Les 15 plus beaux villages de l’Yonne

L’Yonne est un magnifique département, situé à moins de 2 heures de Paris. Il vous séduit par la beauté de ses paysages, de ses villages, de son patrimoine et de son vignoble. En vous baladant dans l’Yonne, vous découvrez 1 village classé au « Patrimoine Mondial de l’UNESCO », 2 villes classées « Villes d’Art et d’Histoire », et plusieurs villages classés « Plus Beaux Villages de France » ou « Cités de Caractère de Bourgogne-Franche-Comté ». Je vous présente donc ma sélection des 15 plus beaux villages de l’Yonne, à découvrir en toute saison.

Vézelay, classé Patrimoine Mondial de l’UNESCO

Vézelay fait partie des sites français que tout le monde doit avoir vu au moins une fois dans sa vie. Il faut dire que le village cumule les titres : classé parmi les « Plus Beaux Villages de France », il est aussi classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Sa sublime basilique Ste Marie Madeleine, haut lieu de pèlerinage depuis le 12e siècle, contribue largement à ces nominations.

Véritable lieu d’exception, Vézelay est fièrement planté sur sa colline éternelle. Son passé médiéval saute aux yeux : ruelles tortueuses bordées de vieilles maisons à portes sculptées, escaliers en tourelles, fenêtres à meneaux, anciens remparts. Vous l’aurez compris, Vézelay est une pure pépite qui le classe évidemment dans les lieux incontournables du département.

Ce village de 430 habitants est l’un des points de départ pour Saint-Jacques de Compostelle. Il est également l’une des portes d’entrées sur le Parc Naturel Régional du Morvan.

© S.Wahl

Chablis, un vignoble prestigieux et un riche patrimoine

Surnommé la « Porte d’or de la Bourgogne », ce village de 2000 habitants abrite un vignoble prestigieux et un riche patrimoine. Son vin, célèbre dans le monde entier, s’exportait déjà au Moyen-Âge. Sa Collégiale Saint-Martin construite au 13e siècle est une petite merveille d’architecture.

Découvrez les lieux emblématiques de cette vieille cité :  L’Obédiencerie, cet ancien monastère dont une partie fut construite au 9e siècle ; la Porte Noël, une passerelle qui contrôlait à l’origine l’accès au village médiéval, ou encore le cellier du Petit Pontigny, le plus ancien cellier du boug. 
Sans oublier son marché bourguignon présent tous les dimanche matin !
Tout autour du vieux bourg, vous pouvez admirer de beaux reliefs vallonnés et de nombreux vignobles.

© Claude Blot

Noyers-sur-Serein, un lieu hors du temps

Lové au creux d’un méandre du Serein et entouré de remparts et de tours, Noyers est classé parmi les « Plus Beaux Villages de France ». En son centre, vous découvrez ses rues pavées, ses petites places, son église du 15e siècle, son très bel hôtel de ville et ses magnifiques maisons bourguignonnes. Tout y est beau.

Les places de la Petite-Etape-aux-Vins, du Marché-au-Blé ou du Grenier-à-Sel sont des incontournables pour qui veut découvrir son passé moyenâgeux. Là, c’est une superbe demeure à pans de bois du 15e siècle ; ici, une maison Renaissance de la Toison d’Or, et plus loin, des maisons de pierre à linteaux sculptés et colonnettes ou de jolies maisons vigneronnes. Ces vieilles pierres rappellent l’époque florissante de l’activité agricole et commerciale du village.

© S_Wahl

Montréal, petit bourg féodal surplombant la vallée du Serein

Le charmant village de Montréal est situé à environ 10 kilomètres à l’est d’Avallon. Installé au sommet d’une colline qui surplombe la vallée du Serein, le village compte aujourd’hui près de 200 habitants. Surtout connu pour sa grande collégiale qui date du 12e siècle, Montréal comprend aussi une très belle architecture médiévale d’époque.

De lourdes portes d’entrées ; d’anciennes maisons agrémentées de fenêtres à meneaux, de linteaux sculptés et de portes en bois clouté ; mais aussi trois enceintes, voici ce qui vous attend en entrant dans le village. La rue principale du village vous mène jusqu’à la superbe collégiale, restaurée par Viollet-le-Duc au 19e siècle.

Si vous aimez les villages authentiques, Montréal est l’un des lieux à ne pas manquer dans l’Yonne. Ce village préservé et très bien restauré est labéllisé « Petites Cités de Caractères ».

© F. Dufer

Irancy, un village typique du vignoble auxerrois

Irancy est l’un des villages les plus typiques du vignoble auxerrois. Bordé de coteaux recouverts de vignes et de cerisiers, le village offre de belles ruelles étroites et des maisons vigneronnes au charme authentique. Mais Irancy est surtout connu pour être le village natal de Jacques-Germain Soufflot, l’architecte du Panthéon à Paris, de l’Hôtel-Dieu à Lyon ou encore de l’Hospice de la Charité à Mâcon. Avec ses très jolies maisons de vignerons, Irancy témoigne de l’art de vivre bourguignon.

Ce petit village de 300 habitants est composé de petites maisons serrées les unes contre les autres, sans cour, et construites sur des caves. Tout le long de votre balade, vous découvrez les traces de son passé : ici, un cadran solaire ; là, des fenêtres à meneaux, façades, pignons, poteries ombragées, tourelles. Bref, un condensé d’authenticité pour ce village qui s’inscrit largement dans la liste des plus beaux villages de l’Yonne.

©Marie-George Stavelot

ChâtelCensoir, un village féerique

Ce petit village de 640 habitants est situé au bord de l’Yonne et traversé par le canal du Nivernais. Ces deux cours d’eau ont fait de cette cité un port, qui, s’il ne voit plus passer les trains de bois vers Paris, est toujours en activité avec ses bateaux de plaisance.
Dans la ville haute, la citadelle est entourée de remparts et d’une porte fortifiée. Ils protègent les maisons du 18e siècle ainsi que la collégiale du 9e siècle et sa crypte. 

Petit point d’attraction de Châtel-Censoir, la Grotte des Fées. Elle est située à quelques kilomètres du village, dans les bois de Vaulabelle. Selon une légende, les fées l’habitaient et empruntaient des souterrains pour s’abreuver à la fontaine de Réchimé.

© OT du Grand Vézelay

Cravant, l’un des premiers ports de l’Yonne

Cravant est un bourg médiéval qui a été le siège d’une des batailles de la guerre de Cent-Ans (1423). C’était aussi l’un des plus importants ports de l’Yonne.

Au plus fort de sa renommée, Cravant comptait environ 5 000 habitants. Placé au confluent de l’Yonne et de la Cure, c’était un centre de transit de marchandises important. Au 16e siècle, le flottage du bois prend une grande ampleur grâce aux écluses qui augmentent la force du courant et facilite le passage du bois flotté sous le pont de Cravant.

Aujourd’hui, Cravant n’a plus que 850 habitants. Le village a su conserver ses anciennes fortifications, son beffroi, son donjon, ses maisons à tourelles et pans de bois du 16e siècle, son église et son pont du 18e siècle. C’est donc, à mon sens, l’un des plus beaux villages de l’Yonne.

© S_Wahl

Saint-Père, sur la route de Saint-Jacques de Compostelle

Saint-Père est une petite commune de 300 habitants située sur les bords de la Cure, au pied de la colline éternelle. C’est le premier village sur la route de Saint-Jacques de Compostelle après Vézelay. Avec son architecture vigneronne typique, Saint-Père s’étend autour d’une superbe église gothique construite au 13e siècle.

Dominant le village et les terres environnantes, l’église Notre-Dame de Saint-Père et son impressionnant clocher se voit de loin. A voir non loin de là, le site archéologique des Fontaines Salées. Sur ce lieu unique en Europe, vous découvrez des sources d’eau minérales utilisées dès 2500 ans av. J-C, des thermes gallo-romains et 14 puits toujours actifs. Saint-Père est classé parmi les « Cités de Caractère de Bourgogne-Franche-Comté ».

© OT du Grand Vézelay

Mailly-le-Château, petit village perché sur la vallée de l’Yonne

Mailly-le-Château est une petite bourgade de 560 habitants, fortifiée et perchée au-dessus de la vallée de l’Yonne. Comme Cravant, elle a connu une activité fluviale très importante de flottage de bois au moyen-âge. Le village est constitué de 2 espaces différents : le bourg du bas, avec son vieux pont et sa chapelle Saint-Nicolas, puis le bourg du haut dominé par un superbe château du 15e siècle. Entre les deux, un raidillon vous permet d’accéder d’un endroit à l’autre.

Dans le bourg du haut, vous trouvez aussi de vieux remparts, une église du 13e siècle, une ancienne chapelle et un vieux tilleul de 400 ans.

© Claude Blot

Saint-Bris-le-Vineux, joli village vigneron

Saint-Bris-le-Vineux est un superbe village entouré de vignes et de cerisaies. Composé de maisons vigneronne en pierre typiques, le village repose sur des caves médiévales impressionnantes qui serpentent sous les habitations. De cette époque, il ne reste que deux portes et quelques ruines de ses anciennes fortifications. Ruelles et passages sinueux sont encore les témoins d’un passé commerçant et artisanal : ruelle de la Tannerie, rue des Orfèvres, rue de Lombardie, rue des Argentiers.

L’église, construite au 12e siècle, se situe au cœur de cette petite cité. Elle représente un savant mélange d’éléments gothique et de Renaissance. Une immense peinture murale de 8m x 5m, datant de 1500, est toujours présente dans l’église. Elle représente l’arbre généalogique du Christ selon Saint Matthieu. Accolé à l’église, le château du 17e siècle abrite l’école et la mairie du village.

© Marie de Saint-Brie-le-Vineux

Saint-Sauveur-en-Puisaye, village natal de Colette

Saint-Sauveur-en-Puisaye est surtout connu pour être le village natal de Colette, célèbre romancière qui y vécu pendant 18 ans. D’ailleurs, lors de votre visite vous pouvez visiter le château-musée qui lui est dédié et sa maison natale. Vous pouvez également suivre un parcours découverte qui retrace le la vie de l’écrivain en 37 étapes. Emblème du village, la tour Sarrasine de style roman, située sur le site du château-musée, est classée Monument Historique. Dans le bourg, deux lavoirs sont encore bien présents, celui du Petit Saint-Jean où Colette puisait l’eau et celui de la Gerbaude.

Pour les amateurs de randonnée-découverte, deux sentiers partent du village pour découvrir les sites patrimoniaux des alentours. Le village est classé parmi les « Cités de Caractère de Bourgogne-Franche-Comté » et à donc toute sa place parmi les plus beaux villages de l’Yonne.

© Daniel Salem

Saint-Fargeau, un château impressionnant

Situé en Puisaye, le charmant village de Saint-Fargeau est classé parmi les « Cités de caractère de Bourgogne-Franche-Comté ». Il possède donc un patrimoine culturel très riche. Tout d’abord, un grand château entouré de fossés et de tours massives affinées par des lanternes. Sa particularité : la couleur rose de ses briques. Mais pas que. Sa cour intérieure, très élégante, a été redessinée au 17e siècle par Le Vau. C’est d’ailleurs ce château qui a inspiré la construction du château de Guédelon, situé à quelques kilomètres de là.

Le village possède aussi une jolie église du 13e siècle, une chapelle offrant une représentation murale du “Dit des trois morts et des trois vifs », un beffroi du 15e siècle. Ce beffroi est d’ailleurs la porte d’entrée du bourg et l’unique vestige de la première enceinte édifiée au 15e siècle. Cette enceinte disposait d’un pont levis et d’une passerelle pour les piétons.

© Puisaye Tourisme

Druyes-les-Belles-Fontaines,
un patrimoine culturel très riche

Druyes-les-Belles-Fontaines, labéllisé « Cités de caractère de Bourgogne-Franche-Comté », est construit au pied de falaises et d’un promontoire. Ce charmant village comprend sept sites remarquables et quatre monuments historiques :  un imposant château fort situé au sommet du promontoire, une église romane du 12e siècle, une poterne du château et un lavoir de 1831. 

Dans le village, vous découvrez le château du Boulay, ancienne demeure des régisseurs du château fort, des maisons anciennes, ou encore un vieux pont de pierre datant du moyen-âge. Plus loin, un viaduc datant de 1883 est accessible aux cyclistes et aux piétons. Il offre un très beau panorama sur le château et un spot de saut à l’élastique.

© Alexandra Laurent

Mézilles, le village aux nombreux gués

Situé en Puysaie sur les rives du Branlin, Mézilles est une commune labellisée « Cités de Caractère de Bourgogne Franche-Comté ». Cette petite bourgade, entourée de bois, comprend encore quelques moulins et un ancien château féodal, dont la chapelle date du 16e siècle. Elle est traversée par des gués. L’un d’eux a été l’unique lieu de passage des voitures, attelages et troupeaux jusqu’à la fin du 19e siècle.

Dans le centre du village, vous découvrez des maisons et des granges à pans de bois, des maisons ouvrières d’anciens ferrons, de belles demeures du 18e et 19e siècle, et un vieux pont à arche du 14e siècle.

Dans son histoire, le village a appartenu à la Grande Mademoiselle, cousine germaine de Louis XIV. L’église Saint-Marien abrite encore du mobilier et des objets d’art donnés qu’elle avait légué quand elle habitait dans la région après la Fronde.

© F. Dufer

Rogny-les-Sept-Ecluses, un impressionnant ouvrage d’écluses

Rogny-les-sept-écluses est un petit village de Puisaye, entouré de forêt où l’eau fait partie intégrante du paysage. Ce village possède un monument historique unique qui lui a donné son nom.  C’est un gigantesque escalier d’eau qui permettait aux bateaux de franchir une colline afin de passer de la Loire à la Seine.

Le bourg, de 800 habitants, est traversé par le canal de Briare finalisé au 17e siècle. Le projet, conçu par Henri IV et Sully a débuté en 1597. Il visait à permettre aux bateaux de marchandises et de personnes de traverser rapidement la France, de la méditerranée jusqu’à l’océan. Pas moins de sept écluses ont été construites pour permettre aux bateaux de franchir les collines et redescendre à pic sur la vallée du Loing. Cet ouvrage est tellement impressionnant, qu’il mérite à lui seul le déplacement.

Mais le village comprend aussi une très jolie église du 12e siècle, un grand lavoir intérieur et ses fresques, et un grand nombre de calvaires. Rogny-les-sept-écluses est labellisé « Cités de Caractère de Bourgogne Franche-Comté ».

©ArchenaultYvan

Villeneuve-sur-Yonne, cité de charme et de caractère

Villeneuve-sur-Yonne est une petite ville mais elle a su garder une âme de village médiéval et un riche patrimoine bâti. Située au nord du département de l’Yonne, elle est née en 1163. Le roi Louis VII le Jeune voulait alors protéger les limites du royaume de France face au Comté de Champagne. Il fit construire le pont Saint-Nicolas. Ce pont, qui rejoint l’île d’Amour, permettait les échanges commerciaux entre le riche Gâtinais et les importantes foires de Champagne (qui se tenaient à Troyes, Provins, Chalons et Reims).

Philippe August compléta ces constructions quelques années plus tard par des murailles d’enceintes flanquées de tours et entourées de fossés, et des portes fortifiées dont deux sont encore visibles. Le village est dominé par une superbe église aux allures de cathédrale, qui date du 13e siècle.

Bien que de grande taille, Villeneuve-sur-Yonne mérite de faire partie de la liste des plus beaux villages de l’Yonne.

A lire également:
🔸 Balade à Provins, imposante cité médiévale aux portes de Paris
🔸 La Rose de Provins, renaissance d'une variété oubliée
🔸 Le Château de Vaux-le-Vicomte, splendeur de Nicolas Fouquet
🔸 Le château de Rosa Bonheur, une histoire de femmes des temps modernes
© F. Dufer

Bonus : 5 monuments incontournables

Je veux bien y aller … mais c’est où l’Yonne ?

Et si vous prévoyez d’aller visiter l’Yonne, faites un petit tour sur le site de Yonne Tourisme. Vous y trouverez des jolies adresses.


Si vous souhaitez découvrir d’autres beaux villages autour de Paris

🔸 Les plus beaux villages de Seine-et-Marne
🔸 Balade à Provins, imposante cité médiévale

Les beaux villages n’attendent que vous !

Share
Pin it
Share
Share

Laisser un commentaire

You May Also Like