Les santons de Provence, le petit peuple aux pieds d’argile

Ils ont souvent bercé notre enfance. Cachés au pied du sapin ou installés dans un coin du salon. Comme une petite famille qui se recompose à l’approche des fêtes de Noël. Les santons de Provence retracent l’histoire de nos villages provençaux. Plongez dans la magie de Noël avec ces petits personnages traditionnels réalisés par des artisans passionnés.

Fabriqués en argile et généralement très colorés, les santons de Provence représentent la scène de la Nativité et les métiers d’autrefois. Positionnés dans de jolis décors provençaux, bergers, lavandières, chiffonniers ou rémouleurs nous rappellent l’intense activité de ces petits villages médiévaux. Tandis que plus loin, les rois mages font route vers l’étable pour déposer les offrandes réservées à l’enfant jésus. Un petit peuple toujours bien habillé et de bonne humeur avec pour chacun, un rôle bien précis. 

Une tradition Provençale qui prend ses racines en Italie

La tradition des crèches de Noël remonte au moyen-âge et nous vient d’Italie. Il semblerait qu’en 1223, Saint François d’Assise y ait célébré une messe de minuit, entouré d’une crèche vivante. Cette messe était très innovante car auparavant les scènes de la Nativité ne comprenaient que des mobiles suspendus. 

Ce n’est qu’à partir du 16e siècle que les « acteurs » sont remplacés par des personnages réalisés en différentes matières. D’abord dans les églises italiennes … puis dans les maisons, notamment dans les demeures aristocratiques de Naples. Bois, cire, carton pâte, faïence, verre et même mie de pain, tout est bon pour les réaliser. Celle ville se distingua en effet par ses crèches riches et élégantes, construites sur plusieurs niveaux, et comptant de nombreux personnages. Peu à peu, les crèches se propagent dans le reste de l’Europe. Cependant, il n’est pas encore question de santons…

En Provence, la crèche arrive au 13e siècle dans les églises par le biais des moines franciscains. Puis la Révolution Française survient et, avec elle, la fermeture des églises et la suppression de la messe de minuit. 

Des Marseillais ont alors l’idée de créer des « crèches publiques » et de les faire visiter. 
Petit à petit, les habitants commencent à décorer leurs maisons au moment de Noël avec des petits personnages, les « Santoun » ou « petits saints ». Ils sont habillés en costumes locaux et représentent les métiers courants de l’époque. Ces crèches comprennent aussi des décors, comme des maisons en pierre, des puits, des ponts, une rivière, une étable, des rochers, etc…. Les petits villages ainsi mis en scène sont magnifiques à admirer.

Les premiers maitres santonniers en Provence apparaitront au 19e siècle. Marseille devient alors la « capitale des santons » et organise sa 1ere foire de Noël aux santons et aux crèches en 1803. Et depuis, cette fête annuelle n’a jamais été une seule fois déprogrammée, même en temps de guerres.

Cette coutume prend de plus en plus d’importance dans les célébrations de Noël de la région et s’étend ensuite partout en France. 

Les santons de Provence, une petite famille plutôt nombreuse

Historiquement, les santons comprennent 4 catégories :

  • D’abord, les personnages placés dans l’étable : l’Enfant Jèsu (l’enfant Jésus ou le si bel enfant), Sant Jousè (saint Joseph), la Santo Vierge (la Vierge Marie), lou biou (le bœuf), l’ase (l’âne), li pastre (les bergers, les pâtres) et l’ange Boufarèu.
  • Viennent ensuite ceux qui apportent des cadeaux (les mages)
  • Puis ceux qui représentent les différents métiers de Provence
  • En enfin, les animaux et les accessoires nécessaires pour figurer un beau village provençal typique.

Traditionnellement, les crèches s’installent dans les maisons dès l’Avent et restent en place jusqu’à l’Épiphanie. 

Mais comment fabrique-t-on un santon de Provence? 

Il faut savoir qu’aujourd’hui, les santons sont réalisés avec de l’argile rouge de Provence. Au début, les premiers santons n’étaient pas cuits. Et du coup, ils n’étaient pas très solides. Puis, avec la cuisson, ils sont devenus plus résistant dans le temps. 

Un authentique santon de Provence se réalise en suivant 7 étapes :

  • D’abord, le modèle en argile crue est placé sur un socle. 
  • Ensuite, il faut passer à la fabrication du moule coulé en plâtre. 
  • Le moulage se fait en pressant un colombin d’argile fraîche dans une moitié du moule qui a été talqué. 
  • Après une pression à la main des deux parties, le surplus est ébarbé et le santon sorti du moule pour être mis à sécher. La dernière opération manuelle consiste en un ébarbage plus fin pour ôter toute trace de moulage. 
  • Puis le santon est remis à sécher avant d’être cuit dans un four à 800 degrés. 
  • L’ultime opération est la décoration qui se fait toujours à la main. Lorsque le santon est prêt, il faut l’habiller. Les vêtements sont taillés et cousus à la main dans la plus pure tradition ou plus communément peints.

Aujourd’hui, vous trouvez des santons de Provence de toute taille (entre 2cm et jusqu’à 30cm), et de tout type. Chaque santonnier a ses propres collections et les réalise à la main avec beaucoup de délicatesse.

Aujourd’hui, on compte près de 300 artisans-santonniers basés essentiellement en Provence ou dans le Sud de la France.

Vous souhaitez débuter une crèche ou compléter celle que vous possédez ?

Avec l’annulation de nombreuses foires de Noël cette année, il va être plus compliqué de trouver son santon. Mais tout n’est pas perdu. Quelques santonniers ont un site internet développé qui vous permet de commander vos santons et de vous les faire livrer.

Sinon, il reste quelques foires très prisées qui seront peut-être maintenues, comme celles d’Aix, Orange ou Aubagne. L’actualité nous le dira. 

Quelques liens pour acheter en ligne

Santons Maryse di Landro
Santons Fouque
Santons Claude Carbonel 
Santons Campana
L’atelier de Fanny
Santons Escoffier
Santons Richard
Santons Marcel Carbonel
Santons Magali
www.santonsdeprovence.com (plateforme de vente en ligne)
A lire également :
🔸 La culture de la lavande, l'or bleu de notre Provence
🔸 Balade à Brantes, petit village perché à l'ombre du Mont Ventoux
Share
Pin it
Share
Share

Laisser un commentaire

You May Also Like