Villeneuve d’Aveyron, la plus ancienne bastide du Rouergue

Villeneuve d’Aveyron est la plus ancienne bastide du Rouergue. Vous savez, cette ancienne province française qui correspond à peu de choses près au département de l’Aveyron. Elle fait donc partie des cinq bastides du département, avec Najac, Villefranche-de-Rouergue, Sauveterre-de-Rouergue et la Bastide-l’Évêque. Venez, je vous emmène découvrir ce village très dynamique, et surtout extrêmement bien préservé.

Un village, deux histoires : de la Sauveté à la Bastide

Villeneuve d’Aveyon a connu deux périodes marquantes dans son histoire. Celle de sa création, placée sous la protection de l’Église, puis celle de son développement, placée sous la protection du Comte de Toulouse.

Du temps de la Sauveté

Au 11e siècle, Villefranche d’Aveyron était une Sauveté (Salvetat en Occitan). Une zone de refuge créée par l’Église. Elles garantissaient aux habitants et aux voyageurs un droit d’asile et une sécurité spirituelle (paix de Dieu) au temps où les violences seigneuriales sont monnaie courante.

Les Sauvetés avaient deux rôles : celui de peupler et cultiver des terres encore vierges, et celui d’accueillir les pèlerins sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Dans les Sauvetés, les ruelles étroites et sinueuses s’articulent autour de la place de l’Église ; et les limites sont souvent fixées par d’immenses croix de pierre. Les Sauvetés ont d’ailleurs souvent été à l’origine du développement de bourgades rurales dans le Sud de la France.

Villeneuve d’Aveyon a donc été fondée en 1053. Ozil de Morlhon, alors puissant seigneur rouergat, décide de partir en pèlerinage à Jérusalem. Pour le salut de son âme et de toute sa lignée. Là-bas, il promet de fonder un monastère bénédictin dont l’église rappellera celle de la Basilique du Saint-Sépulcre de Jérusalem et dont les bénéfices serviront à entretenir le tombeau du Christ. Les travaux sont confiés à la paroisse de Mauriac qui en hérite au décès du seigneur. Ils font de l’église et des terres environnantes une Sauveté, placée sous leur autorité et délimitée par 4 croix en pierre.

A la création de la Bastide

C’est en 1231 que Raymond VII, alors dernier comte de Toulouse, décide de transformer Villeneuve d’Aveyron en une bastide comtale. Les bastides ont été construites aux 13 et 14e siècles par des seigneurs ou des nobles pour faire face à l’augmentation des populations. Elles ont un plan en damier, autour d’une place de marché, elle-même entourée d’arcades. On en a compté jusqu’à 315 dans le Sud de la France !

Villeneuve d’Aveyron s’agrandit et un nouveau bourg se créé dans le prolongement de la Sauveté. L’Église s’agrandit, elle aussi. De style roman, elle se voit attribuer une grande nef de style gothique languedocien, afin de rassembler les nombreux fidèles et les voyageurs.

Villeneuve d’Aveyon devient bastide royale au 13e siècle avec le rattachement du Comté de Toulouse au Royaume de France. Au 14e siècle, elle est un important carrefour d’échanges économiques et commerciaux. Mais elle est également une étape pour les pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle.  

Le bourg est également (re)fortifié à cette époque, pendant la guerre de Cent-Ans. Il ne reste aujourd’hui que la tour-porte Cardalhac et la tour-porte Soubirane, donjon austère et impressionnant.

Au 15e siècle, les maisons du village s’embellissent et les fenêtres s’ornent de croisées à meneaux. Vous pouvez encore en voir sur la place centrale du village notamment.

Ces autres articles qui devraient vous plaire:
🔸 Villefranche-de-Rouergue, l'une des plus grandes bastides de France
🔸 Belcastel, la pépite du pays Rignacois en Aveyron
🔸 Sarlat-la-Canéda, la capitale du Périgord Noir

Que voir à Villeneuve d’Aveyron

Villeneuve d’Aveyron est un village où il fait bon se perdre. Ses ruelles, ses maisons en pierre, son église vous font basculer dans un temps ancien. Village très bien entretenu et bien vivant, il se passe toujours quelque chose sur la place centrale. D’ailleurs, quand vous y serez, prenez le temps d’admirer les belles maisons moyenâgeuses et renaissance avec leurs arcades en ogives.

Les 2 tours-portes

Sur les 4 d’origine, 2 tours-portes sont encore en parfait état : La tour Soubirane et la tour Cardalhac (tour Savignac). La tour-porte Soubirane (ou Porte-Haute) comporte trois étages et deux herses. Elle date du 14e siècle et a servi de prison à une époque. La tour-porte Cardalhac, qui date du 15e siècle, allie architecture militaire et élégance.

Juste à côté de la tour Soubirane, vous pouvez découvrir une maison classée du 15e siècle.

L’église du Saint-Sépulcre

L’église du Saint-Sépulcre est un édifice roman qui date du 11e siècle. Elle est en forme de croix grecque car elle est calquée sur la Basilique du Saint-Sépulcre de Jérusalem. Au 14e siècle, elle est agrandie pour accueillir les nombreux fidèles. Son abside orientale est détruite pour faire place à une nef gothique pleine de lumière. Elle mêle donc deux styles architecturaux distincts.

La Maison de la Photo

Vous ne pouvez pas passer dans la bastide de Villeneuve d’Aveyron sans vous arrêter à la Maison de la Photo, dédié à Jean-Marie Perrier, le photographe des années Yé-Yé. Cette exposition est installée sur la place centrale, dans une vieille bâtisse du 13e siècle. Elle comporte près de 185 tirages des anciennes vedettes de la chanson française, anglaise et américaine des années 60. Mais aussi une collection de vieux appareils photos.

L’église de Toulongergues, située à 5km de Villeneuve d’Aveyron

Cette église est l’un des plus anciens édifices chrétiens du sud de la France et l’une des plus anciennes d’Europe. Elle est donc le symbole du tout début de la chrétienté dans la région. C’est une église préromane, construite certainement avant l’an Mille. Elle possède des piliers sculptés qui datent sans doute du 6e siècle et un décor de style wisigothique. Elle comporte également des fresques naïves du 9e siècle. L’église n’est ouverte qu’en été.

A côté se trouve l’ancien logis du prieur datant du 14-15e siècle, avec un pigeonnier : le Château de Toulongergues.

©Les amis de Toulongergues

Je veux bien y aller … mais c’est où Villeneuve d’Aveyron ?

Passer un week-end à Villeneuve d’Aveyron

Si vous souhaitez loger à Villeneuve d’Aveyron, vous pouvez réserver l’une des chambres d’hôtes de Lourmel. C’est une très jolie maison un peu à l’écart du village.

Pour manger sur place, il y a quelques restaurants dans le village, dont un gastronomique : Le Jardin des Causses.

Infos pratiques

L’Office du Tourisme de l’Aveyron, pour obtenir de plus amples informations sur le département, la bastide Villeneuve d’Aveyron ou les autres villages.
La Maison de la Photo pour découvrir l’exposition sur les vedettes des années 60.

La bastide Villeneuve d’Aveyron appartient aujourd’hui au réseau des Pays d’Art et d’Histoire.

Les beaux villages n’attendent que vous !

1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *