Comment redynamiser nos villages ?

Une grande tendance est née avec les confinements successifs : l’envie de se mettre au vert. Et pour cela, nombre de familles ont décidé de déménager à la campagne. Alors, une problématique est apparue : comment accueillir au mieux tous les anciens ruraux et redynamiser nos villages ? Cédric Szabo, directeur de l’Association des Maires Ruraux de France (AMRF), nous apporte des éléments de réponse.

Aujourd’hui, il y a 33% des français qui habitent à la campagne, ce qui correspond à 22 millions de personnes. Et un large nombre de personnes qui pensent fortement à y déménager et à y faire des courts séjours. Les confinements et couvre-feu successifs ont contribué à accentuer une tendance qui était déjà bien présente : se mettre au vert. Bon nombre de famille rêvent de villages, de campagne et d’espace.

 « Le tropisme Covid a permis de poser un regard bienveillant et positif sur la campagne. La campagne ne veut pas forcément dire, être éloigné de tout » explique Cédric Szabo. « Les familles peuvent très bien travailler dans une grande ville régionale, et habiter dans un village aux alentours. Avec près de 30.000 communes de moins de 3500 habitants, le choix est vaste. »

De nouvelles tendances émergent. Les personnes qui y habitent ou qui souhaitent y habiter sont de plus en plus jeunes. L’arrivée des nouvelles générations est un sérieux atout pour les villages car elles sont porteuses d’innovation, de projets, d’ambition. En plus d’avoir souvent des convictions environnementales, elles apportent de nouvelles compétences.

Une quête de sens au bénéfice de nos villages

Les personnes sont en quête de sens dans leur vie professionnelle et personnelle. Et la campagne peut leur apporter certains éléments de réponse. « Nous soutenons cette dynamique qui consiste à encourager ces familles à s’investir dans la vie de nos villages afin d’y apporter leurs compétences » ajoute Cédric Szabo. La rencontre entre des personnes désireuses de s’investir dans des actions publiques ou privées et des territoires qui débordent d’imagination mais qui ont parfois peu de moyens (humains, financiers) est une aubaine pour tous. 

« Ces personnes développent de nouveaux services (dans la mobilité, le commerce ou le transport) ; organisent des évènements sur place (associations, festivals) ou apportent leurs compétences (médicales, artisanales, techniques). C’est un vrai atout pour toutes les communes rurales ». Quelques associations comme celle du « Bistrot de Pays » ou encore « Bouge ton coq » sont extrêmement importantes pour redynamiser les petits commerces et les villages. 

Les villages et les petites communes rurales sont très friands de ces nouvelles compétences apportées par les « anciens citadins ». Ce brassage de population et de génération est un atout pour les villages qui avaient tendance – pour certains – à décliner.

« Il se passe beaucoup de choses dans le monde rural, mais il pourrait s’en passer beaucoup plus. Les aides financières accordées par le gouvernement sont encore insuffisantes par rapport à celles accordées aux grandes villes.”  Et quelques points noirs comme le nombre de médecins, d’écoles ou le déploiement de la fibre sont toujours à l’ordre du jour. 

Notre rôle est d’accompagner le développement de nos petites communes, et de faire valoir le point de vue de la ruralité auprès du gouvernement

Cédric Szabo

Nos villages sont donc assez dynamiques, souvent portés par des maires et des conseils municipaux désireux de les faire bouger. En même temps, de plus en plus d’habitants s’impliquent dans leur commune en y apportant leurs compétences. Elles contribuent ainsi a redynamiser les villages. Cette mixité de population, d’expériences et de moyens financiers fait qu’aujourd’hui beaucoup de villages revivent et voient affluer un grand nombre de familles attirées par la campagne. Chacun y voit midi à sa porte pour le plus grand bonheur de tous. Cela laisse présager que nos villages ont encore un bel avenir devant eux ! 

Crédit: La Dépèche
Lire les autres articles de cette série :
🔸 Pourquoi avons-nous autant de villages en France
🔸 Nos villages ressemblent-ils encore à celui d'Astérix et Obélix ?
🔸 Les villages, un atout patrimonial pour le tourisme en France ?
🔸 Pourquoi l'architecture de nos maisons est-elle différentes selon les régions ?

Pour en savoir plus

Créée en 1971, l’Association des maires ruraux de France (AMRF) fédère près de 10.000 maires ruraux au sein d’un réseau solidaire, en toute indépendance des pouvoirs et partis politiques. Découvrez l’AMRF

Bouge Ton Coq est un mouvement citoyen qui se donne pour ambition d’aider et d’unir tous ceux qui font vivre les territoires. En savoir plus sur Bouge ton Coq

L’opération Bistrot de Pays est une démarche originale mobilisant des établissements (bistrots, cafés, estaminets et autres débits de boissons) dans un projet de territoire. Le Bistrot de
Pays a pour but, à travers un réseau local d’animation, de contribuer à la conservation et à
l’animation du tissu économique et social en milieu rural par le maintien – ou la recréation –
du café de village multiservices de proximité. En savoir plus sur Bistrot de Pays.

Les beaux villages n’attendent que vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *