Simiane-la-Rotonde, l’élégance perchée dans la lavande

C’est un village typiquement provençal entouré de lavandes et de collines boisées de chênes blancs. Un village perché sur le plateau d’Albion formé de vieilles maisons étroites qui regardent vers la plaine. Un dédale de ruelles pavées qui serpentent de haut en bas le long de petites merveilles d’architecture. Allez, venez, je vous emmène découvrir l’élégante Simiane-la-Rotonde et son emblématique donjon.

Lorsqu’on arrive de la plaine, on ne voit que lui ! Le village et son donjon qui, pendant quelques mois en été, se détache des champs de lavande et de lavandin. Bâti en demi-cercle étagé sur une colline entre Ventoux et Luberon, le village est d’une élégance folle. Sa jolie couleur ocre et ses formes hautes offrent un paysage typique : petits jardins suspendus, beaux hôtels particuliers, vestiges de remparts, calades. Pas de doute, nous sommes bien en Provence.

Ici, il ne faut pas compter les beaux ouvrages, il y en a trop ! Entre les portes en bois sculptées, les balustrades, les fenêtres à meneaux et les colonnades, on ne sait plus où donner de la tête. On pourrait passer des heures à s’arrêter devant le moindre détail, à admirer les façades fleuries et feuillues des maisons, à perdre son regard sur l’horizon depuis le sommet du village. Et, comme dans tout village vivant, à discuter avec les habitants ou faire une caresse aux chats qui se baladent de maisons en maisons.

Bienvenue à Simiane-la-Rotonde l’élégante, labellisée « Villages et Cités de Caractère des Alpes de Haute-Provence » tout comme Mane-en-Provence, Lurs, Cruis ou Moustiers-Sainte-Marie pour ne citer qu’eux.

Mais c’est quoi cette histoire !

Bâti sur un ancien oppidum romain, Simiane-la-Rotonde s’est développé au moyen-âge autour de son château dont l’enceinte rejoignait les remparts en contrebas. C’est, dit-on, l’un des plus anciens châteaux de la Provence médiévale. On le mentionne déjà dès 1031.

Propriété des seigneurs d’Agoult-Simiane, le village en a pris d’ailleurs le nom ainsi que celui de son donjon, aussi appelé Rotonde.

Ce donjon a été construit à la fin du 12e siècle. C’est une tour romane fortifiée qui domine le village du haut de ses 18 mètres et qui était autrefois entouré de larges fossés secs. C’est la pièce maitresse du château, celle que l’on voit à des km à la ronde.

Au 17e siècle, la puissante famille délaisse le château, trop occupée à s’occuper d’autres domaines en sa possession. Abandonné, le château se dégrade et certaines parties sont mêmes occupées par des fermiers. La Rotonde, rachetée par le département, fait l’objet de plusieurs compagnes de restaurations.

A la Renaissance, Simiane doit sa réputation à la verrerie dont l’industrie est très florissante. Elle comprend de très nombreux ateliers artisans qui exportent leur production dans toute la Provence. De cette période opulente, il reste de très belles maisons bourgeoises aux façades travaillées datant du 16e au 18e siècles.

Au 20e siècle, le village – comme beaucoup d’autres dans la région – se vide rapidement de ses habitants. De 1500 habitants en 1846, il tombe à 319 en 1968. Un véritable exode rural ! Mais peu à peu, attiré par la beauté des lieux, de nouveaux habitants s’installent et rénovent les maisons délaissées.

ligne

Deux incontournables à ne pas manquer

1 – La Rotonde et son château médiéval

La Rotonde

Celle qui a donné son nom au village se dresse fièrement à son sommet. De silhouette tronconique de forme hexagonale possède peut-être un aspect un peu massif. Mais de l’intérieur, il n’en est rien. Elle renferme une grande salle dodécagonale composée d’une série d’arcades avec chapiteaux sculptés. Chaque masque de pierre gravé sur son arcade semble observer les visiteurs. On est donc scruté par une tête de moine, une tête de diable barbu ou encore une tête d’homme bâillonné.

Et c’est ici que les seigneurs d’Agoult-Simiane recevaient leurs invités autour de fêtes auxquelles participaient les troubadours les plus connus de la région.

En levant la tête, on peut voir une très jolie coupole de pierre avec 12 voutes croisées d’ogives de plus de 5m de haut. Elle est terminée par un petit oculus.

Cette vaste salle d’appart offre aussi un bel écrin aux œuvres d’art contemporaines exposées temporairement dans ces murs.

Le château médiéval

Après avoir visité la Rotonde, allez faire un tour dans les pièces ouvertes au public du château. Vous y trouverez une exposition permanente consacrée à l’histoire du château et de la famille Agoult-Simiane. Mais aussi un laboratoire d’aromathérapie Sainte Victoire (groupe Young Living) qui propose non seulement des ateliers d’initiation aux huiles essentielles mais aussi une large gamme de produits réalisés avec la lavande locale.

A l’extérieur, sur la terrasse aménagée de l’ancien logis seigneurial, vous avez une très belle vue sur la Rotonde et sur la plaine de Simiane et de ses alentours.

Château de Simiane
Entrée : 5,50 € par adulte. 3,50 € pour les ados (12 à 17 ans) et gratuit pour les plus jeunes.
Ouvert tous les jours de mai à août (10h30 à 18h30). En Septembre : tous les jours de 10h30 à 13h et de 14h à 17h30. Vérifier les horaires sur leur site pour les autres saisons.

2 – L’Abbaye de Valsaintes

Située à seulement 4km de Simiane-la-Rotonde, l’Abbaye de Valsaintes est le deuxième incontournable de ce village. Un endroit tellement apaisant qu’il serait tout à fait dommage de ne pas le visiter.  

L’Abbaye de Valsaintes est l’une des 4 abbayes cisterciennes de Provence (avec celles de Sénanque, de Silvacane et du Thoronet). Elle a été fondée en 1180 grâce au seigneur de Simiane qui fit don du terrain à l’abbaye de Silvacane située dans les Bouches-du-Rhône. Une petite poignée de moines cisterciens s’installent alors et y cultivent le bois en parallèle de leur activité de verrier qui fit la renommée de Simiane. Le site devient une abbaye en 1660. Laissée à l’abandon à la Révolution Française, elle a été entièrement restaurée et est aujourd’hui ouverte au public.

Sur place, les bâtiments restants comprennent les ruines du cloitre, les bâtiments monastiques et l’église abbatiale. Mais on y va surtout pour ses jardins (jardin sec et potager agroécologique) et sa roseraie labellisée « Jardin Remarquable » qui comprend plus de 550 variétés de roses.

Je vous recommande vivement de participer à la visite guidée qui se termine par des chants grégoriens (chantés par l’incontournable Jean-Louis Moine) dans l’ancienne église cistercienne.

L’abbaye de Valsaintes est un lieu ouvert vers les visiteurs qui propose des hébergements, un excellent restaurant-terrasse donnant sur la vallée, et une boutique avec de nombreux produits locaux.

Abbaye de Valsaintes
Lieu-dit, 04150 Simiane-la-Rotonde
Entrée : 8 euros par personne. 4 euros pour les ados (12-17 ans) et les étudiants.
Restaurant fermé les lundis et mardis.
ligne

Que voir à Simiane-la-Rotonde

Les Halles couvertes

Les petites ruelles vous emmèneront inexorablement vers les petites Halles couvertes qui datent du 16e siècle. C’est ici que s’effectuaient les échanges sous l’œil vigilant du “pezadou”, chargé de vérifier les poids et mesures. Le panorama est magnifique. A travers les colonnes, on peut y voir la mosaïque de cultures du plateau d’Albion qui s’étale à perte de vue. Ces Halles fut immortalisées par le photographe Henri-Cartier Bresson en 1971.

La maison de l’écrivain Pierre Alexis de Ponson du Terrail

La maison des parents de l’écrivain Ponson du Terrail (1829-1871), auteur de la saga Rocambole qui donna naissance à l’adjectif rocambolesque. Le mot Rocambole, qui signifie à l’époque « pécadille », devient le héros d’une série publiée dans le journal La Patrie pendant près de 14 ans.

L’église Sainte-Victoire

Cette église est l’un des très rares édifices de style gothique flamboyant de Provence. Elle date du 16e siècle et possède un joli clocheton en fer forgé.  

Le nom est issu d’une légende locale, celle d’un ermite du nom de Victoire qui habitait dans une grotte voisine. Un jour, des habitants la retrouvèrent mourante dans son oratoire. Ils la ramenèrent jusqu’à l’église ou elle décéda. Victoire devient alors un personnage mythique pour le village qui en fit sa Sainte. Et lorsqu’il s’agit de construire une nouvelle église, c’est naturellement à Sainte-Victoire qu’on la dédia. Sainte-Victoire est devenue la patronne du village.   

ligne

Et si je veux passer un week-end sympa sur place

Les chambres d’hôtes de l’Abbaye de Valsaintes
Séjournez dans l’une des trois chambres d’hôtes de l’Abbaye. Elles sont situées au cœur du Jardin Remarquable de l’Abbaye, au-dessus de l’ancienne école du hameau de Boulinette.

Chambre d’hôtes La Buisse
Profitez de deux chambres d’hôtes avec piscine chauffée, tennis, spa et sauna, situées au cœur d’un domaine de 20 hectares.
Lieu-dit La Buisse, Quartier les Buissonnades, Simiane-la-Rotonde

Restaurant Le Chapeau Rouge
Pascale et Rémy vous invitent à découvrir une Cuisine du Terroir dans un cadre chaleureux et authentique.
Lieu-dit Les Granges – Chapeau Rouge, Simiane-la-Rotonde

Que faire le temps d’un week-end

Et quel temps fera-t'il à Simiane-la-Rotonde ? Regardez la météo sur le site de Météo France. 

Je veux bien y aller, mais c’est où Simiane-la-Rotonde ?

Simiane-la-Rotonde se trouve à 10 km de Banon, 10 km d’Oppedette, 21 km de Sault et 33 km de Forcalquier.

ligne
Informations complémentaires

Voici le lien le site Tourisme des Alpes de Haute-Provence. Vous y trouverez de nombreuses informations sur la région. Et ici, pour tout savoir sur les “Villages et Cités de Caractère des Alpes de Haute-Provence“.

Les beaux villages n’attendent que vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *