain en France. C’est aussi l’édifice le mieux conservé d’Europe, après la ville de Rome. Cette profusion de décors qui couvre les murs et les tours était unique au 3e siècle. C’est donc un exemplaire architectural unique dans l’histoire de l’humanité.

Sa cathédrale Saint-Julien, mi-romane et mi-gothique

C’est l’une des plus vastes cathédrales de France (134m de long pour une surface de 5000m2). Brulée en 1130, elle a été reconstruite par les Plantagenêts puis modifiée pendant 3 siècles. Les deux styles architecturaux s’enchevêtrent aujourd’hui : la nef est de style roman, alors que le chœur avec son chevet et ses chapelles rayonnantes est typique de l’art gothique.

Au fond de la cathédrale, dans une de ses chapelles, ne ratez surtout pas les peintures de la voûte. Des Anges jouent de la musique et s’adonnent à un concert tout en couleurs.

Au début, l’église est dédiée à la vierge et aux Saints milanais Saint Gervais et Saint Protais, Ce n’est qu’au 11e siècle, qu’elle est dédiée à Saint Julien, premier évangélisateur du Mans dont les reliques sont conservées dans le sanctuaire.

Elle est le berceau des grands évènements de la dynastie des Plantagenêts. En 1128, Geoffroy de Plantagenêt y épouse Mathilde, petite fille de Guillaume Le Conquérant et héritière du royaume d’Angleterre. Et c’est toujours dans cette cathédrale que Henry II, futur roi d’Angleterre y est baptisé.

Oh ! Les belles maisons de la Cité Plantagenêt!

Vous ne pouvez que tomber sous le charme de cette magnifique cité. Car bien que la ville ait été largement détruite pendant la guerre de 100 ans, elle a été reconstruite en 1540. Et depuis rien n’a bougé. Une grande partie des maisons date encore de cette époque.

Les Maisons à Pans de Bois

Les rues et les ruelles de la cité Plantagenêt sont bordées par des centaines de maisons à pans de bois. Elles ont été construites entre le 14e et le 16e siècles (moyen-âge et renaissance).

Depuis quelques années, les maisons retrouvent leurs couleurs médiévales d’origine : bleues, vertes ou rouges. Des artisans et des restaurants sont aujourd’hui installés dans les anciennes échoppes qui se trouvaient au rez-de-chaussée des maisons.

La Maison du Pilier-Rouge

C’est le symbole de la Cité Plantagenêt. Elle date du 15e siècle. La légende dit que c’était la demeure attitrée du bourreau du Mans (à cause des piliers rouges qui rappellent la couleur du sang). Mais ce n’est bien évidemment pas vrai.

Elle constitue l’une des dix maisons à pilier cornier du Mans, dont huit se trouvent dans la Cité Plantagenêt. Vous devez donc voir les Maisons aux Piliers Verts, aux Piliers aux Lions, aux Piliers à l’Évêque, aux Piliers aux Clefs. Ces colonnes servaient à la fois de points de repère en l’absence de numérotation des maisons et d’enseignes commerciales en angle de rues.

Les Maisons Renaissance

Le Mans a été le foyer très actif de la Renaissance, grâce à de grands mécènes, ses cardinaux-évêques, Philippe de Luxembourg et Jean du Bellay.

De nombreux hôtels particuliers et maisons ont été construits pendant cette période. Parmi lesquels les maisons d’Adam et Ève, du Pèlerin, de la Tourelle, Saint-Jacques ou les hôtels du Grabatoire, Clairaulnay, de Vaux, Rouxelin d’Arcy et Vignolles.

La Maison Suspendue

La Maison suspendue est une jolie maison que Doisneau a prise en photo et sur laquelle une petite fille tient dans ses bras un nounours. Pour rappeler cette photo, les propriétaires ont installé un nounours à la fenêtre. Ce nounours très sympathique dit bonjour aux passants.

Et si je veux passer un week-end sympa au Mans ?

Il y a beaucoup de jolis endroits où dormir au Mans. L’offre est vaste. Je vous parlerai donc de l’endroit dans lequel j’ai résidé :  la très jolie chambre d’hôte « Le Logis Saint-Flaceau ». C’est une maison à colombages qui date du 16e siècle et qui est située en plein cœur de la Cité Plantagenêt.

On y est très bien accueilli par la propriétaire et les chambres sont très confortables. Petit plus, elle possède un joli jardin qui donne sur la ville… de quoi passer de bons moments à la belle saison.

Pour diner, les endroits ne manquent pas. Ils y a de nombreux restaurants dans la Cité Plantanegêt mais également en bas dans la ville nouvelle.

Sur place, vous pouvez également visiter une distillerie, La Distillerie du Sonneur. Son propriétaire, Emmanuel Viton, et Claire Peuvion, sa collaboratrice, vous accueillent avec plaisir pour vous faire partager leur passion. Eaux de Vie, Liqueurs, Whisky, vous pouvez tout déguster sur place. Et si le coeur vous en dit, vous pouvez même découvrir leur Eau de Vie de Rillettes, qui, je suis sure, ne vous laissera pas indifférent. A gouter au moins une fois dans sa vie !

Je veux bien y aller … mais c’est où le Vieux Mans ?

Et comment je vais au Mans ?

Se rendre au Mans est vraiment très simple. Le grand avantage de cette ville est de n’être qu’à 1H de train de Paris. J’y suis allée en train depuis la Gare Montparnasse. La Gare du Mans est au pied de la vieille ville (10 minutes à pied) et elle est desservie par le tram. L’autre alternative est d’y aller en voiture.

ligne

Les coulisses de ma visite

C’est à l’initiative de Sarthe Tourisme que j’ai eu la chance de visiter La Cité Plantagenêt. Je suis immédiatement tombée sous le charme de cette vieille ville qui est parfaitement conservée. On a vraiment l’impression, en résidant dans la vieille ville, que le temps s’est arrêté. La nuit, lorsque la cité dort, les ruelles désertiques nous replongent au 15e siècle. C’est vraiment surprenant et très dépaysant. A découvrir avec les beaux jours pour profiter des terrasses de la vieille cité. Merci à ma guide Nathalie Jupin qui m’a accompagnée dans cette très belle découverte.

Les beaux villages n’attendent que vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *