Visite de la Collégiale Notre-Dame des Andelys, splendeur de Normandie

Aujourd’hui, je vous emmène visiter la collégiale Notre-Dame des Andelys. Je vous ai déjà parlé des Andelys par le biais de son célèbre château, hérité de Richard Coeur de Lion : Château-Gaillard. Mais il faut savoir que sa Collégiale Notre-Dame vaut tout autant le détour. Elle est vraiment splendide !

Cette collégiale a été construite en 1225, juste après la conquête de Château-Gaillard par les troupes françaises de Philippe-Auguste. C’est la plus ancienne fondation de monastère attestée en Haute Normandie. Elle est classée Monument Historique depuis 1840.

Une invitation à voyager à travers le temps

Comme cette collégiale a été fortement remaniée au fil des siècles, elle mélange plusieurs styles. Du gothique jusqu’aux styles flamboyants et renaissance, elle est le résultat du savoir-faire de tous les bâtisseurs qui se sont succédés durant 4 siècles.

Les différentes influences forment des contrastes étonnants. L’intérieur gothique est plutôt sobre, alors que l’extérieur est bien plus stylisé, avec notamment une découpe de pierre en dentelle, des colonnes antiques ou des statues d’inspiration grecque.

Des vitraux du 16e siècle à la sculpture de la Mise au Tombeau, les raisons de visiter cette collégiale aux allures de cathédrale ne manquent pas.

Un peu d’histoire…

Cette collégiale a été construite sur les ruines d’une abbaye de femmes fondée en 511 par sainte Clotilde, épouse de Clovis Ier. Cette abbaye qui accueillait les jeunes filles de la noblesse a été détruite en 900 par les Vikings lors de leur invasion de la Normandie. 

La construction de la collégiale Notre-Dame débute en 1215-1220 par le cœur et la façade. Il faut 5 ans pour les bâtir, mais il faudra presque 100 ans pour que le monument ressemble à ce qu’il est toujours aujourd’hui. Elle fut ensuite agrandie et embellie à la fin du 15esiècle, après la guerre de Cent Ans.

Ce monument est le fruit de plusieurs remaniements qui ont eu lieu au cours des siècles :  la façade sud néogothique date du 15esiècle, la façade nord Renaissance date du 16esiècle et la façade ouest a été fortement modifiée au 19esiècle.

Les dimensions de la nef gothique surprennent. Elle mesure 70m de long pour 24m de large. La hauteur sous la voûte est de 21m. Elle est aussi grande qu’une cathédrale. 


A ne pas manquer durant votre visite

Les verrières

Lorsqu’on entre dans la collégiale, le regard est attiré par les sublimes vitraux. Dessinés et créés par Romain Buron et Arnoult de Nimègue, ils nous racontent la vie des apôtres, des saints et des martyrs chrétiens. Ils baignent l’édifice d’une belle lumière.

La verrière de la vie de sainte Clotilde a été offerte par Alexandre La Vache, seigneur de Radeval et de Marguerite Hallé d’Orgeville, son épouse, vers 1540-1550.

La verrière de Saint-Clotilde

L’orgue majestueux

La tribune d’orgue date de 1573. Elle est en bois sculpté par Étienne Delaune et elle est classée comme monument historique. Ses panneaux représentent les vertus chrétiennes, les arts libéraux, les sciences et les divinités mythologiques.

Encore aujourd’hui, l’orgue est en état de marche, et il y a régulièrement des concerts ou des messes.

La mise au tombeau

Située dans la chapelle du Saint Sépulcre, la mise au tombeau du Christ est une très belle pièce. Cette sculpture a été commandée au 16esiècle pour la Chartreuse aujourd’hui disparue de Bourbon-lez-Gaillon par le cardinal Charles de Bourbon, archevêque de Rouen.


Je veux bien y aller… mais c’est où les Andelys?

Informations pratiques

La collégiale Notre-Dame est ouverte toute l’année, sauf le 2eme week-end de Septembre.
L’hiver, la collégiale est ouverte entre 9h et 17h30. L’été, elle est ouverte entre 9h et 19h.

Pour plus d’information, rendez-vous sur le site de l’office du tourisme Nouvelle-Normandie.


Les coulisses de ma visite

Je suis allée aux Andelys, attirée par la perspective de voir Château-Gaillard, et j’y ai aussi découvert une magnifique collégiale. Je suis passée devant par hasard et je n’ai pas pu m’empêcher de m’arrêter pour la visiter. Quand on dit que cette collégiale a des allures de cathédrale, ce n’est pas un euphémisme. Elle est vraiment splendide et impressionnante. Aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur d’ailleurs. Il ne faut donc pas hésiter à s’arrêter pour y faire un tour. Si le temps le permet, je vous conseille d’aller jusqu’au Petit-Andely pour vous promener le long de la Seine. Le chemin de halage est très joli et la balade très agréable. Vous y verrez aussi l’église Saint-Sauveur qui est très jolie avec sa flèche haute de 47 mètres.

Total
88
Shares
Share
Pin it
Share
Tweet
Share
Share
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like