La diagonale du vide, voyage au cœur de la France profonde

Connaissez-vous la diagonale du vide, cette bande de territoire d’environ 1500 kms qui transverse la France du Nord-Est au Sud-Ouest en passant par le Massif Central. Cette diagonale imaginaire se caractérise par une faible densité de population et jusqu’à présent une tendance au dépeuplement. Mais contre toute attente, cette France profonde redevient attractive et des familles viennent s’y installer ou y passer leurs vacances. Parcourons ensemble cette diagonale du vide, un itinéraire plein de sens.

Cette nouvelle tendance, enclenchée depuis quelques années, montre l’attrait de la campagne et de nos petits villages. Elle touche surtout les petites communes, celles entre 200 et 3000 habitants. Alors pourquoi ? Que recherchent les familles dans cette France profonde ? Et surtout quels sont ces petits villages qui attirent tant les gens au point de quitter les villes pour s’y installer ou y passer leurs vacances ?

Besoin d’un peu de verdure ?

Même si ces petits villages sont encore habités par une majorité de retraités, ils attirent aujourd’hui une population active dite «néo-rurale», séduite par la proximité de la nature. Les nouvelles technologies, le développement du télétravail ou encore l’économie de services font que les familles n’hésitent plus à quitter la ville pour s’installer à la campagne.

La France rurale attire, c’est indéniable. Le retour aux valeurs de la nature, le cadre de vie, l’espace sont des atouts majeurs pour les familles qui s’installent. Mais la campagne offre aussi une super soupape de décompression pour les familles qui veulent découvrir de nouveaux horizons, passer du bon temps avec leur proche, découvrir notre patrimoine. C’est ce que l’agence de voyage « Nos chères campagnes » propose à ces familles en quête de dépaysement. Si vous souhaitez mieux connaitre cette diagonale du vide, allez faire un tour sur leur site pour choisir votre prochaine destination !

Autre article à lire : Qu’est-ce qui pousse les citadins à quitter la ville pour s’installer à la campagne?

Tour d’horizon de ces beaux villages qui n’attendent que vous !

Essoyes, dans l’Aube

Région Grand-Est

Essoyes est un petit village de 700 habitants situé en Champagne, au sud de Troyes. C’est le village dans lequel Pierre-Auguste Renoiret sa famille se sont installés dans les années 1900. Un petit bourg situé au milieu des vignes et de la forêt, ou le peintre a souvent trouvé ses nombreuses sources d’inspiration : les paysannes, l’Ource (la rivière qui traverse le village), les paysages, les laveuses. Vous pouvez visiter sa maison, son atelier et son jardin. 

Flavigny-sur-Ozerain, en Côte d’Or

Région Bourgogne-Franche-Comté

Flavigny-sur-Ozerain a été bâti autour d’une abbaye bénédictine fondée au 8esiècle. Cette jolie cité médiévale bourguignonne vous offre de magnifiques remparts, de grandes portes fortifiées, des jolies ruelles pavées et de très belles maisons et hôtels. Elle est aussi la capitale des dragées à l’anis toujours fabriquées dans l’ancienne abbaye et dont l’odeur vous souhaite la bienvenue dès votre arrivée. Il est classé parmi “Les Plus Beaux Villages de France”.

Noyer-sur-serein, dans l’Yonne

Région Bourgogne-Franche-Comté

Noyer est un charmant petit bourg médiéval de 600 habitants qui a appartenu à une famille très puissante au Moyen-Âge. Gui de Noyers, évêque de Sens, a lui-même couronné Philippe Auguste en 1180. Le village a gardé quelques ruines de son ancien château ainsi que ses remparts datant du 12e siècle, et de nombreuses maisons à pans de bois datant du 15esiècle. Le village est classé parmi les “Les Plus Beaux Villages de France” et compte 78 bâtiments classés ou inscrits Monuments Historiques. 

Montrésor, en Indre et Loire

Région Centre-Val de Loire

L’histoire de Montrésor de 350 habitants est très riche. Elle se confond en grande partie avec celle de son château, construit au début du 11e siècle et qui a vu passer de nombreux seigneurs et châtelains influents tout au long des siècles. Non loin du château, la collégiale Saint-Jean-Baptiste, la Maison du 15e siècle ou encore la Halle aux laines sont les témoins d’une activité économique intense. Le village est classé parmi “Les Plus Beaux Villages de France” et Station Verte. 

Bourbon-l’Archambault, dans l’Allier

Région Auvergne-Rhones-Alpes

Bourbon-l’Archambault est connue pour être le berceau de la dynastie des Bourbons. On ne peut pas passer à côté de son imposant château féodal dont il ne reste aujourd’hui que quelques tours. Bourbon-l’Archambault est également connu pour son patrimoine thermal. Ses thermes, classés Monuments Historiques ont conservé leur décor, avec leur magnifique plafond à caissons de bois ouvragé et ses panneaux céramiques. La ville est labellisée “Petites Cités de Caractère”. 

Tournemire, dans le Cantal 

Région Auvergne-Rhone-Alpes

Tournemire est un tout petit village de 130 habitants dont l’histoire est marquée par la rivalité de deux familles :  Les Tournemire et les Anjony. Le bourg est célèbre pour son château du 15e siècle, son église du 12e siècle, son épine de la Couronne du Christ qui au Moyen-Âge perlait une goutte de son sang chaque Vendredi saint, et son petit village médiéval, dont les maisons les plus anciennes possèdent des fondations romanes, des murs en pierre volcanique, et des toits en lauzes. Le village est classé parmi “Les Plus Beaux Villages de France”. 

Crozant, dans la Creuse

Région Nouvelle-Aquitaine

Crozant est un petit bourg de 450 habitants perché sur un promontoire dominant la Creuse et la Sédelle. Il doit sa notoriété à son ancienne forteresse mais aussi à l’École des Peintres, portée notamment par Claude Monet. George Sand fut la première à découvrir ce site, suivie par un grand nombre d’artistes, allant de Chopin à Maurice Rollinat et Claude Monet. Armand Guillaumin arpenta, quant à lui, la région pendant 30 ans pour la peindre en toute saison. 

Argentat sur Dordogne, en Corrèze

Région Nouvelle-Aquitaine

La commune d’Argentat sur Dordogne est située dans le Massif Central. Elle est connue pour être l’ancienne capitale des gabariers ; ces transporteurs de marchandises qui assuraient le commerce dans la région. Elle est aujourd’hui celle de la pèche à la mouche. Le vieux bourg possède de jolies ruelles pittoresques avec des maisons anciennes coiffées de Lauze et des quais pavés de galets. 

Le Malzieu, en Lozère

Région Occitanie

Le Malzieu est une cité médiévale de 700 habitants situé dans l’ancien pays du Gévaudan, au bord de la Truyère. Elle est située sur la route de Saint-Jacques de Compostelle. Le village possède des jolies ruelles pavées, des tours fortifiées, des remparts et des superbes portes très bien restaurées. 

Maintenant, que vous connaissez mieux cette diagonale du vide, il ne vous reste plus qu’à faire votre choix pour vos prochaines vacances !

Autres liens

Share
Pin it
Share
Tweet
Share
Share

Laisser un commentaire

You May Also Like