Chaumont en Haute-Marne, ancienne propriété des Comtes de Champagne

Partons à la découverte de Chaumont, en Haute-Marne. Cette vieille cité médiévale comprend un nombre impressionnant de monuments historiques. Donjon, chapelles, maisons, façades, Chaumont possède une vingtaine de bâtiments classés. Je vous en présente 5, qui sont parmi les plus emblématiques de la ville. Et je vous raconte aussi une histoire peu commune, celle du « Grand Pardon ». Allez venez, je vous emmène.

La vieille cité médiévale de Chaumont, en Haute-Marne, possède encore le charme des vieilles cités de Champagne. Beaux hôtels particuliers, remparts, petites ruelles pavées, et vue imprenable sur les vallées de la Suize et de la Marne. Il suffit d’admirer la vue imprenable sur l’ancien château et le Donjon à la tombée de la nuit pour se rendre compte de la beauté de cette cité moyenâgeuse. Si vous êtes en Haute-Marne, n’hésitez pas à visiter d’autres jolis endroits, comme Langres, Joinville, Chateauvillain ou encore Vignory, vous ne serez pas déçus.

Mais, comme à l’accoutumé, commençons d’abord par un peu d’histoire.

Mais c’est quoi cette histoire ?

Chaumont a été fondée au 10e siècle par Geoffroy 1er de Chaumont. La ville est défendue d’abord par une motte féodale, puis par un château. Au 12e siècle, elle devient la propriété des Comtes de Champagne. Elle prospère au 13e siècle et de nombreux paysans et artisans habitent et travaillent dans la ville. L’église Saint Jean-Baptiste est d’ailleurs construite à cette époque. La ville prend encore plus d’ampleur lorsque la fille d’un des Comtes de Champagne épouse le roi de France, Philippe le Bel, à la fin du 13e siècle.

En Haute-Marne, Chaumont obtient de plus en plus de droits, dont celui du « Grand Pardon » (je vous raconte l’histoire plus bas). Mais elle est aussi reconnue par le roi de France comme la « Capitale » de toute la région environnante.

Quelques siècles plus tard, Chaumont est à maintes reprises occupée pendant les guerres de coalitions (en 1814 notamment), puis durant les 1ères et 2ème guerres mondiales.

Le « Grand Pardon » de Chaumont

En 1475, à la demande de Jean de Montmirel, le pape Sixte IV institue, par une bulle pontificale, le « Grand Pardon » de Chaumont. Ce « Grand Pardon » accorde l’indulgence plénière à perpétuité, à tous ceux qui, chaque fois que la Saint-Jean-Baptiste (24 juin) tombe un dimanche, visiteront la collégiale, s’y confesseront et y communieront. Cela signifie que ceux qui suivent ce rite n’iront pas au purgatoire pour expier leurs pêchés. D’ailleurs, à l’époque, les indulgences s’achètent aussi contre monnaie sonnante et trébuchante… ce qui fait la richesse de l’église.

Le « Grand Pardon » connait très rapidement un grand succès et plusieurs milliers de personnes viennent à Chaumont le 24 juin pour communier. En 1934, ce sont près de 100.000 personnes qui se pressent dans les rues de Chaumont.

Le « Grand Pardon » est régulièrement célébré à des intervalles constants de 4, 5, 6 et 11 ans. En 2018, Chaumont a célébré son 81e « Grand Pardon ». Le prochain aura lieu le 24 juin 2029. La fête religieuse d’antan s’est démocratisée. Elle est devenue une fête traditionnelle avec feu d’artifice, animations médiévales, spectacles de rue et décoration avec des fleurs en papier crépon.

Que voir à Chaumont, en Haute-Marne

Le Viaduc, un ouvrage d’art unique en Europe

Le viaduc de Chaumont permet de relier Paris à Mulhouse par le train. Et il est majestueux ! Imaginez : 600m de long, 52 m de hauteur, 50 arches, 3 niveaux dont 1 pour le train et 1 piétonne. De quoi vous donner le tournis !

Pour la petite histoire : Il a été construit en seulement 15 mois ! C’est le 1er chantier qui a fonctionné 24h/24, 7j/7 en France. Et donc le 1er chantier a être éclairé à la lumière électrique !
C’est aussi le plus grand pont en pierre de taille d’Europe. Il a fallu 2 500 ouvriers et 300 chevaux pour construire cet ouvrage d’art gigantesque en 1856.

Et pour la grande Histoire : les allemands ont fait sauter une partie du pont (3 arches) en 1944 avant de se replier. Une partie a donc été reconstruite à l’identique.

Et si vous y allez de nuit, il est tout illuminé !

La basilique Saint Jean-Baptiste

De style gothique, elle date du 13e siècle. Elle est installée dans l’ancien quartier du château dont subsiste le Donjon. D’abord simple église, elle devient collégiale en 1474 et basilique mineure en 1948. A l’intérieur, vous pouvez y voir un très beau sépulcre avec des personnages grandeur nature, un arbre de Jessé (Généalogie de Jésus) et diverses œuvres du sculpteur chaumontais Jean-Baptiste Bouchardon (maître-autel, chaire, banc d’œuvre, mobilier).

Le Donjon des Comtes de Champagne et son jardin médiéval

Le donjon est le seul vestige restant de l’ancien château médiéval des Comtes de Champagne de Chaumont. Il a été bâti aux 11e et 12e siècle sur un éperon rocheux qui domine la vallée de la Suize. C’est une tour carrée de 20m de haut qui a servi de prison de 1830 à 1866.

Au pied du Donjon, une association locale, Médiévalys, a récemment créé un petit jardin d’inspiration médiévale. Comme il est ouvert au public, vous pouvez y découvrir des carrés de plantes rappelant les jardins abbatiaux : plantes médicinales, légumineuses, espace fruitier, plantes tinctorales… Et de temps en temps, il y a même des animations dans le jardin mais aussi dans le Donjon.

L’Hôtel de Ville de Chaumont

L’hôtel de ville est monumental. Il date de la fin du 18e siècle et possède une architecture classique avec de jolis toits à la Mansard. C’est l’œuvre de l’architecte François-Nicolas Lancret.

Les Halles, rare exemple d’architecture métallique en Champagne

Elles ont été construites entre 1882 et 1884 sur les plans de l’architecte Chaumontais Dupuy. C’est un exemple rare d’architecture métallique conservé en Champagne, dont les éléments rappellent le style des halles de Baltard (anciennes halles de Paris aujourd’hui détruites).

Ces autres lieux devraient aussi vous plaire :
🔸 Langres, magnifique cité fortifiée de Haute-Marne
🔸 La Vannerie, un art de tresser qui se perpétue à Fayl-Billot
🔸 Vignory, une fort jolie cité de caractère en Haute-Marne
🔸 Les 5 plus beaux villages du sud de l'Aisne

Les tourelles, symboles architecturaux de Chaumont

Les tourelles sont les éléments architecturaux caractéristiques de Chaumont. Il n’en reste peut-être qu’une 30ene aujourd’hui. Elles datent du 16e ou du 17e siècle et contiennent un escalier à vis qui dessert les étages des maisons du “Vieux Chaumont”. L’encorbellement laisse d’ailleurs souvent apparaitre quelques marches au-dessus de la porte d’entrée.

N’hésitez pas à vous perdre dans les petites ruelles afin d’admirer ces jolis ouvrages. Elles ont plusieurs formes : carrées ou circulaires, avec ou sans toit, avec des façades plus ou moins ouvragées, et elles renferment parfois une statuette dans une niche.
Ces tourelles me font penser à celle que j’ai vu dans le vieux Mans. Un modèle unique, tout en bois et peint en rouge. Voici le lien pour découvrir la Cité Plantagenêt, le plus vieux quartier du Mans et son riche patrimoine.

ligne

Et si je veux passer un week-end sympa à Chaumont ?

Je vous conseille de faire « Le circuit des tourelles ». L’office du tourisme dispose d’un petit guide pour vous permettre de suivre le parcours. Je vous conseille aussi de faire un tour au Signe, qui est le Centre National du Graphisme. Car Chaumont est la capitale du graphisme !

Comme il y a très peu de lieux « charmants » où résider pour quelques jours dans la ville, voici quelques adresses sur Chaumont et ses alentours. Je ne les ai pas testées. Pour ma part, j’ai résidé au « Ibis Style Chaumont » qui est en plein centre ville, très pratique et très bien.

Et question restauration, pas question de passer en Haute-Marne sans gouter à l’une de ses spécialités: Le fromage de Langres. C’est un AOC au lait de vache et à pâte molle. Un petit délice !

Je veux bien y aller, mais c’est où Chaumont, en Haute-Marne ?

Informations pratiques

Chaumont en Haute-Marne est bien desservie par la gare qui se trouve dans le centre ville. Vous avez facilement accès à l’Office de Tourisme de Chaumont qui se trouve en face de la gare. Et aussi au “Vieux Chaumont” qui n’est qu’à quelques mètres. Tout est à porté de pas…

Les beaux villages n’attendent que vous !


2 comments
  1. Merci pour cette visite au Centre national du graphisme lors de votre passage, et aussi un grand merci pour cette balade en quelques lieux de Chaumont.

    le Signe.

    1. C’était un plaisir de découvrir Chaumont et sa belle architecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *