Sur les traces de Hugues Capet à Senlis

Une escapade royale aux portes de Paris

Aujourd’hui, je vous emmène visiter Senlis. J’ai une admiration particulière pour cette petite ville. Des petites ruelles pavées, des hôtels particuliers enchâssés les uns aux autres, des maisons à colombages, des remparts gallo-romains, la ville de Senlis est à elle seule une destination pleine de charme.

Il suffit de s’enfoncer dans ses rues médiévales pour faire un saut dans le temps et l’histoire. La Cathédrale Notre-Dame, le Château Royal, l’église Saint-Frambourg: tout est à voir!.
Dans cet article, je vous présente les principaux monuments à visiter, quelques idées pour dormir sur place et quelques bonnes tables. Une visite de cette ville ne vous laissera pas indifférent.

Car Senlis est chargée d’histoire, on peut ressentir cette ambiance en se promenant dans les ruelles.
Et c’est bien à Senlis, en l’an 987, que la dynastie des Carolingiens prend fin. C’est toujours à Senlis qu’apparaît celle des Capétiens avec la nomination d’Hugues Capet comme premier roi des Francs.

…. L’histoire de France s’écrit donc bien à Senlis.

Un peu d’histoire….

Senlis a été la demeure royale des rois depuis Clovis (5e siècle) jusqu’à Henri IV.
Hugues Capet y a été élu Roi des Francs dans l’enceinte du Château Royal, il a ensuite été officiellement couronné dans la cathédrale de Noyon. Sa dynastie favorisera la vie religieuse et économique. 

Au 12e siècle, la ville vit une de ses périodes les plus fastueuses. Elle vit du commerce de la laine, du cuir et de la fourrure. La ville se développe aussi autour des moulins à eaux construits sur la Nonette et des domaines viticoles qui apparaissent autour de la ville. Senlis est alors plus grande que Paris.

C’est à cette époque que la Cathédrale Notre-Dame de Senlis est construite, j’y reviens juste après. Et c’est aussi à cette époque que Philippe Auguste dote la ville d’un rempart

Aux 14e et 15e siècles, la paix et la richesse économique de la ville s’effondrent. Les débuts de la Guerre de Cent Ans s’accompagnent d’une épidémie de peste qui décime la région dès 1323. 

A la fin du 15e siècle, Senlis, très affaiblie, se reconstruit lentement. La bourgeoisie senlisienne s’enrichit peu à peu, et y fait construire des hôtels particuliers.

Durant les siècles suivants, Senlis subit un lent déclin, perdant son rayonnement économique et une partie de sa population. Elle compte à peu près 4000 habitants et les industries mentionnées plus haut disparaissent. Les rois n’y séjournent plus après Henri IV, le château tombe en ruines faute d’entretien. Le 18e siècle verra le démantèlement des fortifications.

Aujourd’hui, Senlis a entrepris de nombreux travaux de restauration pour garder son important patrimoine. Plus bas dans cet article, je vous décris ce que vous pouvez visiter dans cette magnifique cité.

Slider image

La vieille ville de Senlis

Slider image

Les petites ruelles

Slider image

Les rues commerçantes

Slider image

Le charme des vieilles pierres


Que voir à Senlis?

Cathédrale de Senlis

La Cathédrale Notre-Dame

C’est l’un des premiers monuments gothiques de France et aussi l’une de ses plus petites cathédrales. 
Sa construction a débuté en 1153 et s’est terminée en 1191. Elle a été plusieurs fois remaniée aux 13e et 14e siècles pour mieux s’accorder avec les évolutions du style gothique mais aussi pour la rebâtir suite à un gigantestque incendie en 1504.
Il faut vous attarder dans La chapelle Saint-Gervais-Saint-Protais qui comporte une crypte voûtée, le transept qui a été construit au 13e siècle, et dans la salle capitulaire qui date du 14e siècle. Enfin, il vous faut aussi admirer la tour occidentale dominée par une haute flèche qui est l’un des chefs d’oeuvre de la sculpture gothique du 12ème siècle, le portail de la vierge,

La cité historique et ses murailles

Au 3e siècle, pour se protéger des invasions alamanes et franques, les romains construisent une épaisse muraille longue de 800m. 
Elle est l’une des rares constructions de ce type, conservée dans sa quasi-intégralité en France.
Sous le règne de Philippe Auguste, la ville est protégée par un deuxième rempart. Les fortifications médiévales (13e-14e siècle) offrent une belle promenade autour de la ville le long de la rivière la Nonette.
Les meilleurs points de vue sur la muraille sont : –  le Jardin du Roy, –  le parc du Château Royal, –  la rue de la Treille, –  le Jardin de l’évêché, rue aux Flageards, –  le passage Vernet.
N’hésitez pas à vous perdre dans les petites ruelles du coeur historique de la ville. C’est superbe!

Senlis Parc Château Royal

Le parc du Château Royal

Le château royal de Senlis est la plus ancienne résidence palatiale des rois de France capétiens encore conservée en élévation. C’est dans ce lieu que Hugues Capet a été élu roi des Francs en 987. Il est utilisé comme résidence royale jusqu’au début 16e siècle et tombe en ruines peu avant la Révolution.
Dans le parc du Château, vous pouvez également voir le Prieuré Saint-Maurice, construit au 13e siècle.

L’hôtel de Vermandois

Situé tout à coté de la Cathédrale et du Château Royal, l’hôtel de Vermandois date du 12e siècle. Il a été construit par Raoul de Vermandois,  petit-fils du capétien Henri Ier.
Vendu comme bien national en 1791, il est acquis par la ville de Senlis en 1819. 
Cet hôtel particulier, inscrit au registre des monuments historiques, est devenu un musée.
Il est fermé depuis 2007 en raison de travaux.

L’ancien Palais Episcopal

Le Palais Episcopal de Senlis a été construit vers 1220, peu après la finalisation de la cathédrale. Il est d’ailleurs situé juste à coté d’elle. Il a eu plusieurs utilisation au fil des siècles. Il a été vendu comme bien national à la Révolution. Au 19e siècle, il redevient propriété de l’Eglise qui le loue à plusieurs usagers (frères des Écoles chrétiennes, militaires, sociétés savantes.) dont le célèbre peintre Thomas Couture (1815-1879). Il devient tribunal d’instance de 1926 à 1981, puis la municipalité l’acquiert en 1981 pour y installer son musée d’art et d’archéologie.

La collégiale Saint-Frambourg

Avant d’être une collégiale, ce lieu était une chapelle. Une chapelle royale fondée tout à la fin du 10e siècle par Adélaïde d’Aquitaine reine de France et épouse d’Hugues Capet. Cette chapelle est dans le même temps une collégiale puisque 12 chanoines y sont affectés. 
Vendue comme bien national en 1790, elle a été rachetée par le pianiste d’origine hongroise Georges Cziffra en 1973 pour y accueillir sa fondation. L’église sert désormais d’auditorium, baptisé Franz Liszt, pour des concerts de musique de chambre tout au long de l’année. 

Et si je veux manger ou dormir sur place?

  • Il y a une foule de restaurants à Senlis. Vous avez l’embarras du choix. Je vous conseille d’aller regarder la liste sur le site de l’office du tourisme: Chez Nous, le Scaramouche, le Gril des Barbares, etc…
  • Mais le lieu le plus atypique de Senlis est sans doute “Le Cachot“. A la fois, taverne, restaurant et cabaret médiéval, le Cachot organise aussi des conférences sur le moyen-âge.
  • A quelques kilomètres de Senlis, vous avez aussi le Craft, Marché Gourmand; le restaurant du Hyatt Regency Chantilly.
  • Et pour dormir sur place, en plein centre de la vieille ville, la Chambre d’hôtes Coté Jardin vous accueille dans un ancien hotel particulier du 17e siècle.

Je veux bien y aller… mais c’est où Senlis ?


Les coulisses de ma visite

Ville historique par excellence, Senlis est un incontournable de l’Oise. La partie que je préfère est bien évidemment la vieille cité. Ses petites ruelles pavées et ses jolies maisons en pierre sont vraiment ravissantes. Senlis a vraiment su garder tout son charme. J’y retourne à chaque fois avec plaisir. Et je ne peux m’empêcher de m’arrêter à la chocolaterie Berthelot, une institution !. Il faut gouter ses chocolats qui se déclinent à l’infini.

Si vous vous promenez à Senlis, je vous recommande d’aller aussi faire un tour à Pierrefonds ou à Saint-Jean-aux-Bois . Pas très loin non, plus, vous pouvez aussi aller visiter le Donjon de Vez. Vous trouverez des petites inspirations dans les articles que je leur ai consacré.


Informations pratiques

Voici un ordre idée du temps de trajet pour se rendre à Senlis:

  • 60 km de Paris, soit 1 heure de route par l’autoroute A1.
  • 170 km de Lille, soit 1h40 de route par l’autoroute.
  • 120 km de Reims, soit moins de 2 heures de route.
  • 220 km de Rouen, soit 2h10 de route par l’Autoroute A16.
  • 65 km de Soissons, soit 1 heure de route.
  • 25 km de Roissy Charles de Gaulle. Correspondance jusqu’à Senlis par la navette Picardie-Roissy.

Pour plus d’informations, visitez le site internet de l’office du tourisme de Senlis ou encore le site des Hauts-de-France. Ils sont tous les deux très bien faits et proposent de nombreuses idées pour découvrir la ville.

Total
120
Shares
Share
Pin it
Share
Tweet
Share
Share
1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like