Mane-en-Provence, le charme authentique d’un village en pierre blonde

Cette semaine, je vous emmène découvrir un village perché sur une butte de Safre et chapeauté par une ancienne citadelle. Un village qui possède plusieurs atouts : une architecture en pierre blonde, des calades à foison et des fontaines disséminées un peu partout. Un village rayonnant au passé riche et lointain qui nous émerveille encore aujourd’hui. Bienvenue à Mane-en-Provence, dans le Parc Naturel Régional du Luberon !

Mane est un village de 1400 habitants situé à seulement 3 km de Forcalquier dans les Alpes de Haute-Provence. C’est un village dynamique et vivant qui a su garder son âme médiévale. Ici, la pierre blonde est de rigueur car Mane a très longtemps exploité une pierre calcaire tendre, la molasse du miocène, appelée Pierre de Mane. Remparts, maisons anciennes, monuments et hôtels particuliers offrent donc une belle harmonie architecturale dont seules les toitures viennent rehausser le ton.

Mane est labellisé « Villages et Cités de Caractère des Alpes de Haute-Provence » comme une petite poignée d’autres villages du département. Autant dire qu’il mérite de s’y attarder afin d’en découvrir sa richesse. Car les attraits de Mane-en-Provence se trouvent aussi bien à l’intérieur du village que dans ses alentours. Citadelle, château, prieuré, jardins, chapelles, cabanons pointus, les idées de visites et de belles balades sont nombreuses.

Allez venez, je vous emmène découvrir ce petit coin de Provence qui sent bon le thym, la sarriette et la lavande.

Mais c’est quoi cette histoire !

Comme sa consœur Lurs, installée elle aussi sur la Via Domitia, Mane était un relais routier sur la route qui traversait le sud de la France. Son nom viendrait d’ailleurs de la déesse romaine Mana Génita, la déesse des enfantements, dont le nom signifie « La bonne mère ». Le village tient une place importante, au point que les romains y fondent un marché provincial, “Forum Neronis“.

Plus tard, au moyen-âge, les comtes de Toulouse bâtissent la Citadelle au sommet de la colline de Mane et l’entourent de puissants remparts. Élément défensif visant à protéger le Pays de Forcalquier de la convoitise des Comtes de Provence, Mane passe néanmoins dans leur giron au 13e siècle. A cette même époque sont construits le prieuré de Salagon et le pont roman qui permettait aux pèlerins de traverser la rivière La Laye pour se rendre au prieuré.

Le 16e et 17e siècle ont vu se bâtir d’autres édifices, tels que l’église et la chapelle des Pénitents Blancs ou encore l’Hôtel Miravail, dans la rue Haute.

ligne

L’incontournable : Le Prieuré Notre-Dame de Salagon

C’est, dit-on, l’un des plus beaux monuments de l’époque médiévale de la région (avec le monastère de Ganagobie évidemment). Et c’est vrai ! Car ce site, occupé depuis plus de 5000 ans, abrite aujourd’hui un prieuré bénédictin et son église du 11e siècle, un musée ethnologique et des jardins remarquables.  

On y accède en traversant des champs de lavande. On s’en approche lentement, presque religieusement. Derrière les murs en pierre qui encerclent les bâtiments, on observe d’abord un très beau clocher-peigne, ou clocher-mur (comme celui de l’église de Lurs, tout proche). 

Puis, en entrant dans l’enceinte du prieuré, on découvre non seulement la façade un peu austère de l’église – de style roman provençal – et son grand occulus percé de rosaces gravées dans la pierre, mais aussi près de 6 hectares de jardins. Ces jardins, considérés comme remarquables, comprennent plus de 1700 espèces différentes répertoriées dans 4 jardins différents : le jardin des simples et des plantes villageoises, le jardin médiéval, le jardin des temps modernes et le jardin des senteurs.

Juste à côté, les logis des moines et le logis prieural (de type renaissance) ont été transformés en musée qui expose des objets archéologiques retrouvés sur les lieux mais aussi des œuvres

L’intérieur de l’église est particulièrement travaillé, avec une jolie voûte en berceau, plusieurs rosaces et des panneaux sculptés représentant des personnages et figures animales. Mais ce qui attire l’œil est sans conteste les vitraux d’un rouge éclatant (de l’artiste Aurélie Nemours) qui contrastent avec la sobriété des intérieurs.

Salagon, Musée et Jardins
Le Prieuré, 04300 Mane
Entrée : 8 euros en pleine saison (mai à septembre), 6 euros le reste du temps. Gratuit pour les - de 6 ans.
Ouvert à partir de 10h et jusqu’à 19 heures en pleine saison. 
ligne

Que voir à Mane-en-Provence

La Citadelle Médiévale

On dit qu’elle constitue à elle seule une « ode à la pierre parmi les odes à la pierre de Mane ». Son architecture, qui date du 12e siècle, est en parfait état de conservation. Certainement, l’une des mieux conservée de toute la Haute-Provence. Il faut dire que son propriétaire actuel n’a pas ménagé pas ses efforts pour lui redonner toutes ses lettres de noblesse.

Si sa lignée est longue et glorieuse, elle n’en est pas moins passionnée. Bâtie par les comtes de Toulouse, elle passe entre les mains de tous les puissants comtes de la région. A l’origine, elle avait une vocation défensive. Sa double enceinte hélicoïdale, dont la première forme un mur de plus de 11 mètres de haut, était réputée imprenable.

Si le cœur vous en dit, la citadelle est en vente. Une belle acquisition pour des passionnés de patrimoine qui souhaitent entrer dans l’histoire de ce lieu.

L’église Saint-André et la chapelle des Pénitents Blancs

Juste séparés par une calade qui grimpe dans le village, l’église Saint-André et la chapelle des Pénitents Blancs sont deux édifices emblématiques de Mane-en-Provence.

L’église a été édifiée au 16e siècle. Elle possède une belle nef voutée et un chœur de style gothique. Son mobilier comprend une jolie statue en marbre de Carrare représentant le vierge, un autel en marbre polychrome et quelques stalles ornées.

Son clocher-tour à fleuron en pierre de taille, haut de 31m, se distingue par une grande flèche hérissée de pointes qui se voit à des km à la ronde.

La chapelle des Pénitents Blancs, dédiée à Notre-Dame de Pitié, date du 17e siècle et a été construite par un maçon du village. Elle comprend une nef unique.

Si vous passez par-là entre Noël et la Chandeleur, vous pouvez admirer dans l’église l’une des plus anciennes crèches du département. En effet, les santons datent de 1837.

Le château de Sauvan

Situé à seulement 3 km au sud de Mane-en-Provence, le château de Sauvan, toute en délicatesse, est classiquement appelé « le Petit Trianon Provençal ». Une appellation un peu pompeuse peut-être ? Pas du tout. Ses façades en pierre de taille, son perron à colonnes et ses grands jardins à la française vous projettent dans le faste du 18e siècle.

Ouvrez grands les yeux, vous pourriez croire que vous êtes devant celui du château de Versailles ! Superbement décorés avec des meubles d’origines, le château vous raconte son histoire. Celle de la marquise de Forbin-Janson et de sa relation d’amitié avec la reine Marie-Antoinette.

Allez surtout vous promener dans les jardins. Ici, vous y verrez des paons et des cygnes glisser sur les miroirs d’eau. Mais aussi des chênes, des platanes et des marronniers séculaires cherchant à ombrager les terrasses.

Château de Sauvan
Route d’Apt, 04300 Mane
Visite guidée du parc et du Château : 11,50 € par adulte, 5,00 € par enfant (- de 13 ans).
Visite du parc seul : 4,00 € par adulte, 1,00 € par enfant
Mane en Provence
©Château de Sauvan

Le Pont Roman

Ce pont est situé sur le cours d’eau de La Laye. C’est un pont roman à becs comprenant trois arches dont la plus grande date du 12e siècle (les deux autres ayant été modifiée au 17e siècle). Vous pouvez rejoindre ce pont par un petit sentier qui se trouve juste derrière « l’hôtel du Mas du Pont Roman » dont je vous parle plus bas.

ligne

Et si je veux passer un week-end sympa sur place

L’Hôtel du Mas du Pont Roman
Installez-vous dans cette superbe bastide du 17e siècle et profitez de ses 3 hectares de jardin et de sa superbe piscine extérieure. Le matin, dégustez un petit-déjeuner copieux dans leur salle joliment décorée ou sur l’une des tables dressées à l’extérieur.
Chemin de Châteauneuf, 04300 Mane

La Reine des Près
Dégustez l’excellente cuisine traditionnelle de Florine et Elodie, installées dans une ancienne ferme rénovée qui offre un cadre bucolique et authentique.
Domaine du Pitaugier, 04300 Mane
Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 14h, et du mardi au samedi de 19h à 21h.

La Manne Céleste
Cette belle adresse est largement connue dans la région. Labellisé « Table Originale » par le Gault & Millau 2022, ce restaurant pizzeria vous sert de belles pizzas cuites au feu de bois mais aussi quelles belles recettes provençales comme les panisses ou les beignets courgettes. Carte restreinte et produits locaux & bio.
Le Grand Chemin, 04300 Mane

L’Hôtel du Mas du Pont Roman

Que faire le temps d’un week-end

  • Découvrez les beaux villages voisins de Cruis et de Lurs,
  • Perdez-vous sur le Plateau de Ganagobie ou dans les Pénitents des Mées (curiosité géologique)
  • Randonnez sur le circuit des Cabanons Pointus (constructions de pierre sèche à usage agricole). Boucle de 2,7km. Durée : 1h30.
  • Dénichez de bons produits locaux à la « Maison des Produits de Pays »

Je veux bien y aller, mais c’est où Mane-en-Provence ?

ligne

Informations complémentaires

Voici le lien vers l’Office de Tourisme du Pays de Forcalquier Montagne de Lure ainsi que celui de l’Office du Tourisme des Alpes de Haute-Provence. Vous y trouverez de nombreuses informations sur la région. Et ici, pour tout savoir sur les “Villages et Cités de Caractère des Alpes de Haute-Provence“.

Les beaux villages n’attendent que vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.