Saint-Vaast-la-Hougue, le village de pêcheurs authentique et animé

Je vous emmène cette semaine dans un village du Cotentin qui vit au rythme des marées et du ballet des chalutiers. Un village réputé pour ses tours Vauban inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO. Un petit port de pêche à partir duquel on peut rejoindre une île presque fantastique. Bienvenue à Saint-Vaast-la-Hougue, surnommé « Saint-Vâ » par les intimes !

Je vous propose de jeter l’ancre dans un lieu authentique et animé. Un port de pêche situé à la pointe Nord-Est du Cotentin, tout en haut du département de la Manche. Un lieu élu « Village Préféré des Français » en 2019, dans l’émission de Stéphane Bern. Dans ce port, il fait bon flâner le long des quais en regardant le chassé-croisé des bateaux de pêche. Et le soir venu, s’attabler dans l’un des restaurants installés le long du quai pour y déguster poissons et fruits de mer.

Car Saint-Vâ est non seulement réputé pour son patrimoine architectural mais aussi pour son patrimoine gastronomique. Ses huitres iodées et charnues ont un petit gout de noisette qui font le bonheur des amateurs de ce met délicat.

Saint-Vaast-la-Hougue

Mais c’est quoi cette histoire !

La presqu’île de Saint-Vaast-la-Hougue est une terre occupée depuis le Paléolithique.

Au moyen-âge, le village ne comprend que quelques masures bâties autour d’une église. Au fur et à mesure, le port de Saint-Vâ prend de l’ampleur et dépasse même en activité celui de Barfleur, pourtant très réputé. En effet, dès le 13e siècle, la pêche et le cabotage tiennent une place importante dans les activités du village.

Deux abbayes normandes contrôlaient alors ce territoire. Celle de l’Abbaye aux Dames de Caen et celle de l’Abbaye de Fécamp. Mais également quelques seigneurs, dont Louis de Bourbon, grand amiral de France, qui possédait la baronnie de la Hougue.

Le Cotentin devient un enjeu stratégique pour les anglais et les français qui cherchent à en contrôler l’accès. Entre le 11e et le 16e siècle, la baie de Saint-Vaast-la-Hougue connait huit débarquements anglais qui ruinent et pillent tout sur leur passage. Mais le port est surtout connu pour sa tristement célèbre bataille de la Hougue (en 1692), qui oppose les vaisseaux de la flotte française à la coalition anglo-hollandaise. La baie de Saint-Vâ devient le théâtre de grands désastres navals dont on peut voir les épaves dans le musée maritime de Tatihou.

C’est quelques années plus tard, en 1694, que Vauban demande la construction de deux tours (une insulaire sur Tatihou et une autre continentale à la Hougue) pour protéger l’entrée de la baie. Saint-Vâ peut à nouveau faire prospérer ses activités maritimes autour notamment de la pêche. Aujourd’hui, Saint-Vaast-la-Hougue s’est diversifié en intégrant le tourisme avec la construction d’un port de plaisance.

ligne

L’incontournable : l’Ile Tatihou

Prêt à larguer les amarres pour une journée sur l’île (presque) fantastique de Tatihou ? Il vous faudra d’abord embarquer à bord d’un drôle de bateau amphibie qui flotte ou qui roule! Une embarcation atypique qui, en fonction des marées, vous offre un paysage changeant et unique.

Une fois arrivé sur l’île, longez le sentier en direction de la tour Vauban, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Au passage, arrêtez-vous dans l’ancien lazaret (lieu de mise en quarantaine des marins) qui abrite aujourd’hui un beau musée maritime et qui est entouré par de grands jardins exotiques.

En été, posez-vous sur l’une des plages de sable blanc qui entourent l’île et observez les nombreuses espèces d’oiseaux de la réserve ornithologique classée Natura 2000.

ligne

Que voir à Saint-Vaast-la-Hougue

Les Tours Vauban

Les deux tours fortifiées ont été construites en 1694, après la défaite de la bataille de la Hougue. Elles sont l’œuvre de l’ingénieur Benjamin de Combes, alors élève de Sébastien le Prestre de Vauban. Leur but est de protéger la rade que Vauban définissait comme « la plus sûre de tout le royaume ».

Ces tours de défense et d’observation côtière mesurent vingt mètres de haut et sont inscrites au patrimoine mondial de l‘Unesco depuis 2008. Elles étaient prévues pour abriter 40 à 80 hommes, avec citernes et magasins, de manière autonome. Aujourd’hui, les deux tours sont devenues des monuments historiques qui ont notamment inspiré les peintres au 19e siècle, comme Antoine Guillemet, Joseph Vernet ou encore Eugène Boudin.

Pour visiter la tour de l’île Tatihou, il vous faut prendre un bateau amphibie (5 minutes de traversée). Vous pouvez vous rendre jusqu’à la tour de la Hougue à pied.    

La chapelle des marins disparus

Cette chapelle d’époque romane est l’abside de l’ancienne église de Saint-Vaast qui date du 11e siècle. Elle était entourée d’un cimetière qui a été déplacé aujourd’hui. On peut toutefois encore voir quelques restes de tombes ici et là.

La chapelle est dédiée au souvenir des marins péris en mer, un lieu de mémoire émouvant. Elle est recouverte de plusieurs ex-voto et de nombreuses plaques commémoratives.

La chapelle des marins est située entre la grande jetée du port et le chemin d’accès à la presqu’île de la Hougue. Elle est ouverte en journée.
Saint-Vaast-la-Hougue

Les immenses parcs à huîtres de Saint-Vaast-la-Hougue

Les immenses parcs à huîtres de Saint-Vâ se révèlent à marée basse (coefficient de marée supérieur à 70). C’est le lieu idéal pour élever ces mollusques à l’abri des courants marins. Ici, les huitres sont élevées sur table. Elles sont placées dans des poches sur des tables métalliques à 40 centimètres du sol, et recouvertes à marée haute.

Saint-Vaast-la-Hougue
ligne

Et si je veux passer un week-end sympa sur place

L’Ermitage
Chambre d’hôtes
Passez un week-end romantique dans la jolie maison de Mathieu et Adèle. Situé en plein cœur de Saint-Vaast, à 2 min à pied de la plage, ce nid douillet à la jolie déco donne sur un vaste jardin.

La Maison Gosselin
Épicerie fine
C’est l’étape incontournable de tout séjour Saint-Vaastais! Ici, vous trouvez plats cuisinés, terrines, conserves, gâteaux, confitures… Leur spécialité : la soupe de poisson au court bouillon « Clovis ». A ne pas louper !

Saint-Vaast-la-Hougue

Que faire le temps d’un week-end

  • Flâner dans le port de Barfleur, la « perle du Val de Saire » et y déguster la Blonde de Barfleur, une variété de moule à la saveur fine et délicate
  • Participer au festival des musiques du large, les « Traversées Tatihou », organisé pendant les grandes marées du mois d’Aout.
  • Voir les plus beaux paysages du Cotentin (circuit de 3 ou 4 jours)
Quel temps fera-t'il à Saint-Vaast-La-Hougue ? Regarder la météo de votre week-end avec météo france.
Ces lieux devraient aussi vous plaire :
🔸 Traverser la Baie du Mont-Saint-Michel à pied
🔸 Le Bec-Hellouin, le village très coloré de l'Eure
🔸 Pont-Audemer, une ville à sillonner au fil de l'eau
🔸 Les 10 plus beaux villages de l'Eure

Je veux bien y aller, mais c’est où Saint-Vaast-la-Hougue ?

Sur la côte est de la Manche (50), à 40 mn de voiture de Cherbourg et 12 km de Barfleur.

ligne

Informations complémentaires

Pour tout savoir sur Saint-Vaast-la-Hougue, voici le lien vers l’Office de Tourisme du Cotentin “Cotentin Unique par Nature“. Mais aussi celui de Normandie Tourisme qui fourmille d’idées pour passer de superbes vacances en Normandie.

tatihou

Les beaux villages n’attendent que vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *