Lurs, le village aux nombreux “caractères”

Perché sur son balcon au-dessus de la vallée de la Durance et bordé de champs d’oliviers, Lurs est un village paisible du Pays de Forcalquier, dans les Alpes de Haute-Provence. Mais c’est avant tout un lieu qui nous raconte une histoire, celle de nos Écritures. Une histoire qui se décline dans tout le village, le long d’un parcours pour le moins atypique : le « Chemin des Écritures ».  Allez venez, je vous emmène dans un village plein de surprises…

C’est, dit-on, l’une des cinq plus belles oliveraies de Provence. Il est vrai qu’ici, les oliviers souvent multi-centenaires, dévalent en cascade le long du village et s’étalent jusque dans la vallée. On y cultive l’aglandau, la variété locale, et les producteurs locaux produisent une huile AOC de qualité.

Et planté sur son piton rocheux, le village est à l’image de oliviers. Majestueux, ancestral, lumineux. Les maisons collées les unes aux autres, bordées par des calades en pierre, tombent en cascade face au soleil couchant. Dans ce paysage typiquement provençal, tout à l’allure de cartes postales. L’eau, la pierre, l’olivier se côtoient et se mélangent pour former un panorama grandiose. Comme la vue ! Car du haut de ses 600 m d’altitude, ce village labellisé “Villages et Cités de Caractère des Alpes de Haute-Provence” observe les alentours avec la plus grande attention. De la vallée de la Durance, au plateau de Valensole et aux pré-alpes d’un côté, jusqu’au pays de Forcalquier et la montagne de Lure de l’autre, les vallées se succèdent mais ne se ressemblent pas. `

Les Rencontres Internationales de Lure

Mais Lurs, est aussi un village qui possède une notoriété internationale dans le monde de l’écrit, du graphisme et de l’édition. N’oublions pas que nous sommes dans le Pays du livre et de l’écriture, le pays de Jean Giono, de Jean Proal (voir l’article sur Seyne-les-Alpes pour découvrir cet auteur), de Maximilien Vox, et tant d’autres. C’est dans ce village qu’un petit groupe de passionnés, tels que Giono et son ami Vox, Jean Garcia, Robert Ranc et Lucien Jacques ont créé Les Rencontres Internationales de Lure en 1952, et plus tard fondé l’Association “Les Compagnons de Lure“.

ligne

Mais c’est quoi cette histoire !

Construit sur les vestiges d‘un ancien site néolithique, Luria ou Lurium (de son nom latin) est un village stratégique à l’époque romaine. A cette période, le village est installé dans la vallée, le long de la Via Domitia qui reliait l’Italie à l’Espagne. Ce n’est que beaucoup plus tard, au moment des invasions barbares qui ravagent la Provence, que les villageois investissent l’éperon rocheux, situé à 600m d’altitude.

Au 9e siècle, Charlemagne consacre le territoire terre épiscopale et principauté indépendante. Il en fait don aux évêques de Sisteron qui prennent ainsi le titre de Princes de Lurs. Le village, très important, comprend à cette époque jusqu’à 3000 habitants (contre 380 aujourd’hui).

Les princes-évêques construisent un premier château au 10e siècle, protégé par des remparts. Ils en font leur résidence d’été et y construisent de nombreux bâtiments et monuments. Lurs comprend d’ailleurs plusieurs chapelles et oratoires.

Mais si la présence des évêques à Lurs a largement contribué à la richesse de patrimoine religieux, elle a également et fatalement attiré les pilleurs lors de la Révolution Française. Le château est alors transformé en appartements puis partiellement détruit. Il faut attendre le 20e siècle pour que le château renaisse de ses cendres, et soit reconstruit.

ligne

L’incontournable : Le chemin des Écritures

Mais quelles sont ces stèles qui se dressent sur le chemin qui mène au village ? Une spirale géante ? une représentation de gratte-ciels ? Une œuvre d’art ? Un peu de tout ça peut-être…. En fait, ces 42 mini stèles représentent l’évolution de nos écritures (étrusque, arabe, chinoise, japonaise, égyptienne, maya) jusqu’à aujourd’hui. Cette œuvre s’appelle d’ailleurs « Naissance » et c’est par ici que débute le Chemin des Écritures à Lurs.

Si vous le suivez, ce que je vous recommande de faire d’ailleurs, vous découvrez plusieurs manières d’appréhender l’écriture. Les supports d’écritures – qui sont représentés dans une bibliothèque installée à flanc de colline; l’imprimerie – dont les lettres sont gravées sur la Table de Vox; la lecture – par des lettres disséminées dans le village qui, lorsqu’on les suit dans l’ordre, nous font découvrir un poème d’Arthur Rimbaud (le fil d’Arthur); et enfin des anagrammes, qui ont aussi une signification pour les typographes.

Suivre les écritures est donc la manière la plus originale de visiter le village. Elles vous font remonter le temps tout en découvrant le patrimoine du lieu.

Chemin des Écritures : départ du parking en bas du village. Gratuit.
Conçu par l’association des Compagnons de Lure qui rassemble depuis 70 ans, des typographes, des éditeurs et des graphistes du monde entier.
ligne

Que voir à Lurs

Le Portail de l’Horloge

Cette grande tour est le passage obligé pour entrer dans le village. Et cette porte d’entrée (Beffroi) est coiffée d’un très joli campanile en fer forgé.

L’église Invention de la Sainte-Croix

C’est l’une des plus anciennes églises du Pays de Forcalquier car certaines parties datent du 10e siècle (les parties visibles se trouvent au niveau du chevet). Son nom vient du fait qu’elle contient un reliquaire avec un morceau de la Sainte-Croix ramené de Terre Sainte au 12e siècle lors d’une croisade.

Plusieurs fois remaniée et agrandie, elle comprend aussi un très beau clocher peigne à 3 cloches, ce qui la rend assez unique dans la région.

Le château de Lurs

Le château était la résidence des princes-évêques de Sisteron, et ce, jusqu’à la fin du 18e siècle. Il est adossé aux anciens remparts du village, eux-mêmes construits sur un ancien site carolingien. On peut d’ailleurs encore voir une tour qui date de cette époque. Aujourd’hui, le château est une résidence privée et ne se visite malheureusement pas.

La promenade des Evêques

Faites le tour du château par la gauche et vous tomberez sur “La promenade des évêques“. C’est une allée bordée de quinze oratoires dédiés à la Vierge, qui vous mènera tout droit à la Chapelle Notre-Dame de Vie. Cette chapelle, qui date de 1552, ressemble un peu à un temps grec avec son entrée à colonnes et sa grande croix blanche. Les oratoires, eux sont plus récents, car ils ont été construits en 1864.

De là, vous avez une vue à 360° sur toute la vallée de la Durance, le plateau de Valensole, la Montagne de Lure, le Luberon et même le début de la chaine des Alpes par temps clair.

Amphithéâtre Marius

Et non, il n’est pas romain ! Il est même très récent car il date des années 60. Mais on s’y tromperait presque…. Il a été construit par l’un des membres de l’association des Compagnons de Lure, Marius, sur un terrain en ruine qui lui appartenait. Une belle réhabilitation pour un lieu qui accueille aujourd’hui des troupes de théâtre ou des concerts.

(©) Alpes de Haute-Provence

La chancellerie

La Chancellerie est une jolie maison qui sert de QG à l’association des Compagnons de Lure. Cette association est à la fois un forum de passionnés de la communication (typographie, graphisme, éditeurs) qui échangent sur leurs activités, mais aussi un groupe qui organise des rencontres et des voyages culturels. L’Association organise à Lurs chaque été, les Rencontres Internationales de Lure. Elle a également réalisé le « Chemin des Écritures » dont je vous ai déjà parlé plus haut.

Le Pont Romain

Vous allez aimer son petit nom : « Le pont de la mort de l’homme » ! Et pour corroborer ce doux nom, vous avez même un signe apotropaïque (dessin gravé sensé éloigner le mal) taillé dans l’une des pierres : un phallus en l’occurrence. Il faut dire qu’on ne rigolait pas au 2e siècle ! Ces symboles, souvent gravés sur les ponts ou aqueducs romains, préservaient du mauvais œil et protégeaient les voyageurs lors d’un passage difficile.

Car le pont en arc qui ne comporte qu’une seule arche a été construit sur le tracé de la Via Domitia. Depuis, il a été rehaussé plusieurs fois et mesure aujourd’hui près de 30m de long sur 6m de large. Il traverse un petit cours d’eau sur 10m de haut.

Le Moulin à huile de La Cascade

C’est certainement le plus vieux moulin à huile d’olive de France encore en activité ! Ici, on produit encore de manière traditionnelle de l’huile en écrasant les olives avec des meules de pierre. Hormis la presse hydraulique, tout est fait manuellement : du ramassage jusqu’à la décantation et à la  récupération de l’huile à la casserole. Et « olive » sur le gâteau : le moulin, qui date de 1674, se visite. Et vous pouvez même déguster et rapporter de la bonne huile d’olive chez vous !

Moulin à Huile de la Cascade
Tel : 04 92 78 75 06

Visite sur RDV
(©) Alpes de Haute-Provence
ligne

Et si je veux passer un week-end sympa sur place

La Terrasse de Lurs
Installez-vous sur la grande terrasse qui surplombe la vallée de la Durance et dégustez une cuisine faite de produits locaux. Un restaurant labellisé « Bistrot de pays ».
Rue de la Mairie, 04700 Lurs

Chez Justine
Magasin des produits du terroir. Dégustez-y aussi l’huile d’olive de Lurs (produite au Moulin de la Cascade).
Place du Monument, 04700 Lurs

A faire le temps d’un week-end

  • Participez aux « Rencontres internationales de Lure » (arts graphiques, calligraphie, typographie, etc.) organisées la dernière semaine d’août,
  • Découvrez les beaux villages voisins de Cruis et de Mane,
  • Randonnez jusqu’au Pont Romain (8 km – 3h15) ou jusqu’au Monastère de Ganagobie (10 km)
  • Allez vous perdre sur le Plateau de Ganagobie ou dans les Pénitents des Mées
  • Suivez le chemin de St-Jacques de Compostelle et de Rome qui traverse le village
Ces autres villages devraient aussi vous plaire :
🔸 Cruis, sur la trace des Colporteurs-Droguistes
🔸 Annot, un village perdu au milieu des grès
🔸 Riez, sur la route du Gypse en Provence
🔸 Moustiers-Sainte-Marie, un village réputé pour sa faïence

Je veux bien y aller, mais c’est où Lurs ?

ligne

Informations complémentaires

Voici le lien vers l’Office de Tourisme du Pays de Forcalquier Montagne de Lure ainsi que celui de l’Office du Tourisme des Alpes de Haute-Provence. Vous y trouverez de nombreuses informations sur la région. Et ici, pour tout savoir sur les “Villages et Cités de Caractère des Alpes de Haute-Provence“.

Les beaux villages n’attendent que vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.