Où passer le plus beau Noël dans le nord de l’Alsace

Cette semaine, je vous emmène vivre le plus beau des Noëls. Ce ne sera ni à Strasbourg, ni à Colmar… mais plutôt dans les petits villages plus au nord, tout près de la frontière allemande. Ici, les habitants ont gardé leurs traditions et perpétuent des savoir-faire ancestraux bien à eux. Couronnes de l’avent, boules de noël décorées, bredele, fête de la Sainte-Lucie, poteries, marchés de Noël, légende de Hans-Trapp… venez, découvrir toutes ces belles réalisations de Noël lors d’un séjour féérique dans le nord de l’Alsace.

En décembre, l’Alsace est un peu « The place to be » pour tous les amoureux des traditions de Noël. Impossible de passer à côté ! Toute la région, et plus spécifiquement le nord de l’Alsace, se met au diapason et célèbre la période de l’avent avec ferveur. Les grands-parents, les parents, les enfants confectionnent avec amour de bons petits plats, des gâteaux, des objets, allument des bougies, et se retrouvent pour partager ensemble tous ces bons moments qui durent seulement quelques semaines dans l’année.

Heureusement, ici, les traditions sont tenaces. Et chacun souhaite les préserver et les transmettre à leurs enfants. L’Alsace se positionne de plus en plus comme une destination phare pendant le mois de décembre. Et pas la peine d’essayer d’aller visiter un marché de noël à Strasbourg ou Colmar le week-end, c’est plein. Mieux vaut donc aller découvrir les petits villages moins connus et s’immerger dans cette période festive loin de la foule.

  1. Les villages à visiter
    – Soufflenheim
    – Wissembourg
    – Hunspach
  2. Savoir-faire et traditions typiques
    – La couronne de l’avent
    – Les Bredele
    – L’art populaire alsacien
    – Moules traditionnels en terre cuite
    – La Fête de la Sainte-Lucie à Soufflenheim
  3. Que faire à Noël en Alsace du nord

Je vous emmène donc visiter quelques beaux endroits en Alsace et découvrir des artisans au savoir-faire ancestral. Et par là-même découvrir les traditions et célébrations typiques de cette région.

Wissembourg

Soufflenheim, c’est un peu le gardien authentique de l’art de la poterie en Alsace. Alors que dans les années 1850, une trentaine de villages du Bas-Rhin abritaient des familles d’artisans potiers ; aujourd’hui, seuls deux persistent : Betschdorf et Soufflenheim.

Situé près de Haguenau, le village de Soufflenheim offre un subtil équilibre entre la poterie traditionnelle et une grande variété de créations originales. L’argile reste le matériau privilégié par la petite dizaine de potiers qui créent des pièces aux couleurs éclatantes, parfaites pour agrémenter la présentation de nos belles tables de fête.

Alors même si encore aujourd’hui, Soufflenheim est célèbre pour ses moules à kouglopf, terrines à choucroute et baeckeoffe colorés, le village se distingue aussi par son architecture typiquement alsacienne, comme ses maisons à colombage et son église Saint-Michel de style néo-classique.

C’est la porte d’entrée du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord, à seulement quelques km de la frontière allemande. Wissembourg, membre du réseau des “100 Plus Beaux Détours de France“, est une ville dynamique et accueillante où il fait bon flâner.

Construite en 660 autour de son abbaye, cette cité médiévale cernée de remparts aujourd’hui partiellement disparus, a connu la peur avec le terrible Hans von Trotha, seigneur Palatin, qui donna naissance à la légende de Hans Trapp dont je vous parle plus bas.

La ville abrite un très beau patrimoine qui comprend notamment l’abbatiale Saints-Pierre-et Paul, de style gothique. Cette ancienne abbaye bénédictine est réputée pour son cloitre, sa fresque monumentale de St-Christophe, sa chapelle bénédictine, son magnifique orgue baroque du 18e siècle et ses vitraux du 12e siècle. La balade dans la ville vaut également le détour, notamment le long du cours d’eau surplombé par de jolis ponts. Vous découvrirez ainsi l’hôtel de ville, la maison du sel avec son toit à 4 niveaux, la maison de l’ami Fritz (une ancienne maison de tanneur qui date de 1550), la maison Vogelsberger et sa fresque historique, etc.

La légende de Hans Trapp
En Alsace, lors de la période de Noël, certains personnages jouent des rôles clés : Saint Nicolas, le protecteur des enfants ; le Christkindel, responsable de la distribution des cadeaux aux plus petits, et Hans Trapp, qui fait frissonner les enfants du nord de l’Alsace.

À l’origine de cette légende se trouve l’infâme seigneur Hans Von Trotha (qui vécut du coté de Wissembourg au 15e siècle). Les habitants racontent qu’il tuait et dévorait de jeunes enfants.

Selon les dires, il erre toujours dans la forêt entourant le château de Berwartstein. À Wissembourg, on célèbre Hans Trapp le quatrième dimanche de l’Avent, lors d’une grande parade. Les moines ouvrent la procession, suivis de jongleurs de feu et de musiciens. Puis, Hans Trapp fait son apparition et interroge les enfants sur leur comportement. Il est accompagné d’un chariot contenant une cage remplie d’enfants qu’il aurait capturés. Heureusement, ces derniers sont sauvés par le bienveillant Christkindel, et la fête se clôture par un feu d’artifice.

A la différence des villages alsaciens colorés tels qu’on se l’imagine, Hunspach possède d’imposantes maisons de torchis blanc à pans de bois. Une architecture typique des villages du Nord de l’Alsace.

Hunspach fait partie des 6 villages d’Alsace classés parmi “Les Plus Beaux Villages de France“. Il a aussi été élu “village préféré des Français” en 2020, l’émission présentée par Stéphane Bern.

Sa particularité : avoir des fenêtres à vitre bombée. Alors que nous, visiteurs, nous ne pouvons pas voir ce qu’il se passe à l’intérieur ; les habitants eux, voient très bien ce qu’il se passe dehors. Il y a d’ailleurs un petit circuit à suivre qui vous fait découvrir toutes les maisons qui en possèdent.

Et l’autre particularité d’Hunspach est d’avoir gardé des puits à balancier typiques de ce coin d’Alsace. Il y en a d’ailleurs plusieurs dans le village.

Et si vous avez la chance de visiter ce village dans la brume, c’est juste surréaliste…

Plus qu’une simple décoration, la couronne de l’avent symbolise l’attente et l’espoir associés à cette période de décembre. Elle est souvent réalisée avec des éléments naturels, tels que des branches de sapin, des pommes de pin, et parfois des rubans rouges. La forme circulaire de la couronne représente l’éternité et l’amour de Dieu sans fin. Celle que j’ai fabriqué durant mon séjour en Alsace comportait des pommes de pin, des petites boules colorées, des bâtons de cannelle et des étoiles.

La couronne de l’avent comprend 4 bougies. Chaque bougie représente une semaine de l’Avent. On allume une bougie chaque dimanche précédant Noël. La première bougie symbolise l’espoir, la deuxième la paix, la troisième la joie, et la quatrième l’amour. Certains ajoutent une cinquième bougie, appelée la bougie centrale ou la bougie de Noël, qui est allumée le jour de Noël lui-même.

Dans le nord de l’Alsace, l’allumage des bougies est un rituel familial au moment de Noël. Toute la famille se rassemble et passe des moments ensemble, soit en confectionnant les fameux bredele, soit en chantant des chants de Noël.

Pour réaliser une jolie couronne de l’avent ou en obtenir une, faites un tour chez Fleurs Kammerer, à Strasbourg. Cette jolie boutique organise toute l’année différents ateliers pour vous permettre de réaliser de beaux bouquets.

A partir du mois de Novembre et jusqu’à Noël, il flotte un doux parfum de Bredele en Alsace. Les WihnachtsBredele sont des petits gâteaux traditionnels réalisés par toutes les familles durant la période de l’avent. Leurs recettes sont transmises de génération en génération. On les trouve aussi sur les étals des marchés de Noël Alsaciens,… à déguster avec un bon verre de vin chaud bien sûr !

Il en existe des dizaines de sortes aux formes et aux saveurs différentes : Anisbredele, Spritz, Spitzbuebe, Schwowebredele, Etoiles à la cannelle, Zimsterne, etc. Ils peuvent être façonnés de plusieurs manières : pour la plupart, ils sont découpés à l’aide d’emporte-pièces, mais peuvent également être réalisés à la main ou avec une poche à douille.

Les recettes utilisent des ingrédients basiques tels que la farine, le beurre et les œufs. Mais le secret vient dans l’ajout d’épices telles que la cannelle, la vanille, le gingembre, l’anis, ou de fruits secs comme l’amande, la noix ou la pistache. Mais aussi le chocolat, la confiture, etc… Le Bredele est un petit gâteau délicieux qui vous sera très souvent offert dans toutes les boutiques pendant le mois de décembre.

Si je vous parle de boules de Noël décorées à la main, de kelsch, de terrines à Baeckeoffe, de moules à Kouglof ou à Langhopf, d’œufs décorés, de peinture sous verre et sur bois, de broderie, de dentelles, etc… vous les visualisez tous ces beaux objets réalisés par les artisans locaux ? Certains trouveraient ça kitch, moi je trouve ça exceptionnel. Que de couleurs, de matières, de travail minutieux pour les réaliser !

L’un des derniers spécialistes de l’art populaire Alsacien s’appelle Pascal Hausser. Dans son atelier boutique, il réalise de très nombreux objets peints à la main avec la plus grande minutie. Son atelier de Sessenheim renferme de véritables trésors.

Soufflenheim est réputé pour ses potiers qui perpétuent un savoir-faire traditionnel lié à la gastronomie alsacienne. Toute famille alsacienne qui s’inscrit dans la tradition alsacienne aura une terrine ou un moule en terre cuite issu de cette petite ville. Choucroute, baeckeoffe, laemmele sont réalisés ici, dans la dizaine d’ateliers disséminés un peu partout dans la petite ville. Même les plus grands chefs étoilés viennent se servir ici pour réaliser ces plats typiques.

J’ai eu la chance de pouvoir découvrir le travail de la poterie Wehrling et fille. La spécificité de Gérard et de Peggy : remettre au gout du jour l’art populaire alsacien. Dans son atelier, Peggy réalise des moules traditionnels en couronne, mais aussi en forme de fleur de lys, de Saint-Nicolas, d’écrevisse, de sapin… et plus étonnant, en forme de poupon emmailloté. Mais aussi de la vaisselle colorée, des terrines et toute sorte de petits objets de décoration pour les fêtes.

Les significations des différentes sortes de moules
Chaque forme de moule à gâteau a un sens : l’étoile représente la nativité et l’adoration des rois mages, le coeur est destiné aux amoureux, le poupon – utilisé à noël ou lors des baptêmes – symbolise l’enfant Jésus qui vient de naître, l’écrevisse – utilisé lors des mariages – représente la fécondité (l’écrevisse pond énormément d’œuf pendant la période de reproduction).

Dans son atelier, à l’abri des regards, Gérard cache de véritables trésors: une véritable Rose de Jéricho qui a plus de 150 ans et qui ne s’ouvre qu’au contact de l’eau. D’anciens moules en bois qui servaient à réaliser les Bredele.

En décembre, Soufflenheim célèbre la Sainte Lucie et rend hommage à celle qui symbolise la Lumière dans la tradition nordique. Cette fête correspond au 1er jour à partir duquel le soleil se couche plus tard que la veille dans l’hémisphère nord. En 2023, la fête s’est déroulée un 16 décembre.

En cette journée très spéciale, tous les potiers de la ville vous accueillent, généralement avec un verre de vin chaud ou des bredele. Puis, une parade est organisée dans la ville avec quelques personnages de légende et un ange lumineux sur échasses. Les enfants suivent avec des lampions accompagnés de leurs familles. Jongleurs de feu, calèche dans laquelle a pris place Sainte-Lucie, spectacles, chants, feux de joie et feu d’artifice rythment la soirée.

  • Visiter le moulin Fritz à Soufflenheim, le dernier moulin en activité du Pays Rhénan. Vous en repartirez les bras chargés de bonnes farines pour réaliser vos gâteaux.
    18, Rue de l’Etang.
  • Déguster les succulents chocolats de la pâtisserie Daniel Rebert à Wissembourg
  • Découvrir les marchés de noël et déguster un bon verre de vin chaud.
  • Passer une journée sur le marché de Noël de Soufflenheim (premier week-end de décembre).

Restaurant L’Abbaye à Wissembourg
Allez-y pour leurs tartes flambées. Elles sont à tomber par terre !

Pour préparer au mieux votre séjour sur place, faites un tour sur le site internet de l’office de Tourisme du Pays Rhénan ou sur celui de Visit Alsace.

Le vin chaud
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *