L’Abbaye de Royaumont, pépite secrète du Val d’Oise

Cette semaine, je vous emmène découvrir la plus grande abbaye cistercienne d’Ile-de-France, située à seulement 30 km au nord de Paris. Il s’agit de l’Abbaye de Royaumont, ancienne abbaye royale cachée dans le très beau Parc Naturel Régional Oise-Pays de France. Son ancienne église, aujourd’hui disparue, incarnait la grandeur et la spiritualité de l’ordre cistercien à son apogée.

Direction Asnières-sur-Oise à seulement 35 minutes de Paris. Témoin silencieux de plus de huit siècles d’histoire, cette majestueuse abbaye cistercienne se dresse avec une élégance intemporelle au milieu d’un agréable jardin. Construite en seulement sept ans, cette immense abbaye avait la capacité d’accueillir jusqu’à 150 moines et des dizaines de convers, autant dire qu’elle est immense. Bien que son église abbatiale ait été complètement détruite à la révolution, elle garde son grand cloitre, son grand réfectoire et ses beaux jardins.

L’abbaye de Royaumont est aujourd’hui un lieu qui se visite mais qui vous permet également de séjourner sur place le week-end sur vous le souhaitez. Alors pourquoi pas y déguster les plats élaborés par le chef Patrick Derisbourg dans l’une des plus belles salles voutées de l’abbaye ? Ou passer une nuit dans ce cadre enchanteur (uniquement le week-end) ?

L’Abbaye de Royaumont, c’est un peu la pépite secrète du Val d’Oise. Fondée au 13e siècle par le roi Saint-Louis (alors qu’il n’avait que 14 ans) et sa mère Blanche de Castille, l’abbaye gothique s’inscrit dans la volonté royale de développer des abbayes cisterciennes partout en France. Royaumont sera d’ailleurs la 199e abbaye cistercienne et la 21e filiale directe de Cîteaux.

Dès ses débuts, l’abbaye a prospéré, bénéficiant de larges donations de terres et de privilèges royaux. Elle est rapidement devenue un centre religieux, économique et culturel majeur dans la région. Les moines cisterciens qui y résidaient étaient réputés pour leur mode de vie ascétique et leur travail acharné dans les domaines agricole et artisanal.

Au fil des siècles, l’abbaye a traversé diverses périodes de prospérité et de difficultés. Comme de nombreuses institutions religieuses, elle a été touchée par les troubles de la Révolution française à la fin du 18e siècle, période durant laquelle ses biens ont été confisqués et vendus.

Ce n’est qu’au début du 20e siècle que l’abbaye a été restaurée et réhabilitée grâce aux efforts du philanthrope Henry Goüin. Sous sa direction, l’abbaye est devenue un centre culturel dynamique, accueillant des concerts, des expositions, des résidences d’artistes et des événements éducatifs. Aujourd’hui, l’Abbaye de Royaumont est non seulement un site historique préservé, mais aussi un lieu vivant où se mêlent patrimoine, art et culture.

C’est l’un des points forts de la visite. Il est tout simplement magnifique et parfaitement entretenu. Il représente non seulement un témoignage du passé monastique de Royaumont, mais aussi un lieu de beauté intemporelle qui continue d’inspirer et d’émerveiller tous ceux qui ont la chance de le découvrir.

Typique des cloîtres cisterciens, celui de Royaumont est conçu autour d’un jardin intérieur. On l’imagine orné de plantes médicinales et aromatiques, ce qui reflétait l’importance de l’autosuffisance et de l’harmonie avec la nature pour les moines cisterciens. Il a été transformé en un jardin à la française en 1912 par Achille Duchêne.

Certainement l’un des plus beaux réfectoires gothiques de France. Et l’un des rares exemples de réfectoire à deux nefs encore visibles en France. C’était une pièce centrale de la vie monastique, où les moines se réunissaient pour prendre leurs repas en silence tout en écoutant la lecture de textes sacrés. Construit dans le style sobre et fonctionnel caractéristique de l’architecture cistercienne, le réfectoire reflétait les valeurs de simplicité, de modestie et de discipline qui étaient chères à l’ordre cistercien.

Sa disposition était linéaire, avec des rangées de bancs de bois tous tournés vers un pupitre perché où un moine lisait des passages de la Bible ou d’autres textes sacrés pendant le repas. Les moines déjeunaient en silence et restaient concentrés sur leur nourriture et leur spiritualité.

Le réfectoire est aujourd’hui dédié à la musique. Il abrite d’ailleurs un grand Orgue Cavaillé-Coll.

abbaye de royaumont

L’immense cuisine est située juste à côté du réfectoire, auquel elle est reliée par un passe-plat. La préparation des repas était une tâche ordonnée et méthodique, suivant un emploi du temps strict dicté par la règle de saint Benoît.

C’était une pièce essentielle de l’abbaye, utilisée pour ranger les objets liturgiques et religieux, ainsi que pour préparer les cérémonies religieuses. La sacristie conserve des reliques et des objets sacrés, témoins de la ferveur religieuse de l’abbaye.

Elle comprend près de 23.000 ouvrages – dont 6.500 titres publiés entre 1514 et 1899.  Les livres proviennent de l’achat ou de don de collections privées auxquelles sont venues s’ajouter les acquisitions liées aux activités de la Fondation Royaumont depuis 1947. Cette salle n’est visible que lors des visites guidées. 

L’abbaye de Royaumont est réputée pour ses jardins remarquables. Le jardin à la française du cloître, le Potager-Jardin expérimental, et le jardin des 9 carrés, inspiré du Moyen Âge, s’étendent sur un parc de 7 hectares, irrigué par un réseau de canaux.

La Fondation Royaumont a été créée en 1964 par Henry et Isabel Goüin pour le progrès des Sciences de l’Homme, à laquelle ils firent don de leur abbaye. Il s’agissait de poursuivre et de consolider l’activité artistique et intellectuelle au sein de l’abbaye qui était devenue, au fil du temps, un lieu d’échanges important pour toute une génération d’intellectuels français et étrangers, notamment dans les domaines de la philosophie, de la littérature, de la sociologie et de la musique.

Saviez-vous que vous pouviez passer un week-end à l’abbaye de Royaumont (2 jours et une nuit) ? Une formule tout compris vous permet de :

  • Dîner le samedi, ou de déjeuner le dimanche dans l’une des plus belles salles de l’abbaye
  • Passer une nuit dans une chambre avec vue sur le cloître ou le parc
  • Prendre votre petit-déjeuner, servi sous forme de buffet
  • Accéder au site et aux activités du week-end (hors concerts payants)
  • Profiter du parcours de visite ouvert jusqu’à minuit

En 2024, l’abbaye vous permet de bruncher chaque dernier dimanche du mois. Une formule vous permet de bruncher dans une belle salle de l’abbaye et d’avoir accès au parcours de visite de l’abbaye. Tarif : 52,50 euros par personne. Tarif enfant (moins de 12 ans) : 19 euros

  • Le château de Chantilly : À une courte distance en voiture de l’abbaye, vous pouvez aller passer une demi-journée dans le magnifique château de Chantilly. Vous y verrez une impressionnante collection d’œuvres d’art, une bibliothèque remarquable et de grands jardins à la française.
  • La ville de Senlis : Située à proximité de l’abbaye, la vieille cité médiévale de Senlis vaut le détour.
  • Le Château de Pierrefonds : Niché dans la forêt de Compiègne, le château de Pierrefonds est une impressionnante forteresse médiévale restaurée au 19e siècle par l’architecte Eugène Viollet-le-Duc.

Ouverture :
Tous les jours pour des visites libres entre 10 h et 18 h, de mars à octobre. 

Tarif internet :
Entrée adulte libre : 9 euros
Tarif réduit : 7-18 ans – étudiants de moins de 26 ans – Familles nombreuses – Demandeurs d’emploi : 6,5 €
Tarif famille : Les 2 parents et leur(s) enfant(s) de moins de 18 ans : 26 €
Visite guidée : +2 euros sur le tarif initial.

Adresse :
Abbaye de Royaumont, Hameau Le Baillon, 
95270 Asnières-sur-Oise

Comment y aller ?

Y aller en voiture :

  • 35 minutes de voiture depuis Paris

Y aller en train :

  • En train depuis Paris-Gare du Nord jusqu’à la gare de Luzarches. L’abbaye propose des navettes qui permettent de rejoindre l’abbaye en 8 minutes depuis Luzarches, les week-ends et jours fériés. Les navettes sont à réserver sur le site de l’Abbaye de Royaumont. 

Découvrons notre patrimoine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *