Pourquoi quitter la ville pour vivre dans un village

Une large majorité des français préfèreraient vivre dans un petit village à la campagne. Le milieu rural ferait-il donc rêver ? Qu’est-ce qui attire tant les jeunes et les moins jeunes aujourd’hui dans les campagnes ? Qu’est-ce qu’on y recherche et surtout qu’est-ce qu’on y trouve.

Entre mythe et réalité, les petits villages ont le vent en poupe…

Chaque année, 100.000 citadins quittent les grandes villes pour vivre à la campagne. Et 60% des moins de 25 ans sont attirés par un mode de vie plus rural.

Un engouement qui s’intensifie de plus en plus, porté par un retour aux sources souhaité par beaucoup d’entre nous. Alors, découvrons ensemble ce qui vous attend si vous souhaitez vivre dans un petit village … et qui sait, peut-être que vous sauterez le pas !

On vit au calme … voire au très calme

Parlons-en du calme ! Et oublions les polémiques sur le chant du coq à 6 heures du matin, les bouses de vaches qui puent ou le passage des moissonneuses à toute heure de la journée et de la nuit. Le calme est bien présent ! Et ça change tout ! On se repose l’esprit, et ça engendre quelques changements visibles et bénéfiques sur notre comportement : on devint plus créatif, plus manuel aussi, on fait des activités physiques sans s’en rendre compte (il faut bien rentrer le bois pour sa cheminée !). Et aussi plus de balades en extérieur.

On se reconnecte avec la nature

Parce que vivre dans un petit village, c’est vivre au milieu de la nature. C’est une quasi-certitude car les petits villages sont souvent isolés au milieu de champs, de bois, de terres vallonnées, ou encore plantés sur des pitons rocheux. On vit aussi au milieu des animaux. Souvent, ce sont les vaches et les moutons que nous voyons en premier. Mais il y a également une foule de petits animaux que nous découvrons au fur et à mesure: les taupes dans le jardin, les faisans qui se baladent, les biches ou les sangliers près des forêts. Cette beauté, c’est ce dont nous avons besoin, au final.

On vit dans un beau cadre

Mais oui, et c’est même magnifique. Et nous avons besoin de regarder de belles choses. On fait de grandes balades, on part à la découverte de nouveaux endroits. On apprécie le temps qui passe. Fini, le gris ou le blanc des immeubles, des routes, et l’uniformité des bâtiments des villes…. Place aux couleurs de la terre, aux dégradés de verts, au bleu et blanc du ciel, ou encore au bleu profond de la mer…Et on respire…

On s’oxygène

Ça ne sent pas le pot d’échappement. Quand on vit à la campagne, on respire la campagne : la vache, le mouton, l’herbe fraiche ou mouillée, les embruns si on habite à côté de la mer ou le grand air si on habite dans un village de montagne. Le regard se perd dans l’horizon. On regarde les fleurs, les légumes et les fruits pousser. Le stress de la ville parait bien loin…

On redécouvre les saisons

Et non, les fruits et les légumes ne poussent pas toute l’année à côté des supermarchés… Utopie citadine que de croire qu’on trouve des bonnes tomates en toute saison. Si on veut manger des aliments sains, on attend la bonne saison…. ou on les plante soi-même, ce qui est le bonheur suprême des villageois ayant la main verte.

On a un espace de vie plus grand

Car quand on vit en milieu rural, c’est souvent pour bénéficier d’un espace de vie plus grand : une plus grande maison, un plus grand jardin pour pouvoir y passer du bon temps et y recevoir ses amis. On peut faire des barbecues l’été et des grands feux de cheminées l’hiver. On a tous besoin de vivre dans son cocon, son “home sweet home”, de se retrouver dans un endroit inspirant et d’avoir une meilleure qualité de vie.

On a une meilleure qualité de vie

Bien sûr qu’on a une meilleure qualité de vie!. Souvent, on s’installe en ville pour le travail et on en repart pour la famille. C’est peut-être une généralité mais c’est tout de même assez fréquent d’entendre les familles avec enfants dire qu’ils recherchent autre chose. La qualité de vie est souvent l’argument numéro 1 des rêves de villages ou de campagne… et les relations humaines en sortent souvent renforcées.

On noue plus facilement des relations de voisinage

 Le village est une petite communauté, qui dépend beaucoup de l’implication de ses habitants. Les petits bourgs ne demandent qu’à être dynamisés par des habitants désireux d’organiser des activités. Participer à des activités, des ateliers, des randonnées, permet de rencontrer très facilement ses voisins et de nouer de vraies relations avec les autres. On est plus solidaire, on se fait plus confiance. 

On dépense moins 

Indéniablement ! Un appartement dans une grande ville est au même prix qu’une très grande maison avec jardin à la campagne. Les produits de consommation sont de meilleures qualités, les producteurs étant souvent issus des alentours, les produits sont frais et bons. L’essence est souvent un peu moins chère qu’en ville. On s’entraide aussi en faisant un peu de troc: quelques patates contre quelques tomates par exemple…

On vit souvent dans des lieux chargés d’Histoire

Mais oui ! Et cent fois oui ! Et quelle chance ! Les petits villages sont très souvent des lieux qui existaient déjà il y a plusieurs siècles. Si vous avez la chance d’habiter dans une vieille maison: des familles ont vécu au même endroit que vous, avant vous. Elles ont connu des moments heureux et des moments difficiles. Les guerres par exemple, les maladies mais aussi les naissances car à l’époque les enfants naissaient à la maison. Les habitations ont vécu tant d’histoires qu’elles en ont gardé une âme. C’est cette âme que vous trouverez en partant vivre dans une petit village à la campagne. 

Pour bien vivre dans un village à la campagne :

  • Bien choisir son village et sa maison. Il faut qu’il y ait un vrai coup de coeur pour le cadre si vous voulez y être bien et y rester un bout de temps. 
  • Se présenter à ses voisins. C’est peut-être anodin mais c’est primordial pour rencontrer très rapidement les gens et être accepté dans la communauté du village.
  • Participer à des ateliers organisés par les associations du village. Participer à des activités ou être bénévole pour organiser les fêtes de village, c’est déjà faire un pas vers la communauté et la vie de village.
  • Rendre service aux voisins. Les villages étant parfois isolés, il ne faut pas hésiter à se rendre service. Un petit coup de main pour décharger une camionnette, faire quelques menus travaux dans la maison, se dépanner en victuailles qui nous manquent; les gens sont toujours ravis de pouvoir rendre service. Et bien sûr, il faut savoir en faire autant.

Vivre dans un petit village à la campagne ne s’improvise pas. Ca doit être un vrai projet de vie sinon, c’est souvent voué à l’échec. Le passage de la grande ville au petit village est radical. C’est une philosophie de vie, un état d’esprit, une réponse à un vrai besoin. Un retour aux sources qui s’avère bénéfique pour la personne qui le choisit mais aussi pour toute la famille. L’installation dans un village peut être aussi motivé par l’envie de se rapprocher de ses parents, de ses grands-parents et dans ce cas, les bénéfices sont encore décuplés. Aux attraits de la vie de village, se greffe les avantages de la vie de famille. Alors, convaincu ?

Share
Pin it
Share
Share

Laisser un commentaire

You May Also Like