Les villages, un atout patrimonial pour le tourisme ?

Nombre de touristes étrangers viennent en France pour visiter nos villages et découvrir notre riche patrimoine. Ils font rêver les gens, qu’ils soient américains, chinois, anglais, allemands… Mais pourquoi ? Que recherchent-ils en France qu’ils ne trouvent pas dans leur pays ? Nos villages sont-ils un atout patrimonial pour le tourisme ?

Bien sûr, Paris restera toujours Paris et cette ville sera toujours l’une des plus romantiques au monde. Le Musée du Louvre, La Tour Eiffel, Le Musée d’Orsay, l’Arc de Triomphe ou encore Le Grand Palais sont parmi les lieux les plus visités de la Capitale. Mais bon nombre de touristes étrangers – et de plus en plus de Français – visitent nos belles régions et leur patrimoine.

Que serait la France sans le Mont Saint-Michel, le Château des Ducs de Bretagne à Nantes, la très belle Cité de Carcassonne, ou encore les Châteaux de Chenonceau ou de Chambord ? Nous avons la chance d’avoir tant de magnifiques traces de notre passé en France que ne pas les visiter serait une aberration.

Mais sans aller jusqu’à ces grands sites patrimoniaux dont la réputation n’est plus à faire, nos régions ont la chance de pouvoir aussi miser sur un petit patrimoine très diversifié. Souvent installés dans les villages, ce petit patrimoine est très important pour en aiguiser l’attrait. Église, château ou maison de maitre, fontaine, lavoir ou encore patrimoine religieux, ils constituent l’âme de nos villages. Et c’est aussi cela que les touristes étrangers viennent voir. Notre âme.  

Pourquoi nos villages ont-ils gardé leur aspect patrimonial ?

Laurent Chalard, Géographe et membre du Think Tank « Labo Rural », y voit trois raisons principales :

Tout d’abord, notre héritage moyenâgeux est beaucoup plus important qu’ailleurs

Presque tous nos villages ont conservé des éléments de leur patrimoine. Hormis certains, bien sûr, qui ont été détruits par les guerres. Et là, je pense par exemple aux villages du Nord-Est de la France qui ont été très touchés pendant les guerres mondiales. Et à l’inverse, les villages du Sud-Ouest ont été plus épargnés par les destructions. Ils conservent donc un plus grand patrimoine. Mais ce n’est pas tout, les villages prospères au moyen-âge ont aussi un patrimoine plus riche à mettre en valeur. Les maisons sont souvent plus grandes, plus jolies et en pierre.

En Europe, notre principal concurrent en nombre de touristes est l’Espagne. Mais les voyageurs ne recherchent pas la même chose en Espagne et en France. L’Espagne est connue pour son tourisme de plage, alors que la France est surtout reconnue pour son tourisme patrimonial (châteaux, villages).

La France était un pays très peuplé au moyen-âge

L’effet de taille joue donc aussi dans le nombre de villages. Reprenons l’exemple de l’Espagne qui possède aussi de nombreux villages. Au moyen-âge, l’Espagne était moins peuplée (4 millions d’habitants contre 20 millions en France), il y a donc mathématiquement moins de villages.

Notre spécificité en France est donc la grande densité des villages et la faible distance qu’il y a entre eux. Ce qui n’est pas du tout le cas dans d’autres pays (en Russie ou au Canada par exemple). Nous avons très peu de vide en France.

Enfin, une grande diversité d’architecture

Nous avons la chance en France d’avoir une très grande diversité dans nos villages. Que ce soit une diversité de style, de matériaux, de caractère (défensif, agricole, etc..). Nos villages sont beaux et ne ressemblent pas. Ils sont aussi souvent très bucoliques, reposants et calmes. Ce n’est pas forcément le cas dans d’autres pays. Par exemple, en Allemagne, les villages sont dans un environnement beaucoup plus urbanisé et ne se ressemblent pas.

Le village est donc un atout patrimonial important pour le tourisme en France. Ils ont conservé quelque chose d’antan qu’ont souvent perdu les grandes villes ou les villages de nos pays voisins. Et pourtant, en misant sur le tourisme, nos villages ont parfois perdu leur fonction première. Celle de rassembler, commercer, ou protéger les populations. Ils n’en restent pas moins attachants et charmants.

Lire les autres articles de cette série:
🔸 Pourquoi avons-nous autant de villages en France ?
🔸 Nos villages ressemblent-ils encore à celui d'Astérix et Obélix ?
🔸 Pourquoi l'architecture de nos maisons est différente d'une région à l'autre ?
🔸 La diagonale du vide, voyage au coeur de la France Profonde

Le Labo Rural est un laboratoire de R&D rurale qui vise à comprendre, co-construire et agir pour apporter des réponses concrètes aux problématiques rurales.

Les beaux villages n’attendent que vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *