Le mystérieux carré magique d’Oppède-le-Vieux

Oppède-le-Vieux est un village perché du Luberon, situé non loin de Ménèrbes et Bonnieux. Tout droit sorti des anciens grimoires, Oppède-le-Vieux est une pépite qui cache de nombreux secrets. Venez avec moi, nous partons à la découverte du plus connu des trésors de ce village : le carré magique d’Oppède-le-Vieux.

Le temps s’est arrêté dans ce bourg à moitié abandonné. Perché sur un contrefort du Luberon, Oppède-le-vieux est une jolie pépite qui se visite à pied. Pas de voitures donc dans les petites ruelles pentues qui rejoignent les ruines du château. Mais un passé oublié qui se découvre au fil des calades et des maisons en pierre.

Laissez votre voiture sur le parking en bas du village. Et suivez le chemin qui vous mène à travers les anciennes terrasses Sainte-Cécile. Ce sont des jardins paysagers qui sont composés de plus de 80 espèces rustiques, plantes herbacées, arbustes et arbres du Luberon. Une jolie balade donc qui vous mène jusqu’au pied du village.

Une fois franchie la porte des remparts, remontez les ruelles. Vous y découvrez les traces des anciennes maisons médiévales aux ouvertures bouchées. Mais aussi la chapelle des pénitents blancs. Et enfin, tout en haut, les ruines du château féodal et la jolie église Notre-Dame d’Alidon. Son magnifique clocher-porche hexagonal date du 16e siècle.

Vous avez l’impression que toute la Provence s’étale devant vous. Quelle que soit la saison, le ciel est bleu et vous apercevez les montagnes du Vaucluse et le Mont Ventoux. C’est silencieux et totalement envoûtant.

Un peu d’histoire

Les origines d’Oppède-le-Vieux remontent au 11e siècle. Le nom pourrait venir du mot latin oppidum (ville fortifiée). On y a d’ailleurs retrouvé quelques traces d’occupation romaine; un autel au dieu Mercure (au musée de Cavaillon) et des pièces de monnaies. La voie Domitienne passe en bordure du Calavon.

Le village et le château appartiennent d’abord aux comtes de Toulouse, puis à la papauté au 13e siècle. Par la suite, il passe entre les mains du sanguinaire Jean Maynier, baron d’Oppède (16e siècle). Ce dernier a utilisé le positionnement stratégique d’Oppède pour organiser le massacre des Vaudois du Luberon en 1545. Près de 3000 personnes furent tuées pendant cette période .

Le village est très prospère et comprend une importante communauté agricole. Mais à la fin du 17e siècle, le château est abandonné, puis peu à peu pillé par les habitants.

Comme l’ensemble du Comtat Venaissin, Oppède reste une possession des papes jusqu’en 1791. Date à laquelle un décret réunit Avignon et le comtat Venaissin à la France.

Lentement, les habitants commencent à s’installer plus bas dans la vallée, dans un nouveau bourg : Oppède-les-Poulivets. En haut, les maisons à flanc de montagne sont très humides. Et le Luberon projette une ombre portée en hiver qui rafraîchit beaucoup trop le village.

En 1940, attirée par sa position isolée, une petite communauté d’artistes s’installe dans le village. La communauté s’agrandi et se compose de personnalités tels que l’architecte Bernard Zehrfuss, le sculpteur français François Stahly et l’écrivain et artiste Consuelo de Saint Exupéry (épouse de l’aviateur Antoine de Saint Exupéry).

Le Carré Magique d’Oppède-le-Vieux

Les ruelles d’Oppède-le-Vieux renferment les traces d’un passé bien mystérieux. Je vous invite à découvrir l’un d’entre eux : le Carré Magique, autrement appelé Carré Sator. Mais qu’est-ce que c’est ?

Le carré SATOR est le plus ancien carré de lettres connu. Il est constitué des cinq mots latins SATOR (laboureur), AREPO (nom propre ou charrue), TENET (tenir en son pouvoir), OPERA (travail), et ROTAS (roues, orbite). Ces mots sont entrelacés en forment un palindrome. C’est à dire qu’il peut être lu à l’endroit, à l’envers, de haut-en-bas, et de bas-en-haut.

La traduction reste cependant approximative et son origine également. Elle peut avoir un caractère religieux, alchimique ou numérologique.

Quelques significations possibles

Par exemple, si on attribue un nombre à chaque lettre de l’alphabet (A=1, B=2, …, Z=26), les mots du carré ont pour valeur totale 73 (SATOR), 55 (AREPO), 64 (TENET), 55 (OPERA) et 73 (ROTAS). Ces valeurs peuvent être sommées à nouveau : elles font toutes 10, puis 1.

On peut aussi écrire “Pater Noster” (“Notre Père” en latin) en utilisant les lettres du carré. Quand on enlève les lettres formant “Pater Noster”, il reste l’alpha et l’oméga (A et O). Ce sont les premières et dernières lettre de l’alphabet grec, qui symbolisent l’éternité du Christ dans la tradition chrétienne.

Plus littéralement, cela peut aussi vouloir dire “Le laboureur Arepo tient les roues avec soin”; ou encore “Le laboureur tenant la charrue travaille en tournant”.

Ce carré a été retrouvé à plusieurs endroits dans le monde. Sa plus ancienne découverte se trouve dans les ruines de Pompéi; ce qui veut dire qu’il existait déjà en 79 après Jésus-Christ. Mais on le retrouve aussi en Angleterre, en Syrie, au Portugal, en Hongrie, ou en Italie. En France, on le retrouve dans plusieurs régions, comme l’Isère, la Charente-Maritime, les Hautes-Alpes, les Pyrénées-Orientales, la Haute-Loire, en Dordogne ou encore en Vendée. 

Ces endroits devraient aussi vous plaire:
🔸 La culture de la Lavande, l'or bleu de notre Provence
🔸 Balade à Brantes, petit village perché au pied du Mont Ventoux
🔸 Gordes, l'un des plus célèbres villages du Lubéron
🔸 Eygalières, l'un des plus beaux villages des Alpilles

Si vous voulez voir le Carré Magique, il se trouve la façade d’une des maisons en pierre. Son ancien propriétaire, un artiste, l’avait fait incruster sur le mur à côté de sa porte dans les années 1950. Depuis, c’est devenu un véritable point d’intérêt. Tous les visiteurs qui connaissent son existence font le détour pour le prendre en photo.

Passer un week-end sympa à Oppède-le-Vieux

Vous trouvez quelques jolies chambres d’hôtes dans le village et beaucoup d’autres à proximité. Vous les trouverez sur le site de l’Office de Tourisme Luberon Coeur de Provence ou sur celui de Lubéron Tourisme.
Mention spéciale pour le super mignon bistrot Le petit café qui propose des chambres et un restaurant terrasse en plein coeur du village.

Je veux bien y aller … mais c’est où Oppède-le-Vieux ?

Les beaux villages n’attendent que vous !

Retrouvez Mes Petites Madeleines sur sa page Facebook.

3 comments
  1. Comme je te disais -Cathy Soto, chambre d’hotes Les Chênes, nous a admirablement bien accueillis, nous et notre moto. Très bon souvenir d’un petit déj sur sa belle terrasse ombragée à ses côtés. Jolie piscine sous les chênes. A quelques centaines de mètres à pied du village. Le Petit Café etait pris d’assaut, nous avons diné en face, très bien servis également meme s’il regne un peu de rivalité entre les 2 cotés de la rue!

  2. Merci beaucoup Magali pour cet article fort intéressant et vos photos, une joviale invitation à venir découvrir ce site très séduisant. J’aime s’il y a le calme, le silence même, et la Provence qui s’étale devant mes yeux ébahis, humm…et Le Petit Café me semble offrir beaucoup de charme ! Je comprends de plus en plus vos envies irrépressibles de “monter là-haut” ! Toutes mes Bonnes Pensées Lumineuses ! A bientôt…🙏💖 Astrid

  3. Magnifique ce petit village. Je ne le connais pas du tout et cela m’a donné très envie de partir le découvrir lui et ce fameux carré dont l’histoire semble à la fois mystérieuse et fascinante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *