Balade à Provins, imposante cité médiévale aux portes de Paris

Vous souhaitez passer un week-end romantique, dans une ancienne cité médiévale, et le tout proche de Paris ? Je vous recommande d’aller à Provins…. sans hésiter ! Cette vieille cité, encerclée par de hauts remparts, cumule de nombreux atouts. Elle foisonne de monuments historiques, musées, et jardins ; elle est à taille humaine donc vous pouvez facilement la visiter à pied ; et elle propose aussi de jolis spectacles et activités durant l’année.

Une importante cité marchande au 12e siècle

Imaginez Provins au 12e siècle ! Cette importante cité marchande est alors la 3eme ville de France après Paris et Rouen et l’une des plus fleurissantes d’Europe. Elle est réputée pour accueillir les plus grandes foires de Champagne. Ici, marchands en tout genre, drapiers, parcheminiers, bouchers, tanneurs, couteliers, se pressent dans les rues pour vendre leurs produits. Ils viennent de toute l’Europe : Flamands, Allemands, Lombards, Catalans et Provençaux affluent pour y échanges des produits de toutes natures (laines, draps, vins, fourrures, teintures). Mais aussi d’Orient et d’Afrique pour vendre épices, bois, charbon, fer, or, argent et pierres précieuses. C’est l’effervescence pendant les deux grandes foires annuelles qui durent plusieurs semaines d’affilé. Les draps (étoffes), le cuir et la coutellerie sont les marchandises qui s’échangent le plus. 

Les maisons sont construites pour accueillir les commerces : boutique au rez-de-chaussée, habitation au 1er étage et grandes salles voûtées en sous-sol pour entreposer les produits. Elles sont typiques de l’endroit avec des beaux colombages et de la pierre. Les rues sont larges pour permettre le passage des convois et l’installation des étals. 

Dans la Ville-Haute, appelée le Châtel, se trouve le cœur historique de la ville et les maisons des commerçants. Tandis que la Ville-Basse, appelée le Val, autrefois habité par les artisans, servait aussi de lieu de stockage pour les Foires. D’ailleurs, les deux cours d’eau qui traversent la ville – le Durteint et la Voulzie – servaient au travail des drapiers qui y avaient installé des moulins, des lavoirs et des tanneries. 

C’est son histoire liée aux Foires de Champagne qui a fait de Provins l’une des villes classées au Patrimoine Mondial de l’Unesco et l’une des villes possédant près de 60 monuments historiques. 

Un symbole de puissance pour les Comtes de Champagne

Au 12e siècle, pour marquer leur richesse et leur puissance, les Comtes de Champagne font construire la Tour César, véritable symbole de la ville. Puis d’immenses remparts – comprenant 22 tours et de nombreuses portes – qui cerclaient totalement la ville sur 5 km, et dont une grande partie est toujours visible aujourd’hui. La ville est si puissante que sa monnaie – le denier provinois – circule dans toute l’Europe occidentale. 

Les Comtes de Champagne organisent des Foires dans quatre villes (Troyes, Lagny, Bar-sur-Aube et Provins) qui sont les principaux lieux d’échanges entre l’Europe du Nord et le monde méditerranéen. Entre le 11e et le 13e siècle, Provins est l’un des centres névralgiques du commerce dans le monde. Elle est l’une des capitales de la Champagne. 

Visiter Provins, c’est découvrir une cité médiévale « presque » dans son jus. C’est vivre une expérience « hors du temps » qui vous ramène au 12e siècle. Et c’est prendre le temps de flâner dans les rues en imaginant l’effervescence qui régnait ici il y a 8 siècles.   

Chantille de Lincourt
A lire aussi : 
les 10 plus beaux villages de Seine et Marne
les 10 plus beaux villages de l'Essonne
les 5 plus beaux villages des Yvelines

A voir à Provins

La Tour César

On ne voit qu’elle ! La Tour César, construite sur un éperon rocheux, est le symbole de la ville. Elle a connu plusieurs fonctions au cours des siècles : tour de guet, refuge, prison. C’est un passage obligé si vous voulez admirer la ville d’en haut. Mais attention, ça grimpe ! Plusieurs niveaux de chemins de ronde vous permettent d’admirer les toits de la ville, les monuments et les remparts.

Vous en faites l’ascension par des escaliers étroits et assez hauts, ce qui peut ne pas convenir à tout le monde. Mais une fois en haut, la vue est sublime et la charpente du 17e siècle vaut à elle seule le coup d’œil. La Tour abrite aussi 2 anciennes cloches de la collégiale Saint-Quiriace qui sonnent toutes les 30 minutes. Attention donc si vous êtes à coté à ce moment-là ! 

Mon conseil : N’y allez pas trop tard car la dernière visite est à 17h30 jusqu’en novembre, puis 16h30 ensuite..  Et la nuit, la Tour est éclairée, vous pouvez la prendre en photo !

La place du Châtel

C’est la principale place de la ville-haute, le cœur de la ville, là où se tenaient les marchés et les foires de mai. Seigneurs, comtes, nobles et marchands de tous pays s’échangeaient étoffes, peaux, épices et matières précieuses… C’est ici que se faisaient les transactions de monnaies. Un crieur public y proclamait aussi les édits comtaux puis royaux. Plus précisément sous la « Croix des Changes » appelée aussi la « Croix aux Édits ». Ils avaient aussi pour rôle d’informer les Provinois sur l’actualité du Comté de Champagne et du Royaume de France. 

Elle est bordée aujourd’hui de nombreux restaurants et boutiques ainsi que de très belles maisons rénovées. Elle reste néanmoins très touristique.

Mon conseil : passez devant la Maison Romane, rue du Palais. C’est l’une des plus vieilles bâtisses de la ville classée aux Monuments Historiques.

L’église et le prieuré des bénédictins de Saint-Ayoul

Leurs origines remontent à 996. L’église doit sa renommée aux reliques de Saint-Ayoul qui y seraient abritées et qui ont donné lieu à de nombreux pèlerinages. Et ce sont ces pèlerinages qui sont à l’origine du développement des Foires de Champagne qui se tenaient alors sur le parvis. 

En 1527, la paroisse et le prieuré des bénédictins attenant ne s’entendent plus. Ils décident alors de construire un mur pour séparer les 2 édifices. C’est ainsi que la nef et les bas-côtés sont attribués à la paroisse, et le chevet au prieuré. Un transept est édifié le long de ce mur de 60m. Il est orné de peintures romanes du 11e au 13e siècle, mais aussi de décors en faux marbre qui ressemble aux basiliques romaines du début du christianisme. 

L’intérieur du prieuré est vraiment très beau et mérite la visite. Vous y retrouvez de très belles fresques et enduits peints, un cloître, une salle capitulaire et une chapelle. 

Mon conseil : Dans le prieuré, à certains endroits, vous voyez dans le sol les différentes strates qui se sont empilées depuis 1000 ans.

La collégiale Saint-Quiriace

La construction de la collégiale Saint-Quiriace débute au 12e siècle avec la construction du chœur d’une taille impressionnante, puis se poursuivit jusqu’au déclin de Provins, en 1320, par le transept de la nef et deux travées. Il faut dire que par manque de moyens, cette collégiale n’a jamais eu la grandeur qu’elle aurait dû avoir ! 

Vous pouvez d’ailleurs vous en rendre compte en allant sur le parvis et en regardant l’emplacement de la croix. : elle marque la longueur du plan original. 

Cette collégiale a subi un incendie au 16e siècle qui a endommagé les voutes du transept. Elles ont été remplacées par une coupole. Puis le clocher s’est effondré au 17e siècle. Et comme il n’a jamais été remplacé, les 2 cloches ont été déplacées tout en haut de la Tour César. Cette tour sert donc depuis de clocher à la Ville Haute. 

Mon conseil : Arrêtez-vous devant la plaque qui mentionne que Jeanne d’Arc et Charles VII y ont entendu la messe en 1429 après leur départ de Reims, 

La Grange aux Dimes

La Grange aux Dimes est le symbole des Foires de Champagne. Cette maison, qui date du 12e siècle, est très représentative de l’architecture provinoise : façade en pierre, salle basse voûtée en ogive et aux chapiteaux sculptés. Elle comporte, comme beaucoup de maisons de marchands de l’époque, plusieurs étages : une salle basse qui servait d’entrepôt et qui donnait sur la rue par un grand escalier en pierre, un rez-de-chaussée qui servait de boutique et un étage qui servait de lieu d’habitation.

Les façades sont généralement de deux types : soit entièrement de pierre, soit pierre & pans de bois. Elles sont situées autour du périmètre de la ville, à l’intérieur des remparts, ou autour de la place du Châtel.

Aujourd’hui, dans la Grange aux Dimes, des mannequins représentent les métiers d’autrefois : tanneur, drapier, potier, parcheminier, carrier …

Mon conseil : La salle en sous-sol est très belle. Faites attention en ressortant car les marches sont hautes.

La Roseraie de Provins

Provins à sa Rose : la “Rosa Gallica Officinalis”. Pour la découvrir, je vous recommande d’aller visiter la très belle roseraie de Bruno. Située dans la Ville-Basse sur un terrain de 3 ha, elle comprend plus de 300 variétés de roses et 1500 rosiers. 

Prenez le temps de vous balader dans les jardins, d’y admirer les rosiers et les différentes variétés d’arbres. Le long de votre chemin, vous pouvez vous reposer sur les transats et les bancs disséminés ici et là ou carrément vous allonger dans l’herbe.

Découvrez le parfum de chaque rose, admirez leurs couleurs délicates. Et si vous voulez les goûter, direction le salon de thé qui vous sert de petites douceurs à la rose.  Vous pouvez également aller dans la boutique de Carla, La Ronde des Abeilles, pour rapporter un peu de Provins chez vous : miel à la rose, thé à la rose, vinaigre à la rose, bonbons à la rose… Si vous aimez la rose, cette boutique est faite pour vous !

Mon Conseil : A visiter entre mai et juillet pour voir les rosiers en fleurs… et jusqu’en novembre pour apprécier l’endroit.

Passer un week-end à Provins

Pour dormir sur place, je vous recommande de descendre dans l’une des très belles chambres d’hôtes de « La Demeure des Vieux Bains », située en plein cœur de la ville. Ces anciens thermes, classés Monument Historique, datent du 12e siècle. Les bâtisses sont très belles et sont installées autour d’un grand jardin intérieur. Cette chambre d’hôte de charme est classée 5 épis. Le petit-déjeuner y est extra.

Voici deux autres très belles adresses : L’hôtel “Aux Vieux Remparts” situé dans la Ville-Haute est classé Relais du Silence. Magnifique ! Et l’hôtel de la créatrice Stella Cadente, qui est installé dans une vaste maison bourgeoise.

Et pour déjeuner ou diner, les restaurants de la ville basse, moins touristiques, sont excellents. Ils sont assez nombreux mais je vous recommande Les Bistrophiles.  

Durant l’année, la ville organise les célèbres « Médiévales », généralement en juin. Ce sont 2 journées durant lesquelles vous êtes transporté au temps des Foires de Champagne. En hiver, il est remplacé par le « Marché médiéval de Noël ».
Animations, jeux, bals, concerts, spectacles sont installés dans la ville et autour des remparts. Il y a notamment 2 spectacles incontournables qui sont organisés jusqu’au mois de novembre : “Les Aigles des Remparts”, sur le thème de la fauconnerie équestre, et “La Légende des Chevaliers”.


Je veux bien y aller … mais c’est où Provins ?


Pour plus d’information, n’hésitez pas à consulter le site internet de l’Office du Tourisme de Provins ou celui de la Seine et Marne.

Les beaux villages n’attendent que vous !

Share
Pin it
Share
Tweet
Share
Share

Laisser un commentaire

You May Also Like