La Bouriane, cette sublime région méconnue du Lot

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une région naturelle plutôt méconnue de France. Un petit territoire caché dans le nord-ouest du Lot, coincé entre Rocamadour, Sarlat-la-Canéda et Cahors. Une zone vallonnée et boisée, dans laquelle se confondent châtaigneraies et prairies à perte de vue. Bienvenue en Bouriane, cette sublime région du Lot encore secrète.

C’est dans un endroit rempli de collines, de chênes et d’oiseaux que je vous emmène cette semaine. Ici, règne le calme absolu, la quiétude des paysages brumeux du matin lorsque l’humidité de la nuit est encore présente et la tranquillité d’une terre agricole et forestière. Les animaux broutent tranquillement dans les prairies et les petits villages apparaissent au détour des routes sinueuses. La Bouriane, dans le Lot, est une terre qui se découvre en prenant son temps, en mode slow-tourisme. L’accueil y est souriant et chaleureux ; la nourriture exceptionnelle. Allez, je ne vous fais pas plus attendre, je vous emmène avec moi découvrir cette petite pépite.

Sommaire : Que voir en Bouriane
ligne

Les jolis bourgs aux maisons en pierre dorée

La Bouriane est composée de nombreux bourgs médiévaux et villages perdus dans les collines verdoyantes du Lot. En voici 3 qui méritent de s’y arrêter tant leur architecture est belle. Mais je suis sûre que vous en découvrirez beaucoup d’autres lors de votre séjour ! Il suffit de vous perdre dans ce paysage pour avoir de belles surprises. Si vous ne trouvez pas, voici quelques pistes en « ac » : Payrignac, Salviac, Goujounac, Thédirac. Mais aussi Catus et sa magnifique église Saint Astier, classée Monument Historique.

Gourdon, la cité médiévale perchée sur sa butte

L’incontournable de la région ! Vous ne pouvez pas passer en Bouriane sans vous arrêter dans cette vieille cité médiévale. En son temps, elle était la fierté des seigneurs de Gourdon.

A l’époque des guerres anglaises, elle servait à protéger les frontières du Quercy resté Français, face au Périgord, tombé entre les mains des anglais. Elle hébergeait alors près de 5000 personnes rien qu’à l’intérieur de son enceinte ! On est bien loin du compte aujourd’hui, et heureusement !

Son rayonnement lié à son histoire marchande était très important. Les échoppes des riches marchands s’alignaient dans les petites ruelles sinueuses. D’ailleurs, les noms des quartiers témoignent encore de ce passé florissant : quartier des artisans, des mazeliers, des pargueminiers, des cordeliers, des drapiers.

Les ruelles vous mèneront immanquablement vers la place de l’église. Celle ou se trouve également l’hôtel de ville installé dans l’ancien hôtel des Consuls.

N’oubliez pas de monter jusqu’à la place de l’ancien château. Même si le chemin est un peu raide, il vaut le coup d’œil. Car de là-haut, vous avez une magnifique vue à 360° sur toute la plaine et une table d’orientation pour guider vos observations.  

A voir à Gourdon : la porte fortifiée de la rue du Majou, la chapelle du Majou, la maison du Sénéchal, l’imposante église Saint-Pierre, la rue Sourde, la porte de la maison Cavaignac et les jardins du Sénéchal dans la rue zig-zag.
L’office de tourisme propose 3 parcours de visite très bien faits qui vous mènent sur les traces de ce glorieux passé. N’hésitez pas à aller les demander, c’est gratuit !
Découvrir Gourdon

Les Arques, le village d’adoption de l’artiste Ossip Zadkine

Le joli village des Arques est situé à 25 km de Gourdon. Depuis le 11e siècle, il se dresse sur une petite crête calcaire au-dessus de la forêt de chêne environnante. 

La particularité des Arques est d’héberger plusieurs sculptures de l’artiste cubiste Ossip Zadkine. Mais pourquoi un petit village perdu dans les terres lotoises possèderait autant d’œuvres de ce sculpteur russe ? Parce que l’artiste et sa femme s’y étaient installés dans les années 30. Les œuvres monumentales, toutes taillées dans du bois mort, sont de toute beauté. Vous les retrouvez notamment dans le musée qui lui est consacré, mais aussi sur le parvis de l’église et enfin dans l’église elle-même. La sculpture du Christ, notamment, qui mesure 5m de haut, est particulièrement surprenante.

Mais ce village perché sur sa colline vous réserve encore quelques surprises. Notamment une jolie découverte des milieux naturels où châtaigniers, ruisseaux, murets en pierre sèche et prairies se succèdent le long des 5 km du sentier de randonnée. Je vous en parle plus bas.

Peyrilles, capitale de la Mique Levée

Peyrilles est un petit village médiéval situé sur la route de Gourdon. Au moyen-âge, le bourg appartenait aux Templiers et aux Hospitaliers qui y ont laissé leur empreinte. Puis ensuite, aux seigneurs de Gourdon-Peyrilles, qui se distinguèrent dans la lutte contre les Anglais lors de la guerre de Cent Ans.

Le village conserve encore aujourd’hui son château, ouvert lors des Journées du Patrimoine, son église romane du 11e siècle et son lavoir.

Cette petite perle nichée au creux des collines possède une spécialité gastronomique locale. La Mique Levée, cuisinée dans le seul restaurant du village « Mourgues ». Il s’agit d’une sorte de boule de pâte à pain, pochée dans un bouillon et servie avec du petit salé. Uniquement le mercredi.

ligne

Patrimoine et savoir-faire

La Bouriane dans le Lot, comporte quelques très beaux châteaux. Mais celui de Lantis à une histoire incroyable. Il a été camouflé pendant des années jusqu’à en être oublié ! Je vous raconte son histoire, juste en dessous. Et également des grottes, celles de Cougnac, qui comprennent des peintures préhistoriques.

Château de Lantis, le château retrouvé de Dégagnac

C’est l’histoire d’un beau château caché, oublié, camouflé sous un immense tas de terre et de végétation. Un jour, il renait de ses cendres grâce à une famille qui, croyant acheter un terrain vide, découvre un château. Tout commence lors de la guerre de Cent Ans. Il est alors qualifié de maison forte et sert pendant les guerres de religions. Abandonné au fil du temps, il disparait du cadastre et et se fait oublier, enseveli sous des mottes de terre.

Il réapparait récemment lorsqu’une famille, croyant acheter un terrain avec pigeonnier, découvre en creusant sous ses pieds les murs d’un château. Après 20 ans de travaux de déblayage, le château retrouve sa splendeur passée. Il est ouvert à la visite et la propriétaire est intarissable sur son histoire.

Les grottes de Cougnac, les plus anciens dessins figuratifs ouverts au public

Que diriez-vous de voir des figurations d’animaux datant de -30.000 ans avant J.C ?  Dans les grottes de Cougnac c’est possible. Et ce sont même les plus anciens dessins figuratifs ouverts au public.

Le site des grottes de Cougnac comprend 2 grottes. La première – la grotte minérale – comprend une pluie de stalactites tombant du plafond et des draperies. Une vraie féérie ! La deuxième – la grotte préhistorique – comprend des dessins datant du paléolithique supérieur. Les cavités sont magnifiques et la rencontre avec les traces des premiers hommes ayant vécu dans ces lieux est très émouvante.
Les grottes sont ouvertes d’avril à novembre.

La poterie d’Uzech-les-Oules

La tradition d’Uzech-les-Oules, c’est la poterie. D’ailleurs Uzech signifie « banc d’argile » en Occitan. Et la Oule est un pot en terre cuite vernissée à l’intérieur qui étaient utilisés pour conserver sous la graisse les confits de canard, d’oie ou de cochon. Le nom du village parle donc de lui-même !

Ici, les potiers façonnent leurs objets depuis le 15e siècle et la tradition se perpétue encore de nos jours. C’est la richesse du sol en argile et des pierres en calcaire ainsi que leur facilité d’extraction qui ont favorisé le développement de cette activité. Elles étaient réputées pour ne pas se déformer à la cuisson.

Uzech-les-Oules avait deux spécialités : les Oules (et oui !). Et les épis de faitage. Ces ornements à la forme typique servent à assurer l’étanchéité des toitures. Ceux d’Uzech sont assez reconnaissable car ils sont formés de 4 boules superposées symbolisant les 4 éléments (l’eau, l’air, la terre et le feu), elles-mêmes surmontées d’une décoration (des anses ou un oiseau).

Les ateliers se visitent et vous trouverez de jolis objets anciens ou récents dans la boutique. Plus d’informations ici.

A visiter à proximité :
🔸 Le Gouffre de Padirac, plongez dans les entrailles de la Terre
🔸 Loubressac, l'un des plus beaux villages du Lot
🔸 Villefranche-de-Rouergue, l'une des plus grandes bastides de France 
ligne

Les jolies balades

Dans le Lot, la Bouriane est particulièrement riche en sentiers de randonnées, petites routes et paysages bucoliques. C’est tout naturellement que vous pourrez vous aventurer dans cette petite région et la découvrir à votre guise. Je vous mentionne ici deux balades simples et ludiques.

Le Parcours Sonore du Vigan

Voici un itinéraire sonore, immersif et réalisable à pied ou à vélo. 5km de balade dans et autour du village du Vigan en écoutant les explications des viganaises. Situé à seulement quelques km de Gourdon, ce parcours vous emmène durant 1h30 découvrir les trésors cachés du village. Vous passerez ainsi devant son abbatiale, son lavoir, son château et ses chapelles.

Comment faire : il faut imprimer la fiche du parcours et scanner le QR code pour écouter les 12 étapes commentées depuis son smartphone. C’est très simple et la visite commentée se fait en toute autonomie.  Plus d'informations ici

L’Espace Naturel Sensible de la Vallée de la Masse

Le parcours débute dans le village des Arques dont je vous ai parlé plus haut. Cette balade de 4,5 km vous emmène à travers les marais et vous permet de découvrir une faune et une flore assez rare ainsi que de nombreuses espèces protégées.

Elle vous fait aussi traverser un patrimoine culturel et historique. Vous découvrez notamment les moulins de la Masse, témoins de l’ancienne activité sidérurgique de la vallée, et les fresques de la chapelle Saint-André.

Vous y découvrez également le Carex, cette plante emblématique des lieux, qui sert notamment au rempaillage des chaises.

Il faut compter 2h de balade et bien suivre le balisage en jaune. Attention, comme le village est en hauteur, la descente à travers la forêt est un peu raide. Le détail du parcours se trouve ici.

ligne

Et si je veux passer un week-end sympa sur place ?

Pour séjourner quelques jours, voici deux chambres d’hôtes très agréables :
  • La première se situe à Rouffilhac, il s’agit du Manoir des Tuileries. Vous serez très bien accueillis par Noëla et Patrick, un couple tombé amoureux de la région il y a plus de 15 ans. Leur magnifique maison, perdue dans la campagne, est d’un charme exquis.
  • La deuxième adresse se situe aux Arques. Il s’agit de la chambre d’hôtes La Tour de Ginaillac, elle aussi située en pleine nature. Là encore, les propriétaires vous accueillent avec plaisir dans leur belle demeure dont la Tour date du 12e siècle.
Pour déjeuner ou diner, je vous recommande ces adresses :
  • Gourdon :
    Restaurant Délicatessens, une très bonne table aux plats digne d’un grand chef et au prix très abordable.
  • Gourdon :
    Restaurant Le Pot Occitan, situé sur le tracé des anciens remparts.Vous y dégustez une excellente cuisine locale et de saison.
  • Les Arques : Restaurant La Récréation. Un restaurant dépaysant, complètement atypique dans une ancienne école de l’entre-deux-guerres. Les légumes sont frais et viennent tout droit du potager du restaurant.
Les Arques
Restaurant La Récréation
  • Goujounac : l’Hostellerie de Goujounac. Vous y trouverez uniquement des produits frais et de saison, souvent bio et issus de l’agriculture locale.
Goujounac

Je veux bien aller en Bouriane dans le Lot, mais c’est où ?

ligne

Informations complémentaires

Pour préparer votre séjour en Bouriane dans le Lot, je vous conseille de faire un tour sur le site internet de l’Office de Tourisme du Pays de Gourdon. Mais aussi sur celui de Lot Tourisme.

Les beaux villages n’attendent que vous !

2 comments
  1. Bonjour,
    Je m’étais gardé l’email de côté pour prendre le temps de le lire au calme . C ‘est chose faite et j’ai beaucoup apprécié ce voyage dans le Lot . Je ne connaissais pas du tout et les photos et les explications donnent vraiment envie d’y aller.
    C ‘est tout ce que j’aime: petits villages, Patrimoine, lieux secrets, balades et bonnes tables, le combo magique!
    Merci Chantille pour cette découverte

    1. Merci beaucoup pour votre commentaire. Je suis ravie que cette petite région du Lot vous plaise. Elle mérite tellement d’être connue et visitée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *