Le château de Saint-Fargeau, la féérie rose de l’Yonne

Cette semaine, je vous emmène visiter un superbe château situé dans l’Yonne. Un château en briques roses tout en élégance et délicatesse. Un lieu qui recèle mille trésors, bien camouflés derrière des murs épais et des tours imposantes. Un château qui a abrité des familles illustres de notre histoire. Alors, direction la Puisaye pour une visite privée de l’impressionnant château de Saint-Fargeau.

Saint-Fargeau est un petit village de l’Yonne qui abrite une petite pépite : son château ! Et quel château ! Une imposante forteresse tout de rose vêtue qui ressemble plus à un château fort qu’à un château d’appart. Et pourtant ce lieu a connu les deux usages. D’abord rendez-vous de chasse fortifié, le château se transforme en forteresse, puis en riche demeure seigneuriale par la « Grande Mademoiselle ». Saint-Fargeau a traversé 10 siècles d’histoire pour devenir aujourd’hui un lieu préservé et un peu hors du temps que des passionnés continuent d’embellir.

Passé les épaisses murailles du château, c’est avec beaucoup de stupeur et d’émerveillement que l’on pénètre dans la cour intérieure. Les façades, totalement différentes des murs extérieurs, offrent un aspect de château de conte de fée. Les briquettes roses s’alternent avec des pierres blanches autour des ouvertures, des lanternons chapeautent les tours et un grand perron semi-circulaire vous invite à pénétrer à l’intérieur.

Mais avant de vous faire découvrir les trésors qui se cachent à l’intérieur, découvrons ensemble l’histoire impressionnante de ce château. 

Mais c’est quoi cette histoire !

Comme je vous le disais, le château de Saint-Fargeau a traversé 10 siècles d’histoire. Sa construction remonte à 980 exactement. C’est le frère de Hugues Capet – Héribert – qui est alors évêque d’Auxerre, qui fait bâtir un rendez-vous de chasse fortifié. Il devient la propriété d’illustres familles successives, donc les seigneurs de Toucy et de Bar. Puis, c’est Jacques Cœur, grand argentier de Charles VII, qui l’occupe jusqu’à sa disgrâce en 1451.

Deux ans plus tard, Antoine de Chabannes – un ancien compagnon d’armes de Jeanne d’Arc devenu Comte de Dammartin par héritage – transforme le château fort de grès ferrugineux en un château de forme pentagonale de briques roses flanqué de six tours d’angle. Le château devient un modèle de l’architecture militaire du 15e siècle.

Ce n’est qu’en 1652 que Anne-Marie Louis d’Orléans, la cousine de Louis XIV et surnommée « La Grande Mademoiselle » habite le château, contrainte et forcée. Elle le transforme, avec l’aide de l’architecte Le Vau (qui a également construit le château de Vaux-le-Vicomte, et le château de Versailles) en une superbe demeure d’appart avec des façades intérieures de style classique et de superbes salles de réception.

Le château est détruit ensuite par deux incendies qui ravageront les appartements de la Grande Mademoiselle, la galerie et la salle des Gardes.  

Au 18e siècle, le château entre dans la famille maternelle de Jean d’Ormesson, grâce à la famille Le Peletier. Il y a passé toutes ses vacances d’été enfant, et en a fait le personnage principal de son roman autobiographique « Au Plaisir de Dieu » en 1974.

Depuis 1979, le château de Saint-Fargeau appartient à Michel Guyot, un homme passionné de patrimoine qui est également à l’origine du chantier médiéval de Guédelon.

Le château de Saint-Fargeau, gravure du XIXe siècle © Le Figaro
Ces lieux devraient aussi vous plaire :
🔸 Les plus beaux villages de la Puisaye-Forterre
🔸 Guédelon, ils bâtissent un chateau fort comme au moyen-âge
🔸 La Maison de Colette, source d'inspiration de la célèbre romancière
🔸 La Basilique de Vézelay, ses reliques et son histoire
ligne

Deux incontournables : les charpentes et le grenier aux jouets

Parmi les nombreux endroits que l’on peut visiter dans le château, deux sont impressionnants et atypiques. Tout d’abord Le Grenier aux Jouets. C’est une petite pièce située au-dessus de la salle des gardes. Ici sont amassés des centaines et des centaines de vieux jouets en bois, des maquettes, des trains miniatures. Il y en a partout : accrochés au plafond, posés au sol, sur des tables, sur des étagères… Une véritable caverne d’Ali Baba collectionnée par le propriétaire du château. 

L’autre lieu particulièrement surprenant est situé sous les combles. Il s’agit des charpentes du château, dont les plus vieilles ont 400 ans (elles ont été construites entre le 16e et le 19e siècle). Les plus sportifs peuvent donc faire le tour du château en passant sous les toits. Un chemin est aménagé en accès libre. Vous découvrez ainsi le travail incroyable fait par les charpentiers de l’époque. Et c’est juste remarquable ! Le propriétaire assure même que c’est le seul lieu en France où on peut faire le tour complet des charpentes.

ligne

Que voir dans le château de Saint-Fargeau

Les appartements

Les appartements richement meublés et privés nous racontent la vie au 19e siècle. Sous les combles, vous pouvez voir les chambres des domestiques et les petites salles qui servaient à faire vivre le chateau (repassage, etc..).

La salle des gardes

La salle des gardes est particulière car très peu meublée. Elle comprend cependant de très nombreux tableaux accrochés au mur.  Vous serez surpris par la collection de pattes de loups et les autres trophées de chasse qui rappellent les origines de cet endroit.

La bibliothèque

La bibliothèque, tout en longueur, est absolument superbe. Vous allez l’adorer ! Elle comporte plus de 2000 livres placés dans dans une grande bibliothèque en chêne de Hongrie. Elle date du 19e siècle, comme la salle à manger. Le bateau posé sur la bureau est également magnifique.

Les jardins à l’anglaise

Les Jardins à l’anglaise s’étendent sur 120 ha. Autant dire que vous n’en ferez peut-être pas le tour ! Ils comprennent une petite collection de locomotives à vapeur sauvées de l’oubli et de la rouille. Certaines datent du début des années 1900, d’autres sont encore plus anciennes. Elles sont stockées ici grâce à l’aide du conseil régional et de la SNCF Bourgogne.

© Chateau de Saint-Fargeau
ligne

Le mystère du tableau de David

Il se dit qu’un tableau peint par Jacques-Louis David – Le Peletier Assassiné – serait caché dans les murs du château. Ce tableau a été peint par David, au même titre que la mort de Murat.

Après avoir été exposé plusieurs années, la fille de Le Peletier aurait racheté le tableau aux héritiers de David pour ne plus voir cette scène de mort.

La légende dit qu’elle l’aurait caché dans les murs du château familial de Saint-Fargeau. La légende dit aussi que l’emplacement de la cachette était un secret transmis de mère en fille dans la famille de Jean d’Ormesson (descendante des Le Peletier) et que la grand-mère de l’écrivain serait décédée sans avoir pu transmettre ce secret à sa fille.

Evénement : le spectacle historique

Chaque été, le château organise un important spectacle historique « son et lumière » qui retrace l’histoire du château. Il est porté par plus de 600 bénévoles, acteurs, cavaliers, techniciens, régisseurs, couturières ou musiciens. C’est l’un des plus grands spectacles de ce genre en Europe qui rassemble des milliers de spectateurs.

Vous y retrouvez Jeanne d’Arc, Héribert, les écorcheurs sanguinaires avec Antoine de Chabannes, l’arrivée de la Grande Mademoiselle. Jusqu’à l’arrivée des troupes américaines de la Libération. Le spectacle dure près de 2 heures à la nuit tombée.

Tous les vendredis et samedis soir à 22h en Juillet et Aout.
Entrée adulte : 18 euros. Enfants : 11 euros.
Réservez votre billet ici 
ligne

Et si je veux passer un week-end sur place

La Maison Jeanne d’Arc
Posez-vous dans cette jolie maison d’hôtes située à seulement 100m du château. Cinq grandes chambres vous attendent dans cette maison historique entièrement rénovée et décorée avec gout. Noémie, la propriétaire, vous propose également de louer sa maison entière pour vos réunions de famille.

Auberge La Demoiselle
Le Chef, Frédéric Dupuy, vous accueille dans sa très jolie bâtisse du 19e siècle avec vue imprenable sur le château. L’atmosphère y est chaleureuse et conviviale, les plats gastronomiques. L’été, installez-vous sur la terrasse pour profiter de la douceur bourguignonne.

Maison Jeanne d’Arc

Je veux bien y aller mais c’est où Saint-Fargeau ?

Le château de Saint-Fargeau se trouve en Puisaye, une petite région de l’Yonne (Bourgogne–Franche-Comté). Il est situé à 45 km d’Auxerre, et à seulement 10 mn du chantier médiéval de Guédelon.

Plus d’informations

Pour préparer votre séjour en Puisaye, faites un tour sur le site internet de Yonne Tourisme ou sur celui de la Puisaye.

Découvrons notre patrimoine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *