Gordes, l’un des plus célèbres villages du Lubéron

Classé parmi « Les Plus Beaux Villages de France », Gordes est aussi l’un des villages les plus visités du Parc naturel régional du Luberon, dans le Vaucluse. Il aussi été une source d’inspiration pour de nombreux artistes qui sont tous tombés sous le charme de ce village perché et s’y sont installés. Cet incontournable du Vaucluse attend paisiblement notre visite. Je vous emmène donc sillonner ce village à la découverte de son riche patrimoine.

Pour cela, vous avez besoin de bonnes chaussures, d’un grand chapeau (au cas où le soleil tape) et d’une petite bouteille d’eau. Et oui, parce que déambuler dans les ruelles de Gordes n’est pas de tout repos ! Comme beaucoup de villages perchés du sud de la France, le village est tout en pente. Mais, il mérite vraiment le détour.

Gordes est un village qui vous réserve plein de surprises. Dans les derniers kilomètres avant d’arriver au village, vous ne voyez que les murs de pierres sèches qui bordent la route. Ils servent à protéger les maisons du mistral et des regards indiscrets. Et puis, tout à coup, au détour d’un virage, le village surgit devant vous, majestueux. Whaou ! Quelle impression de force et d’harmonie !

Ensuite, dans le village en lui-même, vous découvrez un patrimoine très riche. Une église, un château, des fontaines, des lavoirs, des maisons en pierre blonde et des murailles. Mais ce n’est pas tout, car le village est entouré de très nombreux hameaux anciens, d’un village de bories (cabanes en pierre sèche), de nombreux moulins à eau et à vent, et aussi d’aiguiers (citernes creusées dans la roche et voûtée de pierres). Une vraie splendeur que les visiteurs du monde entier viennent découvrir en toute saison.

Un peu d’histoire …

Gordes acquiert son caractère défensif à l’époque gallo-romaine et le développe au Moyen-Âge. Chargé de veiller sur la cité de Cavaillon, Gordes constitue un refuge pour les populations fuyant invasions, peste et guerres de religion. 

La construction du château date de 1031. D’aspect médiéval à l’origine, il a ensuite été largement remanié en 1525 pour lui donner son aspect Renaissance actuel. Il était la propriété de la famille d’Agoult-Simiane qui a régné sur Gordes pendant près de 700 ans.

Au 12e siècle, une église à contreforts vient défier de sa silhouette imposante les assaillants potentiels. Et c’est aussi à la même époque qu’a été édifiée la magnifique abbaye de Sénanque, l’une des quatre « sœurs » cisterciennes de Provence avec les abbayes de Thoronet, d’Aiguebelle et de Silvacane.

Après avoir connu un certain niveau d’artisanat jusqu’au 19e siècle, Gordes fut vidé d’une partie de ses habitants, pour renaître, tout d’abord à partir de la fin de la Seconde Guerre mondiale sous l’impulsion de personnalités artistiques, puis dans les années 1980 avec le développement de l’immobilier et des transports ferroviaires.

Que voir à Gordes

Étonnamment, à Gordes, on commence par le haut du village avant de descendre progressivement explorer le bas ! Je vous propose donc de faire d’abord un stop sur les hauteurs de Gordes pour y admirer la vue. Elle est à couper le souffle. Puis, de suivre le lacis de ruelles pavées pour aller jusqu’au village de Bories.

Le château forteresse

Depuis 1000 ans, cet imposant château domine la vallée et donne au village son allure de citadelle imprenable. Construit a     u 9e siècle par une puissante famille féodale (les d’Agoult), le château a été renforcé au 11e siècle pour se protéger des assauts de Raymond de Turenne. Par la suite, la Renaissance impose son style et le château est profondément remanié et agrandi pour le rendre plus accueillant.

Au cours des âges, le château passera de main en main. Au 18e, nous le trouvons dans la famille des princes de Soubise puis dans celle des princes de Condé. Puis, la révolution française survient et comme beaucoup d’autres châteaux, il est abandonné et sert de carrières de pierres. Laissé à l’état de ruine, il tape dans l’œil du peintre Vasarely, qui l’achète dans les années 60. Vasarely finance sa restauration et entraine la renaissance de tout un village avec lui.

L’église Saint-Firmin

L’église consacrée à Saint Firmin, saint patron du village, date du 18ème siècle. Vous y accédez en longeant la rue des Clastres. A cette époque, la population du bourg est très importante et l’église médiévale devient trop petite pour accueillir les habitants. Elle est donc rasée (avec quelques habitations proches) pour permettre la construction d’une église beaucoup plus grande.

La Tour carrée, qui date de la 1ere construction et qui sert aujourd’hui de clocher, était probablement un beffroi. Ses cloches étaient actionnées par les sonneurs de cloche, un des métiers municipaux, pour rythmer les heures et aussi pour dévier les orages ou crever les nuages. 

A l’intérieur, il vous faut admirer ses boiseries et ses peintures murales riches en couleurs.

Les Caves du Palais Saint Firmin

L’une des particularités de Gordes est la présence d’une importante vie troglodyte. Chaque maison possédait sous ses fondations, des caves troglodytiques creusées dans la roche sur plusieurs niveaux. Elles servaient notamment d’atelier aux artisans.

Les caves du palais Saint-Firmin permettent de comprendre cet aspect étonnant de la vie des habitants pendant des siècles. Elles sont classées Monument Historique et font partie des incontournables de Gordes.

Le vieux lavoir

Nous voici arrivés dans la partie basse de Gordes. On n’y rencontre quasiment personne à la morte saison… sinon quelques riverains.

C’est là aussi que nous découvrons ce magnifique lavoir … D’après les historiens locaux, cette fontaine et ce lavoir ont vraiment été le centre du village à une époque où l’eau avait un rôle social et économique important. Il était déjà connu en 1540.

L’Abbaye cistercienne de Sénanque

Je vous invite à présent à traverser les siècles pour découvrir ou redécouvrir notre superbe Abbaye de Sénanque. Mon petit doigt me dit que certains l’auraient préférée vêtue aux couleurs estivales de l’or bleu. Mais une seule saison ne suffit pas pour rendre hommage à cette belle et grande Dame. Et lorsque l’automne la pare d’or et de lumière, ses vieilles pierres ne demandent qu’à être visitées encore et encore … 

L’Abbaye Notre-Dame de Sénanque est fondée en 1148 par des moines cisterciens venus de Mazan en Ardèche. Elle devient la quatrième abbaye cistercienne a être fondée en Provence, après Le Thoronet, Aiguebelle et Silvacane.

Au moment de la naissance de Sénanque, les cisterciens comptent déjà plus de 350 abbayes d’hommes reparties dans toute l’Europe. Et comme toutes les abbayes cisterciennes, Sénanque est auto-suffisante. Cela permettait aux moines de ne pas franchir les limites du domaine.

Le village des Bories

Découvrons à présent le charme du village des Bories. Situé à 4 kilomètres du village de Gordes, ce petit hameau nous ramène au temps où la Provence était habitée par des bergers et des paysans.

A l’époque, les bories de pierre sèche (anciennement appelées Cabanes) servaient d’abris pour les bergers, mais aussi d’entrepôt ou de grenier. Ici, elles servaient d’habitations temporaires et saisonnières pour les paysans qui cultivaient les oliviers, la vigne, pratiquaient l’élevage ou la sériciculture (élevage du vers à soie).

Le village des Bories a été habité jusqu’au 19e siècle. Il est composé de sept groupes de cabanons qui ont chacun une fonction bien précise. Il y a donc des habitations, des étables, des bergeries, des granges, des greniers, des fournils, des poulaillers, des soues et des chevrières.

La Borie a toujours été une institution en Provence. D’abord construite sur les champs pour abriter les outils des paysans, elle est devenue, au fil du temps, la petite maison de campagne aménagé, quelquefois de manière rudimentaire, pour passer les dimanches ou les vacances. La borie permettait également aux bergers de s’abriter avec leur troupeau. On en voit encore beaucoup, çà et là, dans les champs et dans la garrigue.

Passer un week-end à Gordes

Gordes étant un village très touristique, vous avez une grande variété d’hôtels, de chambres d’hôtes, campings et gites dans le village et aux alentours. Les plus emblématiques sont l’hôtel Airelles, La Bastide de Gordes et l’hôtel Les Bories & Spa. La Chambre d’Hôtes Le Clos de Gordes est quand à elle un petit havre de paix. Elle est située dans le hameau des Imberts, au pied de la commune. Une liste complete des hébergements et activités est disponible sur le site de Lubéron Coeur de Provence Tourisme.

Quelques articles qui devraient aussi vous plaire:
🔸 La culture de la Lavande, l'or bleu de notre Provence
🔸 Les santons de Provence, ce petit peuple aux pieds d'argile
🔸 Balade à Brantes, petit village perché au pied du Mont Ventoux
🔸 Le mystérieux carré magique d'Oppède-le-Vieux

Les beaux villages n’attendent que vous !

Crédit photos : Mes Petites Madeleines. Photo titre : Lubéron Coeur de Provence Tourisme.

Laisser un commentaire

You May Also Like