Langres, magnifique cité fortifiée de Haute-Marne

La cité fortifiée de Langres s’admire, d’abord de l’extérieur – car la cité est installée sur un piton rocheux au milieu des plaines – puis de l’intérieur. Ses imposantes fortifications, ses ruelles pavées, son important patrimoine et ses jolies maisons en font une destination très prisée des amateurs de patrimoine. Visite de l’une des plus belles cités fortifiées de France.

Langres est une cité perchée située en Haute-Marne, entre la Champagne et la Bourgogne. Cette cité, classée parmi les « 100 plus beaux détours de France », possède la plus grande enceinte fortifiée d’Europe. Près de 8km de murailles dont 3,5km de chemin de ronde qui vous permettent de faire le tour de la ville. Une splendeur à la nuit tombée lorsque les lumières s’allument dans la vallée alors que la cité s’endort.

Langres est une forteresse fière et majestueuse. Et elle en impose ! Pour y entrer, vous devez franchir l’une des 7 portes qui percent l’enceinte. Et comme elle est perchée à 500m d’altitude sur un promontoire calcaire, elle offre une vue à 360° sur la vallée environnante. Le grand avantage de Langres est d’avoir su se préserver des attaques ennemies et de n’avoir subi aucune destruction. Une cité moyenâgeuse puis renaissance « pur jus » donc, qui mérite qu’on la découvre.

Mais Langres est bien plus qu’une cité fortifiée. C’est aussi la ville qui a vu naitre le philosophe Denis Diderot, en 1713. Une très jolie maison de style renaissance a même été aménagée en « Maison des Lumières » pour célébrer l’auteur.

Mais avant d’entrer dans cette cité classée “ville d’art et d’histoire” , intéressons-nous à son passé.

ligne

Mais c’est quoi cette histoire !

Il faut savoir que Langres a été occupée très tôt par les gaulois. Au moment de la conquête romaine, elle devient un lieu stratégique, car elle est située sur les voies militaires vers les grandes villes (Lyon, Besançon, Strasbourg, Sens, etc..). A cette époque, Langres était vaste et comprenait de nombreux bâtiments, tels que des forums, temples, basiliques, thermes et édifices de spectacles. Elle comprenait déjà 8000 habitants.

Langres, une cité qui s’est fortifiée avec le temps

La cité a connu 3 épisodes de fortification. Les premiers remparts datent du 3e siècle, pour contrer les attaques des peuples d’Europe de l’Est. Elle se replie sur elle-même autour de son quartier canonial.
Le 2ème épisode de fortification s’effectue au moyen-âge. A la fin du 12e siècle, Langres se rapproche du royaume de France pour se protéger des attaques des champenois et des bourguignons. Au 13e siècle, la ville construit un 2ème enceinte pour agrandir la surface habitable de la ville.
Et puis un siècle plus tard, la ville s’agrandit encore et construit une 3ème enceinte d’environ 1,2km au sud. Langres tient un rôle de cité protectrice contre les attaques allemandes, lorraines et bourguignonnes. C’est à cette époque que les habitants érigent des tours d’artillerie, des rondelles et des bastions sur les remparts.

Et qui finit par construire une immense citadelle à la Vauban au XIXe siècle

En 1842, Langres déploie encore son arsenal défensif et construit une énorme citadelle à quelques centaines de mètres de la cité. De quoi héberger 13.000 hommes et 1000 chevaux pendant 6 mois ! Cette citadelle devait permettre de rassembler les armées si elles devaient manœuvrer entre Vosges et Jura. Mais ça n’est jamais arrivé et depuis les armées ont quitté les lieux.

La construction de la citadelle a permis à Langres de doubler la longueur de ses remparts. Ils atteignent aujourd’hui 8km de long et sont considérés comme les plus longs d’Europe.

L’un des plus importants diocèses de France

Le diocèse de Langres, dont la fondation remonte à la fin du 2e siècle, était l’un des plus grands et des plus prestigieux de France. Ses titulaires, qui étaient ducs et pairs de France, étaient intimes des rois. Ils participaient d’ailleurs à la cérémonie de leur sacre en portant le sceptre.

Les chanoines de la cathédrale Saint-Mammès étaient propriétaires de nombreux domaines dans le pays langrois ainsi que des vignes dans le pays dijonnais. Étant très riches, ils ont fait construire de beaux hôtels particuliers tout autour de la cathédrale.

Le pouvoir du diocèse s’étendait sur la Haute-Marne, les Vosges, la Côte-d’Or et en partie sur ceux de la Meuse et de Meurthe-et-Moselle. Il regroupait 183 seigneuries en 13 châtellenies.

Architecture : un subtil mélange de moyen-âge et renaissance

Langres est donc un subtil mélange d’architecture médiévale et renaissance. L’héritage médiéval se retrouve dans l’irrégularité des tracés de rue, l’implantation des places ou l’imbrication des bâtiments. Sa cathédrale d’inspiration clunisienne en est aussi un parfait exemple. La Renaissance, quant à elle, se découvre dans les élégants hôtels particuliers, construits par les riches familles langroises. La plupart de ces demeures ont été bâties entre le 16e au 18e siècle.

Les maisons sont toutes construites en pierre calcaire de la région, ce qui leur donne cette couleur blanche très lumineuse. Elles sont souvent décorées de moulures, corniches, lucarnes et niches.

Les niches

C’est une spécificité de la cité fortifiée de Langres. Elles sont très nombreuses et s’affichent sur les façades. Certaines possèdent encore des statuettes de la Vierge ou de Saints. Leurs propriétaires pensaient que ces statues leur assureraient paix, protection et sécurité. Il reste aujourd’hui 75 niches « habitées » par des statuettes datant du 14e siècle à nos jours.

Ces autres lieux qui devraient vous plaire :
🔸 Provins, une imposante cité médiévale aux portes de Paris
🔸 Moret-sur-Loing, une cité royale pleine de charme
🔸 La cité Plantagenêt, la plus vieux quartier du Mans
ligne

Que voir dans la cité fortifiée de Langres

Il y a énormément de belles choses à voir à Langres. Je ne peux malheureusement pas toutes les détailler. Je vous encourage donc à visiter cette vieille cité pour en découvrir tous les charmes et vous laisser porter par sa beauté. Voici les lieux emblématiques que j’ai eu l’occasion de visiter durant mon séjour.

La Maison Renaissance

Cette très jolie maison date de 1544. Elle est située au 19 rue Barbier-d’Aucourt. Bien que construite en pleine Renaissance, sa façade possède un style médiéval. Cette maison comprend deux bâtiments, l’un donnant sur la rue, l’autre donnant sur le jardin. Elles sont reliées par un couloir latéral. La particularité de cette maison est de posséder un studiolo qui date du milieu du 16e  siècle. C’est un cabinet de travail de style renaissance entièrement sculpté. Il n’en reste qu’une quinzaine en France.

L’hôtel de ville

Langres a été très longtemps dirigé par ses évêques. Ce n’est qu’en 1434 que le roi Charles VII accorda aux Langrois le droit de devenir « franc-bourgeois », et donc de ne dépendre ni de l’évêque, ni du chapitre. Langres passa donc ainsi sous la tutelle des rois de France. Il fallait trouver un lieu pour y tenir les assemblées et gérer les affaires de la ville. C’est ainsi qu’un hôtel de ville a été construit en 1781, place du marché-aux-blés. Il abrite également le tribunal et la prison. Un incendie a ravagé l’édifice en 1892 et endommagé le très joli clocheton ainsi que de nombreuses salles. L’édifice a été rénové de manière beaucoup plus ostentatoire, avec grand escalier central, salle d’honneur et nouveau clocher avec horloge.

La Cathédrale Saint-Mammès et son cloitre

La construction de la cathédrale a commencé au 12e siècle. Les travaux, qui ont duré 500 ans, en ont fait la plus haute cathédrale du nord de la Loire. Ses dimensions sont impressionnantes : 100 mètres de long pour 40 mètres de large et une hauteur sous nef de 23 mètres.
Mais ce qui est particulièrement étonnant, c’est que derrière une façade néoclassique, se cache un intérieur construit dans la lignée de l’abbatiale romane de Cluny. On y voit notamment des grands arcs en cintre brisé inventés à Cluny. Mais aussi des croisées d’ogives et des arcs-boutants, comme ceux qui seront utilisés plus tard dans les cathédrales gothiques d’Ile-de-France, à Saint-Denis par exemple.  

L’autre point qui m’a marqué, c’est le toit couvert de tuiles vernissées de Bourgogne. Une petite splendeur.

La maison des lumières Denis Diderot

Un musée dédié à la vie de Denis Diderot et au siècle des lumières. L’objectif du musée est d’expliquer comment cette période a révolutionné la pensée, la société et la place de l’homme dans le monde. Il y a même un exemplaire de l’encyclopédie non relié.

L’hôtel particulier, qui date de 1576, est splendide. Il possède une échauguette superbement ciselée et des façades décorée avec les thèmes en vogue à l’époque (guirlandes de fleurs, bustes, médaillon).

La Place Diderot

Diderot est né à Langres en 1713, dans une maison de la place qui porte aujourd’hui son nom. Il est l’une des figures emblématiques, avec Voltaire ou Rousseau, du siècle des Lumières. La place Diderot est le centre névralgique de Langres. Elle comprend notamment une imposante statue de Diderot, construite en 1884 par le sculpteur Bartholdi, à qui on doit également la statue de la Liberté à New-York et le Lion de Belfort.

Le chemin de ronde et sa crémaillère

On ne peut pas visiter Langres sans faire le tour des remparts de la cité fortifiée. La balade est très agréable et la vue imprenable sur des kilomètres à la ronde. Je vous recommande de faire le tour des remparts à la tombée de la nuit, c’est magique !
Le long des remparts, vous passerez à coté de l’ancienne crémaillère. En 1887, Langres inaugure le premier chemin de fer à crémaillère de France. A l’époque, c’est une locomotive à vapeur équipée de 2 wagons qui permettait de relier la ville de Langres à la gare située en contrebas. A partir de 1935, la ligne a été électrifiée et la motrice que l’on voit aujourd’hui est celle qui faisait les aller-retours depuis lors. Et elle porte même un surnom : Zouille. D’un rouge pétant, elle a gardé un charme désuet et attend sagement sur sa rampe en haut des remparts.

A voir également : les nombreuses chapelles et anciens couvents de la ville, l’ancien hôpital de la charité, le musée d’art et d’histoire, les maisons à échauguettes, l’ancien collège des Jésuites, les fortifications de la ville (avec ses nombreuses portes, tours et fontaines.

Et si je veux passer un week-end sympa à Langres ?

Vous pouvez réserver à l’Hôtel du Cheval Blanc. C’est un endroit qui est idéalement situé, proche des remparts et de la rue principale. L’accueil est très convivial et le restaurant est excellent.

Je veux bien y aller, mais c’est où Langres ?

Informations complémentaires

Vous trouverez sur le site de l’Office de Tourisme du pays de Langres ou sur celui de Haute-Marne, toutes les informations nécessaires pour préparer votre visite. Dans le pays de Langres, vous pouvez aller découvrir la ville de Fayl-Billot, la capitale française de la culture et du tressage de l’osier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *