La Ferté-Milon, patrie de Jean Racine dans l’Aisne

La Ferté-Milon est un très joli village chargé d’histoire situé dans l’Aisne, à seulement 75 km de Paris. C’est ici qu’est né Jean Racine en 1639. Mais c’est aussi ici que Louis d’Orléans débute la construction d’un imposant château dont les fortifications sont encore bien visibles. Vous serez charmés par les vieilles maisons en pierre, les berges du canal de l’Ourcq ou les anciens remparts qui encerclaient le village. Allez venez, je vous emmène !

La Ferté-Milon est un vieux bourg de 2000 habitants situé le long du canal de l’Ourcq, à une dizaine de kilomètres de Villers-Cotterêts. C’est un lieu qui a beaucoup d’atouts. Car hormis son important patrimoine, il possède surtout beaucoup de charme et un cadre très agréable. J’ai adoré découvrir ces petites ruelles, ses vieilles maisons en pierre, grimper jusqu’à son impressionnant château pour admirer la vue. Du canal de l’Ourcq jusqu’au château, le parcours de visite est très agréable. Mais avant de vous emmener sillonner les petites ruelles du village, voici son histoire.

Mais c’est quoi cette histoire ?

La création du bourg remonte au 5e siècle. A cette époque, le bourg est un lieu défendu, une place forte, d’où le nom de « ferté ». D’ailleurs, le bourg s’appelle Ferté-en-Orxois.

Au 8e siècle, un seigneur nommé Milon y construit une première forteresse et des remparts. Le bourg prend le nom de « Ferté-Milon ». L’enceinte de cette première forteresse comprend 24 tours et 4 portes, dont 2 existent toujours.

La Ferté-Milon est l’une des principales châtelleries du Pays de Valois (ancienne région de France située à cheval entre l’Oise et l’Aisne). En 1371, le Valois devient un duché qui appartient à Louis d’Orléans. En 1375, il fortifie le duché de Valois pour contrer les attaques de son oncle Philippe le Hardi et commence la construction d’un château sur les ruines de l’ancienne forteresse. Il voulait que ce dernier soit aussi puissant que celui de Pierrefonds, dont vous pouvez découvrir l’histoire dans l’un de mes précédents articles. Malheureusement, le château n’a jamais été terminé.

Au 16e siècle, les guerres de religion font rage. Henri IV prend possession de la ville et commence le démantèlement du château. C’est le capitaine « La Ruine » qui en 48 jours détruit le château, dont l’aspect n’a pas bougé depuis 1594.

Le prince de Condé, à la tête des frondeurs, dévaste le village. La garnison, fidèle au roi, refuse de se rendre. La Ferté-Milon est libérée en 1652.

Que voir à la Ferté-Milon

Je vous propose un petit parcours de visite qui est celui que j’ai suivi pour découvrir le village.

L’Île Lamiche

Laissez votre voiture juste devant l’Ile Lamiche. Elle porte le nom des minotiers qui possédaient un moulin sur le canal de l’Ourcq. L’ancien moulin à blé a été détruit mais il reste une grande roue à aubes, bien visible depuis la berge. Le point de vue est intéressant car en arrière-plan, se dresse les murailles de l’ancien château.

Le château Louis d’Orléans

Le château de la Ferté-Milon est installé sur une grande esplanade qui domine le village. On y accède en suivant un chemin un peu pentu (le chemin du vieux château) qui nous amène devant ses hautes murailles. Le château ne se visite pas car il ne possède qu’une façade principale (102m de long et 28m de haut) et un châtelet d’entrée constitué de 2 tours. Mais là encore, on se rend compte des dimensions que devaient avoir cet immense château.

Sur l’esplanade, on peut encore voir 2 canons russes de la grande guerre pointés vers le bourg.  Ce sont des anciennes prises de guerre des troupes allemandes sur le front russe. Ils ont été laissés ici en 1918.

En allant au bout de l’esplanade, vous avez un joli point de vue sur La Ferté-Milon et ses alentours.

Les remparts Philippe Auguste

A proximité du château, vous pouvez encore voir les anciens remparts de la ville. Ces remparts mesuraient à l’origine près de 900 m de long et possédaient 21 tours dont 4 portes défendues par une herse et un assommoir. Aujourd’hui, il reste encore 14 tours plus ou moins bien conservées et 2 portes.

L’église Notre-Dame et la chapelle Médicis

Faites quelques mètres dans une très jolie ruelle pavée (la rue des rats), et vous tombez nez à nez avec l’église Notre-Dame, classée aux Monuments Historiques. Elle date du 12e siècle.

L’église possède un clocher carré recouvert d’ardoise avec 4 tourelles et 6 cloches dont la plus ancienne date du 17e siècle. Mais également une petite chapelle située sous le chœur.

L’histoire raconte que Jeanne d’Arc est venue se recueillir dans la petite chapelle de l’église en 1429. Elle s’y arrêta lors de son voyage à Reims pour assister au sacre de Charles VII.

L’église possède un très bel orgue en bois sculpté qui date du 18e siècle et un bel aigle lutrin situé dans la chapelle. Mais surtout, 14 verrières classées datant du 13e au 16e siècle.

Le musée Jean Racine

Le Musée Jean Racine, labellisé « Maison des Illustres », est situé à côté de l’église. C’était la maison de ses grands-parents paternels chez qui le jeune garçon a vécu durant son enfance. Orphelin dès l’âge de 3 ans, il est recueilli par ses grands-parents dans cette maison avant de déménager à 12 ans pour Port-Royal-des-Champs, au Sud-Ouest de Paris.  

Le musée est ouvert d’Avril à Novembre. L’entrée est libre.

La passerelle Gustave Eiffel

En redescendant vers le canal de l’Ourcq, passez voir la passerelle Gustave Eiffel. Elle date de 1868, soit 20 ans avant la construction de la fameuse tour Eiffel de Paris. Il avait remporté l’appel d’offre pour remplacer une ancienne passerelle en bois devenue trop vétuste.  Cette passerelle donne aujourd’hui accès à un parc « le Mail » qui était l’ancienne place du marché du village.

Que faire autour de la Ferté-Milon

Pour les amoureux de belles randonnées ou de belles balades, Ies chemins de halage du Canal de l’Ourcq sont très agréables. En les suivant, on peut même aller jusqu’à Paris. Quelques artistes sont venus se perdre sur ces terres pour peindre les superbes paysages, dont Jean-Baptiste Camille Corot, Eugène Lavieille ou encore Maurice Utrillo.

La Ferté-Milon est situé non loin de très beaux lieux patrimoniaux. Je vous conseille notamment de visiter le Donjon de Vez, situé tout à côté de Villers-Cotterêts. Mais aussi de faire un détour par Soissons ou Château-Thierry (dans l’Aisne), Crépy-en-Valois, Senlis, Chantilly, Compiègne, Pierrefonds, ou Saint-Jean-aux-Bois (dans l’Oise). Que des pépites !

Et si je veux passer un week-end sympa à la Ferté-Milon

Situé en plein cœur de la Ferté-Milon, le long du canal de l’Ourcq, La Fontaine Racine est une superbe chambre d’hôtes. Les chambres sont spacieuses et l’accueil est impeccable. A partir de 70 euros la nuit.

Un peu plus loin, Le château de Coyolles vous accueille également dans un lieu fantastique. Vous avez le choix entre des chambres doubles ou familiales, et un gite pour 10/12 personnes. Les propriétaires sont charmants et vous accueillent dans leur château, entouré de leurs animaux.

Coyolles
Le chateau de Coyolles

Je veux bien y aller, mais c’est où La Ferté-Milon ?

Les beaux villages n’attendent que vous !

 

1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.